Le record du nombre annuel de décollages de fusées a été battu en 2021

03 janvier 2022 à 18h30
17
Fuseechinoise © ASSOCIATED PRESS / GUO WENBIN
© Guo Wenbin / Xinhua via AP

Il aura fallu du temps, mais les records de tentatives de lancement et de succès, qui remontaient respectivement à 1967 et 1976, ont finalement été dépassés.

Vous l’aurez constaté si vous avez lu notre rétrospective astronautique 2021 , l'année qui vient de s’écouler fut celle de tous les records. Et cette assertion vaut également pour les décollages de fusées.

2021 : le plus grand nombre de tentatives et de succès

Les précédents records commençaient à sérieusement dater. Celui relatif aux tentatives de lancement remontait à 1967 : 139 tentatives, dont 122 succès. Le plus grand nombre de lancements orbitaux réussis au cours d’une année a été atteint en 1976, avec 125 succès sur 131 tentatives.

L’année 2021 s’impose dans les deux tableaux. Au cours des mois qui viennent de s’écouler, gouvernements et opérateurs commerciaux ont fait 144 tentatives, dont 133 ont réussi.

Toutes ces données proviennent de Space Launch Report . Notez qu’elles n’incluent pas le récent lancement orchestré par l’Iran avec Simorgh.

La Chine devant la Russie et les États-Unis

Comme illustré sur le graphique ci-dessous, avant les années 2020, l’écrasante majorité des décollages de fusées étaient l’œuvre de deux pays, la Russie et les États-Unis. Au cours des deux dernières décennies, la part de ces deux États (surtout de la Russie) a drastiquement baissé. À l’inverse, celle d’autres pays, notamment de l’Inde et de la Chine, n’ont cessé de progresser.

Espacelancementpays2021 © ArsTechnica
© Space Track

En 2021, le gouvernement chinois et quelques opérateur privés ont réalisé 56 tentatives, dont 53 furent couronnées de succès. Concrètement, c’est la Chine qui a opéré le plus de lancements en 2021. Ils relevaient de divers domaines, du spatial militaire aux satellites de communication en passant par l’exploration lunaire .

De l’autre côté du Pacifique, les États-Unis ont effectué 51 lancements orbitaux en 2021, dont 48 avec succès. La majorité de ces lancements incombe aux Falcon 9 de SpaceX. Pour établir sa constellation Starlink , l’entreprise a effectué 31 lancements en 2021 sans connaître le moindre échec. Parmi les lancements réalisés par d’autres entreprises moins médiatisées que SpaceX, citons Rocket Lab, qui en a effectué six en 2021.

De nouveaux records en 2022 ?

En principe, gouvernements et sociétés privées n’envisagent pas
de réduire la voilure en 2022, bien au contraire. L’essor de l’industrie
spatiale commerciale chinoise et les milliers de satellites Starlink qui attendent d’être mis en orbite pourraient déboucher sur un nouveau record en 2022, avec possiblement plus de 150 tentatives au cours des 12 prochains mois.

