System Shock 3 : le développement interrompu par une avalanche de départs

Virgile Rasera
Spécialiste Gaming
11 février 2020 à 11h54
0
System Shock 3

Le troisième opus de la célèbre licence était en développement depuis maintenant cinq ans au sein du studio OtherSide Entertainment.

Son avenir semble désormais pour le moins incertain.

Seul sur le pont, en pleine tempête

Sorti en 1994, le premier System Shock fit sensation en son temps en faisant converger FPS et jeu de rôle, le tout au fil d'une progression non-linéaire et dans un univers de science-fiction sombre et adulte. Pensé par un prestigieux quatuor - Warren Spector, Paul Neurath, Doug Church et Austin Grossman - System Shock fut conceptualisé comme un « Immersive Sim » par ces derniers, ou « jeu de simulation immersive » en français. Il eût droit à une suite, System Shock 2, en 1999, mais la licence était par la suite restée en sommeil jusqu'à l'annonce du développement d'un troisième volet en 2015.

Chapeauté par l'éditeur Starbreeze et développé par le studio OtherSide Entertainment, fondé par Paul Neurath, ce troisième volet tant attendu est aujourd'hui dans la tourmente. Les ennuis ont commencé à l'annonce, en mai 2019, des problèmes d'ordre financier dans lesquels l'éditeur Starbreeze se trouvait embourbé et pour la résolution desquels il cherchait un nouvel investisseur.

Accusant de lourdes pertes, l'éditeur suédois s'était lancé dans une restructuration d'envergure pour se recentrer sur ses licences phares. Conséquence de cette décision, les droits d'édition de System Shock 3 avaient été revendus à son développeur, OtherSide, qui devait alors assumer l'entière responsabilité du jeu, de sa conception à son édition.



Une coquille vide

Malheureusement, pareille responsabilité était difficilement tenable pour le studio. C'est ce qu'ont révélé ces dernières semaines des témoignages concordants et émanant de plusieurs anciens employés du studio, depuis partis vers d'autres horizons. Déjà en décembre 2019, Sam Luangkhot l'ancien community manager de OtherSide révélait que des licenciements avaient eu lieu au sein du studio et déclarait : « Je sais que les gens sont inquiets de l'état du studio, et je mentirais si je vous disais que je ne le suis pas moi aussi ». L'ancien employé citait un témoignage anonyme d'un développeur, authentifié par ses soins, pour appuyer ses dires.

Celui-ci déclarait : « Si Starbreeze n'avait pas été emporté dans la tourmente, je pense que nous aurions délivré quelque chose d'intéressant, proposant des éléments de gameplay nouveaux et innovants, mais aussi un jeu d'une envergure bien moindre par rapport à ce à quoi les gens pouvaient s'attendre et inévitablement décevant s'agissant d'une licence aussi appréciée ». Puis de poursuivre : « Ce haut niveau d'attente autour du jeu nous a conduit à réaliser beaucoup d'expérimentations coûteuses. Nous étions une petite équipe et savions que nous ne pouvions rivaliser avec les autres jeux de simulation immersive en cours de production, en termes de qualité et d'envergure, alors il nous a fallu être créatifs, malins et bizarres. Et nous étions sur la bonne voie pour créer quelque chose d'unique et possiblement fun, mais probablement pas ce que le public attendait ».

Ces cinq derniers mois, une douzaine de développeurs clés ont mis à jour leurs profils Linkedin, annonçant avoir quitté le navire. Et selon nos confrères de VideoGameChronicles citant une source préférant rester dans l'anonymat, il semblerait que l'ensemble de l'équipe ne soit désormais plus employée par le studio et que le développement du jeu soit tout simplement interrompu. Aucune annonce officielle n'a encore été faite mais nul doute que celle-ci ne devrait malheureusement plus tarder. Nous vous tiendrons évidemment informés de la suite des événements.

Source : VideoGameChronicles
1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
scroll top