Kit Discovery : LEGO continue de s’envoyer en l’air avec la NASA

Marc Mitrani
Expert Smarpthone
24 mars 2021 à 14h50
6
LEGO Discovery © LEGO
©LEGO

Après s’être intéressé au lanceur Saturn V, puis au module lunaire Apollo 11 et enfin à la station spatiale internationale , LEGO commercialise une réplique de la navette spatiale Discovery conçue en collaboration avec la NASA.

Si tout le monde connaît les mythiques LEGO qui ont fasciné des générations d’enfants, peu savent qu’il en existe une déclinaison destinée aux adultes. Et encore moins qu’une partie de la gamme a été conçue en collaboration avec la NASA.

2 354 pièces pour la navette Discovery

C’est le cas du nouvel ensemble disponible en France à partir du 1er avril. Il comprend une reproduction de la navette spatiale Discovery et du télescope Hubble , le second ayant été mis en orbite par la première il y a près de 30 ans lors de la mission STS-31. La date de sortie de ce kit coïncide aussi avec le 40e anniversaire du vol de la toute première navette spatiale de la NASA, le 12 avril 1981.

Kathy Sullivan © LEGO
Dr Kathy Sullivan ©LEGO

Le set, composé de 2 354 pièces, devrait occuper ses heureux possesseurs pendant le couvre-feu et le confinement malheureusement en vigueur actuellement. Il est accompagné d’éléments éducatifs qui devraient passionner les aficionados de la conquête spatiale. Le guide de montage comprend ainsi un récit passionnant détaillant la genèse de l’aventure que l’on complétera avec l’interview vidéo de la Docteure Kathy Sullivan, ancienne astronaute de la NASA.

Lors de cet entretien, elle partage son expérience à bord de la navette américaine lors de la mission spatiale STS-31. Elle compare même l’original aux reproductions du vaisseau et du célèbre télescope Hubble proposées par LEGO.

Milan Madge, Set Designer chez LEGO, explique : « La navette spatiale est l’un des véhicules les plus complexes imaginés par l’homme. L’adapter en briques LEGO était un véritable défi. Pour Discovery, nous avons dû créer un extérieur lisse et un intérieur capable d’accueillir le chargement. Ajoutez à cela un train d’atterrissage fonctionnel, et vous vous retrouvez avec un casse-tête : comment concilier l’espace qui accueille la roue avant avec la baie cargo sans compromettre la structure, ni rogner sur l’un ou l’autre ? ».

LEGO Discovery © LEGO
©LEGO

Des détails réalistes

L’équipe de conception LEGO n’a pas lésiné sur les détails. Le modèle est ainsi doté de train d’atterrissage, portes de la baie cargo, élevons et gouvernail fonctionnels. La disposition des cinq sièges de l’équipage dans la cabine de pilotage est fidèlement reproduite, comme les tableaux de bord et le sas menant à la baie cargo. Celle-ci dispose d’une antenne radio et de caméras de contrôle, ainsi que du bras robotique prêt à déployer la cargaison. Le télescope Hubble, également inclus, peut être replié et rangé dans la baie cargo ou exposé séparément avec ses panneaux solaires dépliés.

LEGO Discovery © LEGO
© LEGO

L’ensemble est disponible en exclusivité sur le site de LEGO. S’ils le souhaitent, les membres LEGO VIP pourront obtenir, en utilisant leurs points de fidélité, une réplique hors commerce de la sonde spatiale Ulysse, déployée en 1990 par la navette Discovery pour étudier le Soleil.

Source : communiqué de presse, LEGO

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
7
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Starlink veut tester l'Internet par laser à destination des astronautes
L'administrateur de la NASA accuse Blue Origin de retarder le programme de retour sur la Lune
Mission Artemis : le rover chercheur d'eau VIPER sera envoyé au niveau du pôle Sud lunaire
Des chercheurs ont conçu la plus grande simulation virtuelle de notre univers jamais créée
Le programme bêta de Starlink prendra fin en octobre
Le chassé-croisé de l'automne a commencé sur la station spatiale chinoise
Les quatre touristes de SpaceX sont rentrés sur Terre sans encombre ce week-end
La NASA confirme que Mars a connu d'importantes éruptions volcaniques par le passé
Inspiration4 décolle et atteint l'orbite sous l'oeil des caméras de Netflix (et du monde)
Thomas Pesquet a battu le record européen du plus long temps passé dans l'espace libre
Haut de page