🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT ! 🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

La Chine envoie Mengtian, le dernier module de sa station spatiale, en orbite

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
31 octobre 2022 à 14h36
2
CZ-5 décollage module Mengtian Station Spatiale Chinoise © CNSA
Le décollage a eu lieu depuis le site de Wenchang. © CNSA

Ce lundi 31 octobre, la plus puissante fusée de l'arsenal chinois a décollé depuis Wenchang pour livrer en orbite le dernier élément majeur de la Station Spatiale Chinoise, Mengtian. Il va s'amarrer à la station dès la fin de journée, après quoi les astronautes vont commencer son installation, qui va durer quelques mois.

La fusée devrait encore faire parler d'elle…

Mengtian, le dernier des grands modules de la SSC

Après le module central Tianhe en 2021, puis le premier grand module laboratoire Wentian envoyé en orbite au mois de juillet dernier, ce 31 octobre a vu le décollage de Mengtian, la troisième addition majeure à la station spatiale chinoise. Il s'agit d'une très imposante pièce d'ingénierie, de pratiquement 18 mètres de long, 4.2 mètres de diamètre et presque 23 tonnes sur la balance ! Mengtian dispose d'un très large espace pressurisé, mais aussi d'un petit sas destiné aux expériences ainsi que d'un petit bras robotisé qui s'occupera spécifiquement des charges utiles à l'extérieur de la SSC.

À l'intérieur, ce laboratoire scientifique est équipé principalement pour des expériences sur la physique des particules et des matériaux : expériences de physique des fluides, four à combustion spécifique, module pour l'étude des comportements de matériaux à chaud, étude sur les atomes en 0g ultrarefroidis, horloge atomique… Une fois complété, Mengtian hébergera 23 racks à expériences en tout, d'envergure internationale. Mais il reste du temps avant qu'il soit pleinement opérationnel.

Un décollage sans histoires

En effet, ce 31 octobre n'était que le jour de son décollage ! Néanmoins c'était sans doute l'étape la plus cruciale de sa mise en service, et la Chine s'en est acquittée en temps et en heure. La plus imposante et la plus capable des fusées chinoises, la CZ-5B, était de service et a décollé à 8 h 37 (Paris) depuis le site de Wenchang, offrant au public nombreux massé sur les plages à quelques kilomètres un spectacle digne de ce nom grâce à ses quatre propulseurs d'appoint liquides entourant son étage central, lequel fonctionne à l'oxygène et l'hydrogène. La mise en orbite n'aura duré qu'une dizaine de minutes avant l'éjection de Mengtian en orbite basse, opération rondement menée pour cette version de la fusée qui n'en était pourtant qu'à son quatrième tir (neuf toutes versions confondues).

Module Mengtian intérieur station spatiale chinoise © CNSA/Bacc
L'intérieur du grand module pour son décollage. © CNSA/Bacc

Le module Mengtian rejoindra la SSC dans la soirée après un peu plus d'une demi-journée de vol, et va s'amarrer automatiquement à l'arrière de la station. Il ne sera néanmoins pas ouvert directement, car dans les jours à venir les trois occupants (Chen Dong, Liu Yang et Cai Xuzhe) vont le déplacer sur un autre port d'amarrage situé sur le flanc, pour que la SSC forme un « T », sa configuration finale. Ils passeront ensuite plusieurs mois à préparer l'intérieur avec le début des expériences, et l'extérieur lors de futures sorties en scaphandre.

L'éternel débat sur le danger d'un grand étage

L'étage principal de la fusée CZ-5B devrait néanmoins encore faire parler de lui, au détriment de la station spatiale chinoise qui est un accomplissement spatial majeur pour le programme chinois. En effet, le grand cylindre de plus de 33 m de long , 5 m de diamètre et pratiquement 20 tonnes s'est éteint après avoir propulsé Mengtian jusqu'en orbite… Mais il est lui-même en orbite.

Il n'y restera pas longtemps (moins de deux semaines), freiné rapidement par les particules atmosphériques à basse altitude. Mais il tombera quelque part sur Terre entre 42°N et 42°S, ce qui attirera à nouveau les critiques, légitimes, sur le retour non contrôlé de ces débris sur la planète. S'il y a effectivement peu de risques qu'un drame survienne, il est impossible de prédire avec précision l'endroit où l'étage va se désintégrer, plusieurs centaines de pièces métalliques pouvant arriver jusqu'au sol. Au moment où justement la Chine voudrait que le monde regarde en orbite…

Source : Nasa Spaceflight

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
gemini7
Les Chinois ont l’air d’avoir la plus belle SS, on voit qu’ils font dans la modernité (photos), très bon article, merci.
Pck
C’est vrai que le blocage Américain a du coup boosté l’industrie spatiale Chinoise, les résultats sont impressionnants jusque dans l’espace lointain. Par contre, décidément, leur « gestion minimaliste » du retour du lanceur est unique ! Et le débris « CZ-5B xxx » ne tombera peut être pas toujours dans l’eau ou en zone peu ou pas habitée… Vue l’ambiance actuelle, c’est pas le moment d’avoir un incident (il y a déjà eu des « survols » de LA et NY lors des retours précédents) ! Au moins, une bonne partie de l’Europe et la Russie (par ailleurs, déjà bien occupés en ce moment) sont à l’abri. A quand une régulation internationale réfléchie et responsable de l’espace ? On voit ce que ce manque a déjà provoqué d’irrémédiable sur terre…
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Attention, cette extension Chrome veut voler votre portefeuille crypto ET vos mots de passes
Black Friday Amazon et Cdiscount : les 50 bons plans encore disponibles !
Est-ce l'avenir ? Cette maison a été imprimée en 3D et assemblée en une demi-journée
Quand l'app de billetterie de la Coupe du monde crashe... et laisse les spectateurs hors du stade
Black Friday Apple : économisez 100€ sur le dernier iPad Air et sa puce M1
3 bonnes raisons de s’équiper du VPN CyberGhost durant le Black Friday
Mettez votre casque de pilote, Star Wars: Squadrons est actuellement gratuit !
Voici les dernières offres du Black Friday chez Amazon 🔥
Dernier jour du Black Friday et ce pack Nintendo Switch + Mario Kart 8 est à prix canon !
Black Friday : dernières heures pour le stockage en ligne pCloud à prix cassé
Haut de page