La petite galaxie du Sagittaire a influencé la Voie Lactée... Au point de faire naître notre étoile ?

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
28 mai 2020 à 14h33
0
Milky way
La Voie Lactée... Vue depuis la Terre. Il reste beaucoup de secrets à découvrir dans cette merveille du ciel nocturne. ©NA.

Une équipe de recherche espagnole a utilisé les données du catalogue du télescope orbital Gaia pour montrer que les différents passages de la galaxie du Sagittaire, qui orbite autour de la Voie Lactée, ont pu générer d'importantes perturbations dans notre galaxie.

Cela pourrait notamment avoir généré de grands épisodes de créations d'étoiles… Justement à l'époque de la genèse de notre Soleil.

Retour aux origines

Une telle échelle dépasse forcément l'imagination, mais vous saviez peut-être déjà que des galaxies naines sont en orbite autour de notre vénérable Voie Lactée.

Parmi elles, la galaxie naine elliptique du Sagittaire, qui a déjà « traversé » au moins à trois reprises les bras de la Voie Lactée. Il est même possible que sa forme de spirale soit directement due à l'une de ces rencontres… Mais ce n'est pas l'objet de ce nouvel article paru dans Nature Astronomy.

Une équipe espagnole basée au Canaries et menée par le Dr. Ruiz-Lara, a étudié l'âge des étoiles qui nous entourent.

À l'aide de la gigantesque base de données d'1,7 milliards d'étoiles, générée par le télescope orbital Gaia, de l'ESA et publiée il y a deux ans (un nouveau catalogue est en préparation), les chercheurs ont montré que le passage du Sagittaire « à travers » notre galaxie avait perturbé la répartition des nuages de gaz et de poussières, générant directement de nouvelles pépinières d'étoiles.

Galaxie naine Sagittaire vs Voie Lactée ©ESA
Les grandes rencontres de la galaxie naine du Sagittaire avec la Voie Lactée. ©ESA

Un agitateur, un provocateur

« Nous avons trouvé trois périodes avec de véritables pics de formations de nouvelles étoiles, il y a 5,7 milliards d'années, 1,9 milliard d'années et 1 milliard d'années. Or cela correspond au passage de la galaxie naine du Sagittaire sur le disque de la Voie Lactée », indique Tomàs Ruiz-Lara.

Les chercheurs vont même plus loin, en affirmant que, non seulement ce « perturbateur » a changé la forme de notre galaxie et sa structure, ainsi que la dynamique du mouvement des étoiles… Mais aussi que, sans les interactions avec la galaxie du Sagittaire, une part importante de la masse stellaire de la Voie Lactée n'existerait pas !

Notre Soleil non plus ? C'est un peu plus difficile à prouver.

Sagittaire tu n'es pas, de notre galaxie…

« Le Soleil s'est formé au moment où d'autres étoiles sont nées dans la Voie Lactée à cause du premier passage de la galaxie du Sagittaire », détaille Carme Gallart (co-auteur de l'article). « On ne sait pas si le nuage de gaz particulier qui s'est effondré et a formé le Soleil est un effet du passage du Sagittaire ou non. Mais c'est un scénario possible, parce que l'âge de notre étoile est cohérent avec celui des autres étoiles formées à cause de ces collisions galactiques ».

La recherche va se poursuivre, et ce toujours grâce aux éléments fournis par le catalogue stellaire du télescope Gaia. En orbite depuis 2013, ce dernier a révolutionné la connaissance de notre « zone galactique » en cartographiant les étoiles, leur mouvement et leur position, ainsi qu'en caractérisant leur lumière.

Source : ESA

Modifié le 28/05/2020 à 14h33
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vraiment efficace le toit solaire de Tesla ? Une famille fait le bilan après trois mois d'utilisation
Amazon : des hackers auraient réussi à contourner la double authentification
Les émissions de CO2 dues à l'automobile ont encore augmenté en 2019, la faute aux SUV
Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
Reddit bannit un forum pro-Trump, accusé de promouvoir la haine, Twitch suspend sa chaîne
Selon Epic Games, la PS5 est
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Pour Steve Sinofsky, ex boss de Windows, le Mac sous ARM sera
Airbus officialise la suppression de 5 000 emplois en France, 15 000 au total
scroll top