Un continent "perdu" de la taille du Groenland vient d'être découvert

Benoît Théry Contributeur
21 septembre 2019 à 10h20
0
Terre continents
© Pixabay

Si vous avez déjà voyagé dans la région où se trouvent actuellement la Grèce, la Croatie, la Turquie et l'Italie, il est possible que vous ayez marché sur ce qu'il reste d'un ancien continent.

Ce continent, nommé Grand Adria, s'est séparé d'un super-continent déjà connu, Gondwana, il y a des centaines de millions d'années.

Un territoire grand comme le Groenland

C'est une équipe internationale de géologues d'Utrecht, d'Oslo et de Zurich qui est parvenue à repérer et reconstruire le continent « perdu ». Le terme n'est pas exagéré, dans le sens où Grand Adria, une section continentale de la taille du Groenland, a essentiellement glissé sous l'Europe.

Il y a plusieurs centaines de millions d'années, Grand Adria faisait partie de ce qui est actuellement l'Afrique du Nord. Mais, il y a 240 millions d'années environ, cette section a commencé à se séparer de l'Afrique et, il y a environ 120 millions d'années, à plonger dans le manteau terrestre (mouvement de subduction), sous l'Europe.

De ce vaste espace, il ne reste de visible aujourd'hui qu'une bande de terre allant de Turin à la pointe de la botte italienne, en passant par la mer Adriatique. Le chercheur Douwe Van Hinsbergen, de l'Université d'Utrecht, dit : « Oubliez l'Atlantide. Sans le savoir, de nombreux touristes passent leurs vacances chaque année sur le continent perdu de Grand Adria ».


« Un désordre géologique »

La découverte de cet ancien continent, dont une grande partie se trouvait sous l'eau et intégrait un archipel d'îles, a été rendue possible par une étude coordonnée de l'histoire des chaînes de montagnes et de la tectonique des plaques, la région méditerranéenne étant particulièrement complexe.

Douwe Van Hinsbergen l'explique : « La région méditerranéenne est tout simplement un désordre géologique, où tout est courbé, brisé et empilé ». Le scientifique explique chez Science Mag la difficulté de la tâche : entre autres, l'équipe aurait ainsi passé plus de 10 ans, dans une zone allant de l'Espagne à l'Iran, à collecter des informations venant d'échantillons ayant potentiellement appartenu à Grand Adria.

L'équipe de chercheurs, en particulier l'Université d'Utrecht, a utilisé le logiciel GPlates, spécialisé dans la reconstruction de la tectonique des plaques. « Nous avons épluché la zone couche par couche, remontant dans le temps jusqu'au jurassique, il y a environ 240 millions d'années, quand Grand Adria a commencé à évoluer en un continent indépendant ». Avant cela, Grand Adria faisait partie intégrante du supercontinent de la Pangée.


Si l'essentiel de la plaque n'est plus visible, une partie est encore perceptible. Douwe Van Hinsbergen ajoute : « Le reste de la plaque continentale, qui faisait environ 100 kilomètres d'épaisseur, a plongé sous le sud de l'Europe, où on peut toujours le localiser grâce à des ondes sismiques jusqu'à une profondeur de 1 500 kilomètres ».

Source : Forbes.
Modifié le 22/09/2019 à 00h30
1 réponses
2 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Gears 5 : 640 jours de ban pour des ragequit à répétition...
SpaceX : plutôt 42 000 satellites pour Starlink ?
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top