Au MIT, on apprend aux drones à contourner les obstacles

01 juin 2018 à 15h36
0
Au célèbre Massachussets Institue of Technology (MIT), une équipe de spécialistes de la robotique conçoit un logiciel d'aide au pilotage de drones. Son point fort : quand il s'agit d'éviter les obstacles, il est incollable !

Le logiciel développé par Russ Tedrake permet de réduire le taux d'accidents à tout juste 2 %.

Fotolia Drone


Pour un drone, la navigation dans l'espace est synonyme de calculs complexes

Vivant sur terre, nous n'y pensons pas forcément, mais pour les drones qui circulent dans le ciel, les obstacles sont nombreux. Hauteurs d'immeubles et de pavillons inégales, cheminées, câbles, arbres... Éviter les obstacles est donc une condition sine qua non pour un vol réussi. Entre en jeu également le paramètre du vent : étant incliné de sa trajectoire, à moins de la corriger immédiatement, le drone va inéluctablement heurter un obstacle ou tout simplement se précipiter vers le sol.

Dans son laboratoire, Russ Tedrake, professeur d'ingénierie électrique, d'aéronautique, d'astronautique et d'ingénierie mécanique au MIT et directeur d'un Centre de la robotique, a modélisé un grand nombre de situations qu'un drone est susceptible de rencontrer. Quels que soient les obstacles, le drone les répère grâce à la modélisation en temps réel de la « profondeur » de l'environnement. Chaque altération de la trajectoire est enregistrée et sert à prendre des décisions sur la trajectoire à suivre.

Un drone qui apprend et qui se rapproche de l'humain

Le travail de Russ Tedrake est unique, dans le sens où son logiciel n'apprend pas des vols antérieurs (sans doute dans un environnement différent). En revanche, il utilise activement les informations apprises dans le courant du vol en question. Ce logiciel rend les drones aptes à gérer l'imprévisible.

C'est cette intégration de l'imprévisibilité qui permet au drone de prendre en compte son environnement de façon continue, tout comme font les humains. Résultat : le taux d'accidents est réduit à 2 %, contre 28 % sans cette technologie.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Avec Hot Wheels, jouez à Rocket League... en vrai (ou presque) !
En Russie, des scientifiques minaient des bitcoins sur des installations nucléaires militaires
Camsoda relie la webcameuse et votre sexdoll en Réalité Virtuelle
Sur Tinder, bientôt les femmes d’abord
La reconnaissance faciale coupable de biais racistes ?
Le bouton « voir l’image » disparaît de Google
IOS 11 : le caractère Telugu signifiant « signe » fait tout planter
Microsoft : une build Redstone 4 et même une Redstone 5 déployées
Conflit TF1 / FAI : comment continuer à regarder TF1 sur Orange ?
Le HomePod laisse des traces sur les meubles
Haut de page