Notre Soleil serait plutôt fainéant par rapport aux autres étoiles de son acabit

13 mai 2020 à 14h10
0
Soleil ©NASA/JPL-Caltech/GSFC
© NASA/JPL-Caltech/GSFC

En comparant l’activité de notre Soleil à celles d’autres étoiles similaires, des scientifiques ont remarqué que notre étoile était particulièrement sage.

S’il arrive que l’activité solaire affecte la Terre et l’activité humaine, les astronomes savent que depuis 9 000 ans, notre étoile est relativement stable et calme. Des chercheurs de l’Institut Max-Planck, institut de recherche sur le Système solaire situé en Allemagne, ont voulu savoir si ce comportement était normal. 

Une vitesse de rotation similaire mais une activité bien différente

Grâce aux données récoltées par le télescope Kepler, les scientifiques ont pu analyser les variations de luminosité d’environ 150 000 étoiles. Parmi elles, ils ont sélectionné 369 étoiles similaires au Soleil de par leur masse, leur température, leur composition et leur vitesse de rotation.

La courbe de luminosité du Soleil :

Leurs résultats montrent qu'en moyenne, ces astres sont cinq fois plus actifs que notre étoile, une nouvelle qui a surpris les chercheurs. En effet, l’activité solaire, et notamment les taches que l'ont voit sur le schéma, est due au champ magnétique, lui-même lié à la vitesse de rotation stellaire… Or, les chercheurs ont bien pris soin d’étudier des étoiles possédant une période de rotation variant entre 20 et 30 jours, similaire donc à la période de 25 jours du Soleil…

La courbe de luminosité d'une autre étoile :

Deux hypothèses émises par les chercheurs

Dans une étude parue dans la revue Science, les scientifiques expliquent avoir par la suite élargi leur échantillon et étudié un panel bien plus large de 2 529 étoiles similaires au Soleil par certains aspects mais dont la vitesse de rotation leur était inconnue. Résultat : l’activité de ces astres est cette fois comparable à celle du Soleil. 

Deux hypothèses peuvent expliquer ces résultats. Il est ainsi possible que le Soleil et les étoiles possédant une activité calme soient en fait un différent type d’étoiles... Ou que le Soleil soit tout simplement dans une période stable de sa vie. De fait, si les chercheurs ne disposent d’aucune donnée concernant son activité au-delà de 9 000 ans, il existe pourtant depuis 4,6 milliards d’années et devrait atteindre l’âge de 9 milliards d’années. Il est donc fort probable que le Soleil ait connu des périodes d’activité intense durant sa longue existence, et que cela se reproduise à l’avenir. 

Notre étoile cache donc encore de nombreux secrets. Espérons que la sonde Parker Solar Probe pourra nous en apprendre davantage à son sujet.

Modifié le 13/05/2020 à 14h18
9
7
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

StopCovid : voici à quoi ressemble l'application, captures d'écran à l'appui
Twitter signale le billet de Trump menaçant de tirer sur les émeutiers
Windows 10 mise à jour de mai 2020 : demandez la liste des bug déjà connus !
Voiture électrique : un nouveau barème pour le bonus écologique et la prime à la conversion
En attendant le nouvel essai de vol habité de Crew Dragon, regardez le replay du live de mercredi !
Trump signe un décret sur les réseaux sociaux, mais que contient-il ?
StopCovid : l'Assemblée nationale adopte officiellement l'application, qui sera disponible dès ce week-end
Tesla va augmenter le prix de son AutoPilot, Elon Musk explique pourquoi
Porsche va devoir limiter les ventes de la Taycan pour réussir à contenter les clients
Un supercalculateur a simulé l'impact qui aurait fait disparaître les dinosaures
scroll top