Etoiles filantes : préparez-vous à des Perséides d’exception en fin de semaine

Par ,
le 08 août 2018
 0
étoiles filantes

Les conditions seront idéales, les nuits du 11 au 12 août, puis du 12 au 13 août, pour observer la pluie de météores.

Quelle année pour les passionnés d'astronomie ! Tout juste sortis d'une éclipse lunaire d'exception, les nuits d'août s'apprêtent à livrer une autre représentation non moins épatante : les Perséides.

Ce week-end, les conditions seront optimales pour observer des étoiles filantes, dans les nuits du 11 au 12 août, et du 12 au 13 août.

Entre 60 et 70 météores par heure


C'est un rendez-vous à ne manquer sous aucun prétexte. Chaque année, la pluie de météores des Perséides atteint son pic d'activité entre le 11 et le 13 août.

Cette année, les spécialistes prévoient un taux de 60 à 70 météores par heure. Un rythme effréné, qui sera par ailleurs particulièrement bien servi par une Lune discrète aux dates indiquées. « La Lune est très favorable aux Perséides cette année, et fera des Perséides probablement la meilleure pluie de 2018 pour ceux qui veulent sortir et les observer », a indiqué Bill Cooke, spécialiste de la NASA, au site Space.com.

Pour profiter au mieux de ce spectacle stellaire, il est bien entendu conseillé de s'éloigner un maximum des villes - de la pollution lumineuse -afin de retrouver un ciel le plus sombre possible.

Bonne nouvelle pour les passionnés les moins équipés : le spectacle des Perséides s'offre à quiconque daigne lever les yeux au ciel. Nul besoin de disposer d'un matériel sophistiqué pour profiter de ces étoiles filantes.

C'est quoi, les Perséides ?


Chaque année, la trajectoire de la Terre l'amène à traverser l'épais nuage de débris de la comète Swift-Tuttle.

En pénétrant dans notre atmosphère, ces débris émettent de la lumière et laissent derrière eux une traînée lumineuse dans le ciel : des « étoiles filantes ».

Quant au nom « Perséide », il provient en réalité de la trajectoire qu'empruntent ces débris. D'où qu'on les observe, ces étoiles filantes semblent entamer leur course depuis la constellation de Persée.
Modifié le 08/08/2018 à 14h08
scroll top