Ça y est, le télescope JWST est entièrement déployé ! Mais patience…

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
10 janvier 2022 à 11h15
8
NASA James Webb déployé 8 janvier 2022 © NASA
Joie au centre de contrôle après la confirmation du déploiement. Crédits : NASA

À peine plus de deux semaines depuis son lancement, et le télescope James Webb en a terminé avec les manœuvres de déploiement, notamment de son bouclier thermique . Une prouesse technique attendue, mais que les équipes vont célébrer… En pensant à la suite ! La longue séquence d'alignement des miroirs commence, avant d'observer l'univers.

Les quatre instruments vont pouvoir collecter des données !

Clic, clac, le JWST sort de sa boîte

Ce samedi 8 janvier, la deuxième et dernière « aile » du télescope spatial James Webb s'est dépliée avec succès pour former le très grand miroir à 18 hexagones qui va capturera d'ici quelques mois la lumière du cosmos. Une dernière étape que les équipes de la NASA à Baltimore ont célébrée comme il se doit, parce qu'elle venait clôturer les deux semaines de déploiement mécanique du télescope JWST depuis son décollage le 25 décembre.

Les panneaux solaires, les radiateurs, le bouclier thermique (en cinq couches), puis la partie optique avec le délicat déploiement des mâts du miroir secondaire et finalement les deux ailes du télescope, ce sont pratiquement 300 étapes critiques que le télescope a franchies avec succès. « Le simple fait que ça semble facile montre que nous avons correctement fait les choses », expliquait en direct Bill Ochs, le directeur du programme JWST au centre spatial Goddard.

JWST animation déployé © NASA
Il ressemble maintenant à ceci. Évidemment, toute la partie optique est à l'ombre. Crédits : NASA

Il reste encore du chemin à parcourir pour le télescope James Webb

Pour autant, la fin du déploiement ne signifie pas que ce lundi, les scientifiques peuvent commencer leurs mesures et observer l'univers ! Toutes les pièces sont en place, c'est vrai… mais il reste beaucoup à faire.

À commencer par arriver à destination. Le JWST n'est pas encore autour du Point de Lagrange L2 , autour duquel il devrait passer au moins dix ans (et selon certains responsables optimistes, plutôt 20), il devrait manœuvrer le 23 janvier pour entrer sur sa trajectoire finale.

En attendant, les instruments vont pouvoir collecter leur « première lumière » et tester le modèle de pointage, puisque le télescope va se tourner va un système connu et prendre des images… complètement floues. Il reste en effet un « détail » : les 18 miroirs ne sont pas étalonnés !

Miroir, mon beau miroir…

Il faudra quatre mois environ pour aligner très précisément les miroirs du télescope James Webb. Ces derniers sont déplacés sur plusieurs axes par une multitude d'actuateurs capables de les réorienter pour qu'ils puissent former une image cohérente et l'équivalent d'un seul miroir de 6,5 mètres de diamètre.

Il faudra quatre mois, car le processus est très long et nécessite une multitude d'étapes qui font intervenir les miroirs (bien sûr), mais aussi les instruments qui eux aussi ont besoin d'étalonnage. La NASA ne compte pas publier les photographies avant que les résultats soient satisfaisants. « Nous voulons être sûrs que les premières images de ce télescope que le monde voit, que l'humanité voit, rendront justice aux 10 milliards de dollars investis », expliquait samedi Jane Rigby, responsable des opérations du JWST au centre spatial Goddard. Au moins, ces étapes pourront avoir lieu, une excellente nouvelle en ce début 2022.