Source : ArsTechnica

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
17
10
TAURUS31
Ça équivaut a combien de diesel?
PsykotropyK
Chine, numéro 1 des lancements et pourtant on en entend rarement parlé. Je serai curieux de connaitre la part de leur lancement dont pas grand chose ne filtre (objectif et autre) sinon qu’un lancement a été effectué.
MattS32
Ça équivaut grosso modo à ce qu’émet moins d’un millième du parc automobile français sur un an.<br /> Une goutte d’eau donc dans l’ensemble des émissions liées au transport.
notolik
Je ne suis pas sûr qu’il existe encore des propulseurs à poudre…<br /> A mon avis ce n’est que de l’hydrogène et de l’oxygène la propulsion des fusées : donc aucun rejets en dehors de l’eau.
zoup01
non, si Ariane utilise effectivement de l’hydrogène et de l’oxygène (et encore, les boosters sont solides) , c’est bien loin d’être le cas pour toutes les fusées lancées sur la planète.
Thamien
Oui, c’est bien connu, l’hydrogène liquide à -252°c se trouve en abondance sur notre planète…<br /> Donc pas besoin de le produire, ni de le refroidir…
MattS32
notolik:<br /> A mon avis ce n’est que de l’hydrogène et de l’oxygène la propulsion des fusées : donc aucun rejets en dehors de l’eau.<br /> C’est sûr que si on oublie les rejets massifs liés à la production de l’hydrogène, il n’y a pas de rejets…<br /> À ce compte là, c’est miraculeux, tout ce qui utilise de l’hydrogène et de l’électricité ne génère plus la moindre pollution…
notolik
(@Thamien aussi)<br /> Vous avez raison, il faut beaucoup d’électricité pour faire indirectement décoller une fusée, mais il est possible de la fournir sans pollution (ce qui n’est pas forcement le cas, mais pas forcement pas le cas non plus) mais entre un diesel OBLIGATOIREMENT polluant et de l’hydrogène EVENTUELLEMENT polluante…<br /> Continuez tous deux à rouler dans vos SUV et trouver des arguments pour vous y conforter.
MattS32
Non, l’électricité sans pollution, ça n’existe pas non plus. Il y a plus ou moins de pollution selon le type de centrale utilisée, mais même une éolienne ou une centrale hydraulique, ça pollue.<br /> Et surtout, je doute fort que l’hydrogène utilisé par les fusées (quand elles en utilisent… celles de SpaceX par exemple, c’est du kérosène qu’elles utilisent…) soit produit par hydrolyse avec de l’électricité «&nbsp;propre&nbsp;» (donc en produisant de l’hydrogène exclusivement quand toutes les centrales thermiques à flamme de la grille électrique utilisée sont à l’arrêt)… Il y a de très fortes chances qu’elle soit produite par craquage d’hydrocarbures, c’est beaucoup moins coûteux et plus facile dans des endroits où l’électricité n’est pas forcément abondante…<br /> notolik:<br /> Continuez tous deux à rouler dans vos SUV et trouver des arguments pour vous y conforter.<br /> Juste rien à voir… Je ne cherche pas à défendre la voiture, j’ai d’ailleurs dit plus haut que la pollution induite par les fusée est absolument anecdotique par rapport à celle des voitures. Mais c’est par pour autant qu’on doit prétendre qu’elles ne rejettent rien.<br /> PS : avec ma voiture, je suis à 74g/CO2 par km, en émissions réelles, en tenant compte des émissions liées à la production de l’électricité que je consomme (je ne tiens pas compte de la production du carburant par contre, seulement de sa combustion, comme c’est le cas pour les mesures officielles)… si tout le parc était à ce niveau, ça serait déjà un grand pas en avant pour la réduction des émissions de CO2…
Thamien
Du coup on est d’accord qu’on parle de rendement (efficience).<br /> Es tu certain que l’hydrogène est le moins énergivore à fabriquer (avec une énergie verte si ca peut te faire plaisir…) comparé à d’autres ergols:<br /> Ergol — Wikipédia (wikipedia.org)<br /> En tous cas il aura besoin d’être légèrement refroidit <br /> Je roule en monospace GPL/éthanol…<br /> Tu dis une connerie:<br /> Le diesel n’est pas OBLIGATOIREMENT polluant il peut être synthétisé. (avec pas mal d’efficience (~60%), voir GTL (Gas to Liquid) et pour être 100% vert il n’y a qu’a utiliser du bio-méthane… et un peu d’électricité verte) <br /> Je ne parle même pas des bio-diesels à base d’huile de palme ou de colza…<br /> A cause de toi, je me retrouve à défendre le diesel et la culture des palmiers à huile!
SPH
Heu, je crois que les propulseurs latéraux sont solides (donc, de la ‹&nbsp;poudre&nbsp;›)
Palou
notolik:<br /> Continuez tous deux à rouler dans vos SUV et trouver des arguments pour vous y conforter.<br /> C’est pénible la répétition de cette phrase à l’infini, seuls à tes yeux les SUV polluent, pas les grosses berlines de 6m
MattS32
Palou:<br /> C’est pénible la répétition de cette phrase à l’infini, seuls à tes yeux les SUV polluent, pas les grosses berlines de 6m<br /> Hé oui, complètement binaire comme raisonnement…<br /> Alors que dans la réalité, un bon SUV ne pollue pas forcément plus qu’une grosse berline, et même pas forcément plus qu’une compacte…<br /> Mon (petit) SUV PHEV fait 74g CO2/km (70g venant de l’essence, 4 de l’électricité), alors que pour le même usage la citadine que j’avais avant (oui, citadine, même pas une grosse berline) était en moyenne à 192…
