🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Les échantillons de l'astéroïde Ryugu révèlent la présence d'acides aminés

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
15 juin 2022 à 13h40
4
Ryugu
L'astéroïde Ryugu photographié à 20 km de distance par la sonde Hayabusa2. Crédits : JAXA

Ces « briques du vivant » ont été ramenées par la sonde spatiale Hayabusa2, et très prudemment étudiées en salle blanche l'année dernière. L'équipe scientifique japonaise a détecté 20 acides aminés différents, ce qui pourrait renforcer l'hypothèse d'une apparition de la vie sur Terre après un bombardement d'astéroïdes.

N'oublions pas que d'autres échantillons sont sur le chemin du retour !

Une aventure pour quelques grammes

Le 5 décembre 2020, la mission Hayabusa2 arrivait au terme de son objectif principal : ramener des échantillons récoltés en deux fois à la surface de l'astéroïde Ryugu. Un périple qui avait duré six ans, et étudié en détail la surface de ce petit astéroïde de 950 mètres de diamètre. Lequel n'est d'ailleurs pas un roc, mais un agglomérat de blocs que la gravité a assemblé dans un lent ballet sur des centaines de millions, voire des milliards d'années.

Avec 5,4 grammes collectés, on peut avoir l'impression qu'il n'y aura pas assez à étudier, mais en réalité c'est un véritable trésor qu'a ramené la sonde : même des grains de matière microscopiques suffisent. Une partie avait d'ailleurs été récoltée dans un cratère formé par un impacteur à haute vitesse envoyé par Hayabusa2.

Ramener les acides à la maison

« Les échantillons prélevés sur Ryugu représentent le matériel le plus primitif que nous ayons jamais étudié dans le Système solaire », explique Hisayoshi Yurimoto, géologue à l'Université d'Hokkaido et responsable de l'analyse chimique.

Contrairement aux molécules organiques terrestres, les éléments prélevés sur Ryugu (un astéroïde de type C ou Carboné) n'ont pas été altérés par un environnement humide, salin ou une atmosphère, ce qui rend leur composition plus proche de celle du Système solaire tel qu'il était dans ses premiers âges. Les chercheurs ont détecté de nombreux composés organiques, dont des acides aminés protéinogènes (qui sont les « briques du vivant »), mais aussi des hydrocarbures aromatiques polycycliques, qui jouent un rôle majeur dans la poussière interstellaire. 20 acides aminés différents ont été identifiés.

D'autres études en ligne de mire

« Prouver la présence d'acides aminés à la surface, et sous la surface d'un astéroïde augmente la probabilité que ces composés soient arrivés sur Terre depuis l'espace », détaille Kensei Kobayashi, même si cela n'en fait pas une preuve formelle.

C'est toutefois une bonne nouvelle pour l'exobiologie, car si le bombardement de la Terre il y a des milliards d'années y a amené des acides aminés, alors ces derniers se sont probablement retrouvés sur d'autres planètes, et le processus a pu exister dans notre Système solaire comme ailleurs.

À la suite de cette découverte, les équipes scientifiques sont d'autant plus impatientes de récupérer d'autres échantillons qui sont en route. En effet, un autre astéroïde carboné (Bennu) a fait l'objet d'un échantillonnage via la mission de la NASA OSIRIS-REx qui est sur le chemin du retour pour déposer sa récolte le 23 septembre 2023. Une belle opportunité d'en savoir plus…

Source : Sciencealert

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
5
cid1
L’Article dit:<br /> « Prouver la présence d’acides aminés à la surface, et sous la surface d’un astéroïde augmente la probabilité que ces composés soient arrivés sur Terre depuis l’espace »<br /> Ce qui tendrais à prouver que la théorie de la Panspermie est vraie.<br /> Vous vous rendez compte! nous sommes tous des poussières d’étoiles.<br /> « Poussière tu est, et poussière tu retournera. »
ebottlaender
Oui alors attention, la panspermie postule que ce soit directement la vie qui soit arrivée sur Terre depuis l’espace, pas seulement les « blocs primitifs » que constituent les acides aminés, donc il y a encore loin de la cruche à l’eau, comme on dit.<br /> Cela dit, nous sommes tous des poussières d’étoiles à un stade atomique direct, ça, ça ne fait aucun doute ^^
tux.le.vrai
des acides aminés par les astéroides !
Martin_Penwald
@tuxlevrai<br /> C’est une bonne base pour parler d’abiogénèse.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Ariane 5 est encore là et décolle ce soir avec deux grands satellites
La NASA a sélectionné l'équipage qui prendra place à bord de Starliner pour son premier vol habité
Ce système planétaire se désintègre lentement sous l'œil de nos télescopes
Starship : une première tentative de décollage orbital le mois prochain ?
Des employés de SpaceX se plaignent du comportement d'Elon Musk dans une lettre ouverte... et se font virer
Devialet et ArianeGroup vous font vivre l'expérience du décollage d'une fusée, et ça décoiffe !
Bras de fer entre Russes et Allemands sur le télescope Spektr-RG, à 1,5 million de km de la Terre
Un étrange rocher observé par le rover Perseverance sur Mars
C'est (enfin) officiel, Ariane 6 ne décollera pas avant 2023
Un trésor : plongée dans les chiffres du 3e catalogue du télescope Gaia
Haut de page