Chine : le plus grand télescope du monde cherche désespérément du personnel

Matthieu Legouge Contributeur
07 novembre 2018 à 19h03
0
télescope FAST
Getty Image

Situé dans une zone reculée de la province de Guizhou, en Chine, le télescope FAST est de loin le plus grand du monde. Avec ses 500 mètres de diamètre et son revêtement composé de 4 450 panneaux réfléchissants, il possède une sensibilité trois fois supérieure au télescope d'Arecibo et pourrait devenir, après sa phase d'essai, le plus puissant télescope du monde. Malheureusement ... trop peu de personnel est présent sur le site et les campagnes de recrutement ne semblent pas porter leurs fruits.

Le radiotélescope FAST a encore besoin de 24 chercheurs


Le radiotélescope FAST - pour Five-hundred-meter Aperture Spherical Radio Telescope - a beau être le plus grand télescope jamais construit avec sa superficie équivalente à 30 terrains de football, il ne peut fonctionner à plein régime et répondre à ses objectifs sans une équipe de chercheurs bien fournie !

Situé entre trois collines, dans une dépression karstique naturellement ronde et profonde, FAST est en service depuis plus de deux ans. Inauguré le 25 septembre 2016, le télescope a déjà permis de découvrir 53 nouveaux pulsars durant ses opérations d'essais. Ses objectifs sont multiples, le recensement des pulsars comme nous avons pu le constater, mais aussi la recherche de vie extraterrestre, l'étude de la matière noire, la détection d'espèces chimiques interstellaires, ou encore la participation à la réalisation de l'interféromètre à très longue base, en collaboration avec d'autres télescopes dans le monde.

Un salaire annuel de 12 650 €


En 2019, FAST devrait pouvoir être pleinement opérationnel et observer le ciel en continu, 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. Seulement, au nombre de 20, les chercheurs actuellement présents sur le site sont trop peu nombreux pour assurer le fonctionnement à plein régime du radiotélescope.

Le directeur adjoint du projet FAST, Zhang Shuxin, a annoncé que 24 chercheurs supplémentaires seront nécessaires pour répondre aux défis qui attendent le télescope en 2019. Toutefois, l'isolement de la région ainsi que le maigre salaire proposé par rapport à ceux des instituts internationaux similaires, sont certainement des freins importants pour attirer des chercheurs étrangers, ou même chinois. En effet, les candidats doivent bien entendu avoir les compétences requises pour le poste, mais aussi rester sur le site pendant de longues périodes, travailler de nuit, le tout pour un salaire annuel de 100 000 yuans, soit 12 650 €.

Il n'est donc pas étonnant de constater les difficultés d'embauche de personnel pour travailler sur le radiotélescope, d'autant que la nature contractuelle des postes pourrait elle aussi décourager un bon nombre de prétendants chinois. Espérons tout de même que la Chine fournira quelques efforts pour revoir ses conditions d'embauche, au risque de ne pas être en mesure d'exploiter le plus sensible et le plus perfectionné des radiotélescopes jamais construits.

Source : China Internet Information Center
7 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top