Des plantes existant au temps des dinosaures prospèrent de nouveau avec les changements climatiques

Benoît Théry Contributeur
04 septembre 2019 à 20h03
0
cycad ventnor

Après 60 millions d'années, elles prospèrent de nouveau. Dans le sud de l'Angleterre, des plantes subtropicales parviennent aujourd'hui à se reproduire. Ce sont les cycas revoluta, des plantes ligneuses qui dominaient la planète il y a 280 millions d'années, soit à l'époque des dinosaures.

La survie de telles plantes sous les latitudes anglo-saxonnes est cependant interprété comme un nouveau signe du réchauffement climatique.

La plante qui connut les dinosaures

L'expérience a débuté il y a 20 ans, sur l'île de Wight, dans le sud de l'Angleterre. À l'époque, le jardin botanique de Ventnor décide de planter des plantes subtropicales. Celles-ci ont d'abord eu du mal à s'adapter au climat plus rigoureux de l'île, à tel point que leur survie a été menacée. Pourtant, depuis déjà 15 ans, les botanistes en charge de l'entretien affirment ne plus avoir besoin de les rentrer durant l'hiver. Cette année, deux cycas, mâle et femelle, ont même chacun réussi à produire un cône de reproduction. Il ne reste donc plus aux graines du cycas mâle qu'à se libérer et rejoindre celles du cycas femelle, pour voir cette espèce prospérer de nouveau.

Les cycas ont une longue histoire derrière elles. Ces plantes ont prospéré durant le Permien, une période qui a abrité les dinosaures. Il y a des dizaines de millions d'années, lorsque l'actuelle île de Wight faisait partie intégrante de la Pangée, les cycas dominaient les régions les plus chaudes du globe. Aujourd'hui, selon les scientifiques, c'est le réchauffement climatique qui leur permet de vivre sous ces latitudes. Dans un climat plus froid, elles en seraient naturellement incapables, et la main de l'Homme serait indispensable pour leur fournir des conditions de vie artificielles favorables.

En cause : le réchauffement climatique

Ce qui a changé, c'est donc la capacité des cycas à vivre naturellement en Europe du Nord. Pour les scientifiques, c'est un nouveau signe du réchauffement climatique, celui-ci apportant à la fois des étés intenses et des hivers très doux. Or, s'il ne s'agissait que de phénomènes épisodiques, la plante n'aurait pas pu survivre : des cycas en aussi bonne santé illustrent ainsi un phénomène à la fois bien amorcé et persistant.

Pour les botanistes, cette réussite est donc à la fois extraordinaire et inquiétante. Pour John Curtis, le directeur du site, c'est « un symptôme du réchauffement climatique. Les plantes nous parlent, elles se font l'écho de ces nouvelles conditions climatiques ». Pour Chris Kidd, conservateur au jardin botanique de Ventnor, le site lui-même devient une « prédiction » de ce que pourrait être le climat anglo-saxon d'ici 20 à 30 ans. La situation géographique de l'île de Wight lui confère l'un des climats les plus doux du pays. Le personnel du jardin botanique affirme que les températures les plus basses à y être enregistrées aujourd'hui sont supérieures à ce qu'elles devaient être il y a un siècle.

Source : Daily Geek Show
Modifié le 10/09/2019 à 14h45
34 réponses
22 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Gears 5 : 640 jours de ban pour des ragequit à répétition...
SpaceX : plutôt 42 000 satellites pour Starlink ?
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top