notolik
Non, la vraie réalité est qu’un SUV consomme 25% plus qu’un véhicule «&nbsp;normal&nbsp;» de même génération.<br /> Moins lourd, sCx plus petit, pneus moins énergivores, … font la différence.<br /> Continuez à rouler dans vos SUV et croire à vos arguments bidons.
MattS32
notolik:<br /> Continuez à rouler dans vos SUV et croire à vos arguments bidons.<br /> Les chiffres que je donne pour mon usage ne sont pas des croyances. Ce sont des faits, que j’ai mesurés et calculés pour mon usage.<br /> J’ai parcouru 6924 km avec 212 litres d’essence et 721 kWh d’électricité (mesuré/estimé à la prise). Je te laisse refaire le calcul du CO2/km et comparer avec ce que tu rejettes avec ta voiture «&nbsp;normale&nbsp;»… (données : brûler 1 kg d’essence rejette 2280g de CO2 et mes charges électriques ont été faites avec une électricité engendrant en moyenne 44g de CO2 par kWh d’après le service ECO2Mix de RTE).<br /> Mon SUV est certes un peu plus lourd qu’un véhicule «&nbsp;normal&nbsp;» équivalent (mais pas 25% : en HEV il n’y a que 18% entre une Clio E-Tech 140 et le Captur E-Tech 145, et en PHEV, si la Clio existait dans cette motorisation, l’écart relatif serait encore plus faible, puisque le poids de la batterie est indépendant de la carrosserie…), mais ce surpoids est plus que largement compensé par le fait que c’est un PHEV, qui non seulement offre un bien meilleur rendement quand il est utilisé en thermique (j’arrive à 5.5 l/100 sur une traversée Nord/Sud de la France), mais en plus permet de rouler au quotidien en électrique avec donc un niveau d’émissions très faible (y compris les émissions de particules des freins, bien moins sollicités).<br /> Or des citadines PHEV, ça n’existe pas… Résultat bien que j’ai un SUV, je rejette nettement moins que n’importe quelle citadine. Et en particulier, 2.6x moins que la citadine que j’avais avant (certes, il y a eu des progrès depuis, puisqu’elle avait 20 ans… mais tout au plus il y a eu 20-30% de gains depuis).<br /> Bref, les raisonnement binaires, ça tient pas 2s face à la réalité du terrain… Oui, globalement les SUV rejettent plus que des non SUV «&nbsp;équivalents&nbsp;» (si tant est qu’on puisse parler d’équivalence… parce que un SUV n’est pas plus gros juste pour être plus gros, ça apporte aussi quelque chose… avec ma grande taille, je suis à l’aise dans un Captur, plié en deux dans une Clio…), mais ça n’empêche pas qu’il puisse y avoir des exceptions, et les PHEV en font justement partie, s’ils sont correctement utilisés (ie pas utilisés comme un HEV, mais bien utilisés comme un véhicule électrique avec un moteur thermique servant uniquement pour les longs trajets)… Et ce n’est pas pour rien que les motorisations PHEV concernent essentiellement des SUV et des breaks, et pas des véhicules «&nbsp;normaux&nbsp;», la place manque dans un véhicule «&nbsp;normal&nbsp;» pour ce type de motorisation (une Clio PHEV perdrait beaucoup trop en capacité de coffre par exemple…).<br /> Et ces 74 gCO2/km réels sont largement inférieurs à l’objectif théorique que doivent aujourd’hui cibler les constructeurs pour les véhicules neufs en Europe (95 gCO2/km de moyenne théorique sur le test WLTP), alors je te dis pas ce que ça donne par rapport aux émissions réelles du parc automobile actuel…
Palou
notolik:<br /> Continuez à rouler dans vos SUV et croire à vos arguments bidons.<br /> Mes arguments «&nbsp;bidon&nbsp;» sont les chiffres réguliers de ma conso, entre 4.8 et 5.2 aux 100 pour un véhicule «&nbsp;SUV&nbsp;» (poids à vide 1541 kg, 119g/km) et qui monte à 5.5 de conso aux 100 bien chargé et avec une remorque. Vu le volume de chargement et les capacités pour mes besoins, aucune berline n’en fait autant !<br /> Faut par parler dans le vide sans savoir …<br /> Résumé<br /> C’est une Honda CRV de 2014 pour info<br /> image594×1025 89.8 KB<br />
Maspriborintorg
Les Arianes 4, 5 et 6 ont des boosters à poudre! Comme la future fusée américaine ARES. Les étages cryogéniques (hydrogène/oxygène) sont minoritaires. La plupart des fusées utilisent Kérozène/oxygène et quelques unes méthane liquéfié/oxygène
Palou
@notolik et les autres , je rappelle que le sujet est «&nbsp;le record du nombre de décollage de fusées&nbsp;», pas les SUV
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Avec son budget 2022, l'Agence spatiale européenne veut préparer ses astronautes pour l'avenir
Grâce au télescope CHEOPS, l'ESA découvre que cette planète est en forme de ballon de rugby
Complètement larguée : Virgin Orbit réussit un nouveau tir de sa fusée LauncherOne
Lancer des satellites depuis un sous-marin ? Pourquoi pas !
L'année 2022, compliquée sur Terre ? Sur Mars aussi...
Thomas Pesquet et l'ISS : les magnifiques photos d'une idylle très spatiale
Starlink : les chats bousculent l'Internet d'Elon Musk
Et si... on envoyait des tardigrades vers des étoiles lointaines grâce à un laser ?
Les start-up du NewSpace s'organisent pour proposer des dépôts de carburant en orbite
La recherche médicale déchiffre peu à peu les problèmes de vision chez les astronautes
Haut de page