Selon une étude, les joueurs pro subissent le même stress que les sportifs de haut niveau

24 novembre 2019 à 15h45
0
E-sport

De quoi relancer les comparaisons entre l'e-sport et le sport. Pour ces athlètes de haut niveau, le stress serait donc similaire. Cela comprend divers sentiments comme la peur de l'échec, les diverses tensions, l'anxiété liée aux performances ou d'autres pressions psychologiques.

À l'heure où l'e-sport et les compétitions qui en découlent se développent de plus en plus à travers le globe, cette étude réalisée sur sept joueurs professionnels de Counter Strike: Global Offensive pourrait marquer un tournant dans la considération de ces compétiteurs de profession.

Un domaine de recherche relativement nouveau

Cette nouvelle étude psychologique a été publiée dans l'International Journal of Gaming and Computer-Mediated Simulations. En se basant sur le profil de sept joueurs pro, les chercheurs ont pu concentrer leur effort sur l'analyse mentale de l'e-sport, ce qui en fait la première étude de ce genre.

L'objectif était de mieux comprendre le stress auquel étaient soumis les joueurs professionnels sur la scène compétitive. Également, il s'agissait de cibler les moyens d'adaptation que les joueurs utilisent pour le surmonter au quotidien. Le choix de Counter Strike: Global Offensive (CSGO) ne tient d'ailleurs pas du hasard : il ressemble à un sport d'équipe physique, comme peuvent l'être le rugby ou le football. Jeu de tir en multijoueurs à la première personne, deux équipes qui tentent de s'éliminer et de remporter chacune des manches, la communication étant bien souvent la clé. Performance individuelle, gestion du stress, des émotions, des parallèles peuvent être trouvées.

En 2016, une équipe professionnelle de CSGO, Astralis, avait embauché un psychologue du sport. En janvier 2017, elle avait gagné la Major ELEAGUE, et l'ensemble de l'équipe avait tenu à rendre hommage aux psychologues de l'équipe, qui auraient nettement amélioré leur capacité à gérer la pression. C'est dans ce cadre-là que de nombreuses équipes commencent à engager des spécialistes, des coachs personnels, afin d'encadrer psychologiquement leurs joueurs professionnels.


Que nous apprend l'étude ?

Puisqu'il s'agit là de la première étude du genre, les chercheurs se sont davantage appuyés sur une approche qualitative que quantitative. C'est pour cela que seulement sept candidats masculins composent l'essence de cette première analyse. À travers plusieurs entretiens Skype qui ont suivi une semaine de compétition à laquelle participait l'équipe, les chercheurs ont pu déterminer que ces joueurs étaient confrontés à plus de 50 facteurs de stress différents. Parmi eux, l'anxiété face à la compétition, face aux audiences en direct, ou encore le stress lié aux problèmes de communication qui peuvent survenir au sein de l'équipe. Bref, ce sont les mêmes symptômes qui affectent les sportifs de haut niveau.

Au sein de ces entretiens, plusieurs critiques émergeaient, même entre coéquipiers : mauvaise gestion du cadre émotionnel face à la pression, certains joueurs seraient plus concentrés sur l'amélioration de leur score que de la performance de l'équipe... Mais les facteurs de stress externes sont encore plus déterminants : attaque sur les réseaux sociaux, anxiété suite à une mauvaise performance, stress de jouer et de performer devant une audience... « Par exemple, vous avez reniflé, et vous ne savez pas si la caméra est sur vous, mais dans votre tête, ils viennent de vous voir et ça vous fait vous sentir encore plus mal». Également, les interviews, qui sont réalisées en anglais, représentent une source de stress pour les candidats qui ne sont pas nés anglophones.

Malheureusement, il faudra d'autres études pour parfaire cette première ébauche analyse en comprenant des candidats de nature différente. Le premier élément fortement regrettable étant le manque de femmes représentées dans cette étude. La scène e-sport est majoritairement dominée par des hommes, même si l'on note une progression concernant la participation des femmes. Cela serait intéressant de mener une analyse sur ces dernières, qui semblent, d'après des études antérieures, bien plus soumises à d'autres formes de stress, liées au harcèlement sexuel par exemple.


Enfin, les chercheurs ont pour ambition de continuer ces examens approfondis, en sélectionnant des profils plus spécifiques, comme celui de leader in-game, ces preneurs de décisions, qui auraient des traits particuliers : neuroticisme, narcissisme ou extraversion. Tout cela est bien évidemment à lier au stress, qui est permanent dans une carrière dans l'e-sport. Pour comprendre les éléments qui peuvent impacter la performance d'un joueur, le stress semble être un champ d'analyse majeur.

Source : Astechnica.com

Le Black Friday c'est parti ! Retrouvez les meilleurs bons plans et promos avec Clubic.

Les bons plans Black Friday

17
12
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Un groupe d'associations et de collectivités va attaquer Total en justice pour
Une enquête choc montre comment l'antivirus Avast vend vos données de navigation
Fnac Darty : le groupe a perdu 70 millions d'euros au T4 2019, conséquence des mouvements sociaux
Selon Apple, l’uniformisation des chargeurs en Europe tuerait l’innovation
10 ans après, l'iPad peine toujours à tenir ses promesses
Star Wars: Knights of the Old Republic pourrait avoir droit à un remake
Audi : la production de l'e-tron au ralenti, l'approvisionnement de batteries en cause
Un recours à Marseille déposé contre le dispositif de vidéosurveillance automatisée
Xavier Niel détient maintenant 70% d'Illiad, le cours de l'action remonte
Trump tweete le logo de sa Space Force... le Web trouve qu'il ressemble au logo Star Trek

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top