Première sortie en scaphandre sur les flancs de la Station Spatiale Chinoise

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
05 juillet 2021 à 15h45
15
SSC astronaute sortie EVA © BACC/CNSA/CCTV
Liu Boming au-dessus de l'écoutille de la station spatiale chinoise. Crédits BACC/CNSA/CCTV/CGTN

Cela faisait douze ans que la Chine n'avait pas fait sortir ses astronautes dans le vide spatial… Ce dimanche 4 juillet, Liu Boming et Tang Hongbo ont enfilé leur scaphandre, et passé pratiquement sept heures sur les flancs de la nouvelle station spatiale chinoise .

Un exercice loin d'être anodin, et le début d'une longue série…

Plus haut, plus loin, plus fort

22 minutes. C'est le temps qu'avait duré la toute première sortie spatiale (EVA, ou sortie extravéhiculaire) de la Chine en septembre 2008. Zhai Zhigang était alors devenu pionnier en son pays, agitant un petit drapeau chinois dans son tout nouveau scaphandre Feitan. Une expérience complexe à mettre en place, préparée longtemps en amont, et durant laquelle l'astronaute Liu Boming, resté dans le sas, dans un scaphandre russe Orlan-M, restait prêt à partir chercher son camarade en cas d'urgence…

SSC astronaute sortie EVA 2 © BACC/CNSA/CCTV
La vue est aussi belle que pour leurs collègues sur l'ISS ! Crédits BACC/CNSA/CCTV

Si cette sortie a été un succès marquant pour le spatial chinois, il n'y en avait pas eu d'autre depuis, les missions habitées du pays n'en ayant pas marqué le besoin. Or, ce dimanche 4 juillet 2021, il y avait de quoi faire à l'extérieur de la nouvelle station spatiale chinoise ! Liu Boming, accompagné par Tang Hongbo, ont donc inauguré le sas central du module Tianhe et sont sortis durant 6 heures et 46 minutes. Leur mission était un test, mais a aussi servi à préparer de futures activités extravéhiculaires.

Liu à bout de bras

Après seulement deux semaines dans leur nouvelle station (leur capsule Shenzhou 12 a décollé le 17 juin), les astronautes avaient encore beaucoup de nouvelles étapes à réaliser. D'abord, il fallait se faire aux scaphandres Feitan, qui ont évolué depuis la dernière décennie, bien qu'on y rentre toujours « à la russe », en s'engageant dans la combinaison par le dos - il est théoriquement possible de les enfiler et d'en sortir seul !

Il était également question de tester les capacités du sas de Tianhe en conditions réelles. Surtout, cette opération à permis aux deux astronautes de service de sortir par l'écoutille et travailler à l'extérieur.

SSC astronaute sortie EVA 3 © BACC/CNSA/CCTV
Retour dans le sas pour Tang Hongbo, en attendant son collègue. Crédits BACC/CNSA/CCTV

Ils ont notamment installé des cale-pieds, pour qu'au cours des futures EVA leurs successeurs puissent travailler debout, et mis en place une caméra HD, qui était restée en position repliée sur les flancs de Tianhe lors du décollage. Autre grande nouveauté, les trois occupants de la station ont travaillé de concert entre l'intérieur et l'extérieur, puisque Nie Haisheng, resté dans le module Tianhe, a piloté le bras robotisé de la station sur lequel Liu Boming était installé.

Vers d'autres sorties

Si la sortie n'avait pas vraiment été annoncée à l'avance (en tout cas, pas sa date précise), la télévision chinoise a tout de même couvert l'événement, dans un direct commenté sous la forme d'une émission particulière. Une deuxième sortie, sans doute focalisée sur la mise en place d'expérimentations sur les flancs de Tianhe, sera conduite au cours de l'été, sans que l'identité des participants ait pour le moment été confirmée.

Dans tous les cas, l'équipage de Shenzhou 12 devrait poursuivre ses multiples tâches de mise en place de la SSC jusqu'au mois de septembre, avant leur retour de trois mois de mission, laquelle additionne déjà les records…

Modifié le 05/07/2021 à 15h53
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
15
9
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Des milliards et des promesses, Jeff Bezos tente de récupérer son contrat lunaire avec la NASA
Galileo : un nouveau projet de recherche de signes de vie extraterrestre voit le jour à Harvard
L'Agence spatiale européenne continue de parier sur le petit lanceur Vega
Festival d'astéroïdes prévu pour la sonde Lucy, bientôt prête pour son décollage
La NASA choisit Falcon Heavy pour envoyer sa sonde Europa Clipper vers l’orbite
Boeing se prépare à un second vol d'essai de sa capsule Starliner en direction de l'ISS
La structure interne de Mars révèle ses secrets grâce à la mission Insight
Tourisme spatial : l'agence américaine de l’aviation modifie les conditions requises pour être qualifié d'astronaute
Le module Nauka arrive en orbite après une odyssée de presque trois décennies
Super Heavy, le plus gros booster de SpaceX, réussit ses premiers essais moteur
Haut de page