Un implant cérébral pour transformer les pensées des personnes paralysées en texte

Par
Le 01 décembre 2018
 0
journal.pone.0204566.g006 couv.png
PLOS One

Trois personnes atteintes de tétraplégie ont pu faire fonctionner une tablette grâce à un implant cérébral. Deux d'entre eux ont aussi « discuté » en temps réel.

Lorsqu'un appareil détient la capacité d'écouter l'activité neuronale pour aider les personnes paralysées à contrôler un appareil connecté, on peut parler d'une prouesse technologique. Une victoire sur la paralysie. À l'occasion d'un essai clinique pilote du système d'interface neuronale BrainGate2, trois tétraplégiques, une femme de 51 ans, un homme du même âge et un autre de 63 ans, ont pu contrôler une tablette, naviguer sur celle-ci en utilisant plusieurs applications, et même échanger entre eux.

Les signaux captés transformés en mouvements similaires à une souris sans fil

Les chercheurs du consortium multi-universitaire BrainGate ont implanté des réseaux d'électrodes sur une partie du cortex moteur, une zone du cerveau qui aide à contrôler les mouvements. Ces implants ont détecté une activité neuronale indiquant une volonté de déplacer le curseur sur l'écran. Les signaux captés ont été décodés en temps réel par un ordinateur et via un algorithme, puis transmis à une interface Bluetooth configurée pour fonctionner comme une souris d'ordinateur sans fil, laquelle était donc associée à une tablette Android.

journal.pone.0204566.g004.png
PLOS One

Durant les trois journées de test, les participants ont utilisé sept applications courantes sur la tablette : un programme de chat en ligne, un navigateur Web, un programme météo, une plate-forme musicale de streaming, une messagerie, un agrégateur de news et un site de partage de vidéos. Les trois sont parvenus à lancer l'application ciblée depuis l'écran d'accueil de la tablette, puis à l'utiliser.

Ils ont ensuite réussi à quitter l'activité en retournant sur l'écran d'accueil. L'un des participants a notamment joué du piano et fait des achats en ligne. Deux d'entre eux ont pu communiquer ensemble grâce à une application de discussion.

journal.pone.0204566.g006.png
PLOS One

Un test mené sans aucune « triche »

Pour mener à bien ces tests, les chercheurs ont utilisé des tablettes sans y apporter aucune modification, sans y adapter ni la navigation ni la frappe et sans installer de raccourcis ou fonctionnalités. Un immense pas en avant pour les personnes tétraplégiques, qui peuvent désormais donner ou redonner vie à leurs émotions et à leurs pensées.

  • Pour ARM, les implants cérébraux c'est pour bientôt
  • Un oeil bionique restaure la vue d'un homme malvoyant depuis 40 ans
  • Modifié le 30/11/2018 à 16h24

    Les dernières actualités Sciences

    scroll top