Google et Harvard s’associent pour prédire les répliques des séismes

Matthieu Legouge Contributeur
04 septembre 2018 à 09h34
0
séisme

Les chercheurs de la célèbre université américaine et du géant de la tech ont mis au point un modèle algorithmique capable de prédire les répliques des séismes ainsi que leur emplacement jusqu'à près de 12 mois après un tremblement de terre.

Cet algorithme prometteur a été développé grâce à une base de données de 199 séismes majeurs ayant engendré pas moins de 131 000 répliques. Ce ne sont donc pas n'importe quels tremblements de terre qui ont été pris comme références, puisque l'on retrouve notamment des séismes puissants et dévastateurs comme celui de Loma Prieta en 1989, de Sumatra en 2004, ou encore de Northridge, tout près de Los Angeles, en 1994.

Une méthode plus précise que la théorie de Mohr-Coulomb ?

La méthode choisie par les chercheurs est celle du deep learning. Concrètement, il s'agit d'un réseau neuronal artificiel imitant le fonctionnement d'un cerveau humain. Cette méthode permet d'inclure à ses calculs la théorie de Mohr-Coulomb, dont se servent habituellement les sismologues pour prédire les répliques de tremblements de terre, mais aussi d'autres théories qui permettent d'affiner la prédiction et de lui faire gagner en précision. Le deep learning permet aussi à l'IA de prendre en compte de nouvelles données comme celles qui seront recueillies lors de prochains séismes.

Ainsi, après une série de tests basés sur 30 000 évènements similaires, l'algorithme de Google a obtenu un score de 0.849, alors que la méthode classique affiche un score de 0.583, 0 étant le plus mauvais résultat et 1 le score parfait. Les résultats des travaux de Google et Harvard sont édifiants, surtout en sachant qu'aucun sismologue n'a participé à la mise au point de cette méthode. En effet, ses auteurs sont chercheurs au département des sciences des planètes à l'Université d'Harvard, alors que du côté de Google, il s'agit de deux experts du machine learning.

L'intelligence artificielle sera-t-elle capable de prédire les séismes ?

Pour autant, cette IA n'est pas encore tout à fait prête à être mise en place sur le terrain et à être utilisée par les sismologues du monde entier. Malgré les très bons résultats qu'elle obtient, elle demeure encore trop lente pour donner de bonnes informations en temps réel et n'est pas capable de prédire les répliques dues à un évènement tel qu'une éruption volcanique.

Toutefois, les chercheurs devraient à présent perfectionner cette nouvelle méthode de prédiction et il se pourrait même à l'avenir qu'elle permette de détecter un tremblement de terre avant qu'il ait eu lieu !
1 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées
Porn : Macron veut

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top