Les incroyables images de la première sortie du Space Launch System

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
18 mars 2022 à 16h20
13
SLS Artemis 1 rollout crawler © NASA
Le bâtiment d'assemblage (VAB) à gauche laisse partir le lanceur SLS vers son site de lancement. Il y reviendra dans quelques semaines après ses tests. Crédits : NASA

Après 12 ans de travaux, c'est la première fois que le SLS, entièrement assemblé, fait le voyage pour son site de lancement au Centre Spatial Kennedy. Un trajet qui a duré onze heures, grâce aux chenilles du vénérable véhicule Crawler. Mais surtout, c'est un spectacle. Pour les yeux… et le futur de l'agence.

La NASA a mis le paquet pour Artemis.

This is America

Fanfare, émission en direct, clips vidéo, discours, l'agence américaine a préparé le « roll-out » de sa fusée super-lourde SLS (Space Launch System) comme un événement national. La fusée et sa structure de lancement étaient portées par le gigantesque véhicule à chenilles, le Crawler Transporter. Et il a fallu onze heures pour parcourir 6,4 kilomètres, entre le bâtiment d'assemblage VAB et le site LC-39B, deux sites du Centre Spatial Kennedy déjà très chargés en histoire.

SLS Artemis 1 rollout nuit © NASA
Après son départ en début de soirée, SLS est arrivée sur son site de lancement de nuit. 11 heures d'un trajet réussi... Et déjà le trajet retour pour le véhicule à chenille, qui ne reste pas dessous. Crédits : NASA

Tout était d'ailleurs organisé pour que le spectateur soit plongé dans une sorte de « rétro-adoration », entre les images des missions Apollo, celles de la navette spatiale et la Lune, omniprésente dans les clips d'archives, dans les vues d'artistes des missions futures et dans le ciel lors du lent voyage.

SLS Artemis 1 rollout crawler 2 © NASA
Le « Crawler Transporter 2 » sous la table de lancement est responsable de l'équilibre et du transport avec ses quatre énormes paires de chenilles. Une tâche habituelle, lui qui a transporté les navettes durant 30 ans et même avant... Le même véhicule se chargeait déjà d'Apollo ! Crédits : NASA

Impressionnante malgré l'attente

Reste qu'au-delà du sentiment national et de la formidable machine à communiquer américaine autour de ce qui n'est finalement qu'un premier essai du lanceur sur son pas de tir (il reviendra d'ailleurs dans son bâtiment d'ici quelques semaines), l'avancée du programme est bien visible.

SLS Artemis 1 rollout lune © NASA
Objectif en vue ! Lorsqu'elle décollera (d'ici la fin du printemps si tout va bien) SLS partira pour emmener sa capsule Orion sur un voyage de 3 semaines autour de la Lune. Pour l'instant sans astronautes... Crédits : NASA

L'agence, handicapée par des années de retard, l'explosion de son budget pour SLS et ses demandes de fonds pour le programme Artemis, peut maintenant avancer un argument massue : les 120 mètres de puissance et d'ambition lunaire installés à la vue de tous et pointés vers le ciel. Et d'ici le départ pour la Lune, nous pourrons nous régaler avec ces centaines de clichés d'un des plus puissants lanceurs de son temps (et même, car il y en a assez peu dans cette catégorie, de tous les temps).

SLS Artemis 1 rollout printemps © NASA
Pas de doute, c'est le printemps... Crédits : NASA

Source : Filckr

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
13
11
xryl
Tellement en retard qu’il y a déjà de la rouille sur le booster principal ?
SPH
Jolie bombe
ebottlaender
C’est la couleur naturelle de cette mousse, qui est jaune lors de l’application et s’oxyde sur le long terme en orange ^^
taist
cela me rappelle ma jeunesse, il y a 55 ans !
raymondp
Merci Eric, super article !
_Troll
Si j’ai bien compris, cette fusee est un prototype d’essai et non la fusee definitive qui decollera avec une mission a accomplir.
ebottlaender
Alors si, cette fusée va bien décoller avec une mission à accomplir, mais sans astronautes. Il y a peut-être confusion parce que là, elle est sur son site de lancement mais ne va pas décoller pour le moment, elle va subir quelques tests sur plusieurs semaines puis retourner dans le bâtiment d’assemblage. Mais elle en ressortira en mai-juin (ou plus tard) pour décoller et emmener la capsule Orion vers une mission de 3 semaines autour de la Lune.<br /> C’est en quelque sorte un prototype, mais le mot n’est pas 100% correct, plutôt disons une tête de série.
Sims
4 milliards par lancement, non réutilisable. Projet mort né comparé au Starship
Space_Boy
Quelle comparison avec le Heavy Falcon de SpaceX?
cid1
Et si je ne me trompe pas c’est cette même mousse qui a fait un trou sur l’avant de l’aile de la navette et scellé son destin.
_Troll
Je suis curieuse de savoir, sans astronaute a bord, il n’y a donc pas de conducteur. Comment sont dirigees les fusees ? Elles sont telecomandees par onde radio depuis une base au sol ? Elles utilisent un systeme mecanique de trajectoire ? Ou alors il y a une intelligence artificielle ?
Martin_Penwald
@Sims SpaceX n’a pas le support du sénateur républicain Shelby de l’Alabama, donc tant qu’il sera là, le pognon continuera de couler à flot. Rien à voir avec SpaceX.
AtomosF
Ah oui quand même , 4 milliards !
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

La capsule Starliner de Boeing s'amarre enfin à la station internationale
La sonde interstellaire Voyager 1 envoie des données
Plus près de toi, Soleil ! La sonde européenne Solar Orbiter livre des images inédites
L'atterrisseur InSight va bientôt prendre sa retraite (mais il écoute quand même les tremblements de Mars)
Voici le son d'un trou noir... et c'est beau
Boeing et la NASA sont prêts pour tester à nouveau la capsule spatiale Starliner
SpaceX défie les statistiques et passe (déjà) le cap des 20 décollages en 2022
Le plus gros séisme jamais détecté sur une autre planète a eu lieu sur Mars (et vous pouvez l'écouter)
Qu'est-ce donc que cette étrange forme rectangulaire découverte sur Mars par Curiosity ?
L'EHT présente la première image de Sagittarius A*, le trou noir au cœur de notre Galaxie
Haut de page