La NASA confirme que Mars a connu d'importantes éruptions volcaniques par le passé

16 septembre 2021 à 11h50
3
Arabia Terra © NASA/JPL-Caltech/University of Arizona
NASA/JPL-Caltech/University of Arizona

Ils s'en doutaient, mais ils en ont désormais la preuve : les scientifiques de la NASA ont mis en évidence les traces d’une ancienne et intense activité volcanique sur Mars datant de 4 milliards d’années.

Elle pourrait même avoir radicalement affecté le climat.

Des traces de super éruptions volcaniques trouvées sur Mars

La région d'Arabia Terra, au nord de Mars, est connue pour son paysage surprenant. Elle accueille en effet à sa surface de nombreuses dépressions de plusieurs kilomètres de diamètre. D’où viennent-elles ? Les scientifiques de la NASA savent désormais avec certitude qu'il s’agit de caldeiras, d'énormes cavités causées par l’effondrement d’un volcan.

Ces preuves confirment non seulement l’activité volcanique présumée de la région, mais démontrent leur intensité sans précédent. Au vu des données étudiées, la région d’Arabia Terra a connu, il y a 4 milliards d’années, une série de « super éruptions » qui a sans doute profondément affecté le climat martien. Les volcans ont été actifs sur une période de 400 millions d’année, rejetant des quantités monumentales de gaz, de roches et de magma dans l'environnement à chaque explosion. Ce phénomène existe aussi, quoique d'une ampleur bien moindre, sur Terre.

Une découverte qui devrait en susciter bien d’autres

Les dépressions de la région d’Arabia Terra étaient au départ prises pour les vestiges d'impact de météorites. Ce n'est qu'en 2013 qu'une première équipe de chercheurs a fait l'hypothèse qu'il s'agirait en réalité de caldeiras en raison de leur forme… mais encore fallait-il le démontrer.

Après avoir déterminé l’endroit probable des retombées volcaniques, les scientifiques ont analysé la composition des roches. Ils ont découvert sur le site de recherche d’anciens minéraux volcaniques ainsi que des cendres parfaitement conservées prouvant le bien-fondé de leur théorie.

Restent encore quelques questions sans réponses. Les chercheurs de la NASA doivent encore déterminer les conséquences climatiques des milliers d'éruptions martiennes, et comprendre comment une seule région a pu accueillir autant de volcans super-explosifs.

Source : NASA .

Modifié le 16/09/2021 à 12h40
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
Zakalwe
Très intéressant. Merci Clémence.
Urleur
Tout les secrets de Mars ne sont pas encore dévoilés.
Francis7
La Terre aussi a connu des éruptions intenses et de longue durée en Inde et en Sibérie. A tel point qu’elles auraient participé à la disparition des dinosaures il y a 65 Millions d’années.<br /> Phénomène combiné à la chute du météore géant dans le Golf du Mexique.<br /> Le climat a été profondément bouleversé pendant des milliers d’années causant une extinction massive des espèces avec toutes ces particules dans l’atmosphère qui ont réduit la luminosité et plongé la Terre dans une nuit sans fin.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

La NASA a fixé une plaque sur la sonde Lucy pour les
SpaceX progresse vers un premier vol orbital de Starship... mais il faudra encore attendre
Pour les 19 ans du télescope Integral, l'ESA raconte son sauvetage le mois dernier
Une météorite s'écrase dans son lit, à quelques centimètres de sa tête
L'équipage qui a tourné Le Challenge est revenu sur Terre
Lucy in the Sky… Découvrez la grande mission de la petite sonde NASA !
Elon Musk promet que les Superchargeurs Tesla feront aussi bornes Wi-Fi
Des astronautes simulent la vie martienne dans le désert israélien du Néguev
Que se passera-t-il quand le Soleil mourra ? Cette découverte laisse entrevoir le futur de notre système solaire
Ca y est, William Shatner (Star Trek) et ses 3 co-passagers ont volé avec Blue Origin
Haut de page