Pour ARM, les implants cérébraux c’est pour bientôt

Dimitri PAVLENKO
19 mai 2017 à 11h12
0
Le fabricant de processeurs ARM se lance dans le développement de puces pour le cerveau capables de contrôler des prothèses robotiques, mais permettant aussi un retour sensoriel au cerveau. Un défi pour lequel ARM se donne 10 ans.

S'il réussit, ARM envisage un bond technologique dans le traitement des maladies neuro-dégénératives.

Une interface cerveau/prothèse



Racheté l'été dernier par le géant japonais des télécoms Softbank pour la bagatelle de 29 milliards de dollars, le britannique ARM ne compte pas laisser Elon Musk seul dans la course aux implants cérébraux. Le fabricant de processeurs vient d'annoncer mercredi 17 mai qu'il s'associait au Center for Sensorimotor Neural Engineering (CSNE) de l'Université de Washington, pour mettre au point une gamme de puces implantables dans le cerveau et susceptibles de servir d'interface pour la prochaine génération de prothèse.

L'objectif d'ARM est de parvenir à dépasser la limite actuelle de ce genre d'implants, à sens unique si l'on peut dire, puisqu'ils permettent déjà l'activation d'une prothèse de main, par exemple, mais n'autorisent pas de retour sensoriel à leur utilisateur.

01F4000008636442-photo-cerveau-informatique.jpg


Le double enjeu de la chaleur et de la miniaturisation



C'est à ce niveau qu'ARM promet un bond technologique. L'équipe britannique en charge des technologies de santé aura comme base de travail son processeur Cortex-M0, le plus petit dont elle dispose. La miniaturisation des composants est l'un des obstacles à lever pour ARM. L'autre challenge réside dans la consommation énergétique de l'implant, qui devra être faible pour un dégagement minimum de chaleur. Crucial, vu la destination des implants.

Une fois implantée, la puce assurera la fonction d'intermédiaire : à la fois traductrice des signaux complexes émis par le cerveau, convertisseur de ces informations en signaux digitaux compréhensibles pour la prothèse, et idem dans l'autre sens. Le potentiel de cette technologie est énorme : ARM imagine des déclinaisons pour toutes les personnes souffrant de dysfonctionnements cérébraux, de paralysie ou hémiplégie post-AVC, ou bien encore dans le traitement des maladies neuro-dégénératives (Alzheimer, Parkinson).


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en volant, même en main libre
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Une étude montre que les cyclistes
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top