Source : Spacenews

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
8
6
Fatima
Je sais que la course a l’espace a « permit » d’après certaines personnes à l’avancé technologique sur Terre (je n’y crois pas) , mais 10 milliards ce bidule …alors qu’ils auraient pû servir pour plus vital
ebottlaender
Vous n’y croyez pas, mais je vous invite à regarder dans votre entourage qui utilise de temps en temps un GPS, ou un panneau solaire.
Fatima
Je parle de tout les projets non essentielles (course a l’armement, géopolitique (mars,Lune etc) , télescope, tourisme), pour le panneau solaire le soleil ne suffit pas?
ebottlaender
Et les panneaux solaires ont été développés pour… ?<br /> Les premiers satellites.<br /> Le spatial est l’un des domaines qui ruissèle. En emplois, en découvertes technologiques, en recherche fondamentale ou appliquée. En économie aussi, bien qu’il y ait des «&nbsp;bulles&nbsp;» actuellement.<br /> En bonus, le spatial ne cannibalise pas les budgets des autres postes. Ce n’est pas l’argent dédié au logement des pauvres ou des hopitaux qui sert à faire des télescopes. L’argent, on peut le trouver, il suffit d’orienter la politique pour le faire.
sylv1
Sur les avancées permises par l’exploration spatiale, il ne s’agit en l’occurrence pas de croyances…<br /> Cf. article Wikipédia dédié aux avancées technologiques liés à la conquête de l’espace ou l’article sur l’histoire de la conquête spatiale sur le site de la Cité des Télécoms…
philouze
" mais 10 milliards ce bidule …alors qu’ils auraient pû servir pour plus vital"<br /> budget militaire mondial : environ 1500 milliards de dollars… par AN<br /> budget du foot mondial &gt; 400 milliards. par AN du foot p*tain. de la baballe.<br /> budget de la publicité mondiale : 600 milliards par AN.<br /> Mais 10 milliard sur 20 ans pour savoir si on est seul dans l’univers, comprendre ce qui nous entoure et anticiper d’éventuelles menaces (ou opportunité) de portée carrément civilisationnelle, là c’est trop hein…<br /> prenez du recul, revoyez vos priorités.
nicgrover
Inutile de répondre c’est peine perdue…<br /> Une sacrée prouesse technologique sachant que tout se fait hors de la main de l’homme et à des distances inimaginables. Comme je disais récemment, l’être humain est capable du meilleur comme du pire.<br /> Cela laisse rêveur et j’envierai presque les scientifiques qui vont se régaler de données que le commun des mortels n’imagine même pas… J’attends les premières images.
nickOh
Vous devriez y voir un bel exemple de travail international, Hubble était un bel exploit, la releve est prometteuse.<br /> Ce satellite n’a pas été crée pour gagner de l’argent, mais bien pour la recherche.<br /> Dire que ça ne sert a rien de mettre autant d’argent, qu’ailleurs ça serait plus utile, c’est une question de point de vue, chacun le sien, et penser a voir un point de vue plus global, avec du recul.<br /> L’argent peut être distribué à tout le monde et il partira en fumée sans changer le monde…ou il peut servit à investir dans le futur.<br /> 10 milliards c’est ce qui a été distribué suite aux gilets jaunes (et ça n’a changé la vie de personne, ni amélioré la suite).<br /> Alors effectivement, a première vue, beaucoup de choses paraissent excessives et inutiles - sur le moment - mais il faut attendre afin de voir.<br /> Le déploiement du téléphone mobile il y a 20 ans n’était pas un besoin, regardez maintenant.<br /> La consommation de carburant n’a jamais tracassé personne tant que le prix était correct, les voitures éléctriques, pff ces écolos intégristes - disaient certains.<br /> Souvenez vous de certains «&nbsp;fous&nbsp;» qui ont dépensé des sommes folles sur des projets «&nbsp;irréalistes&nbsp;» et qui allaient forcément couler.<br /> Ces gens au final des visionnaires -qui ont pris des risques - et qui ont finalement réussi a prendre tout le monde de vitesse : exemple simple: Tesla et ses voitures éléctriques, il a quelques années d’avance technologique sur la concurrence.<br /> Alors un peu de recul, et penser au futur, ce telescope servira au monde, et pas juste à rapporter de l’argent.<br /> Qui sait, il verra des choses imprévues, voir nous sauvera peut être d’un futur astéroide détécté des années en avance ^^
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Avec son budget 2022, l'Agence spatiale européenne veut préparer ses astronautes pour l'avenir
Grâce au télescope CHEOPS, l'ESA découvre que cette planète est en forme de ballon de rugby
Complètement larguée : Virgin Orbit réussit un nouveau tir de sa fusée LauncherOne
Lancer des satellites depuis un sous-marin ? Pourquoi pas !
L'année 2022, compliquée sur Terre ? Sur Mars aussi...
Thomas Pesquet et l'ISS : les magnifiques photos d'une idylle très spatiale
Starlink : les chats bousculent l'Internet d'Elon Musk
Et si... on envoyait des tardigrades vers des étoiles lointaines grâce à un laser ?
Les start-up du NewSpace s'organisent pour proposer des dépôts de carburant en orbite
La recherche médicale déchiffre peu à peu les problèmes de vision chez les astronautes
Haut de page