RedBricks, une nouvelle plateforme de jeu vidéo pour réunir joueurs et développeurs

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
17 octobre 2019 à 16h37
3
RedBricks
© OtterWay

Le développement d'un jeu vidéo est une entreprise un peu folle. Et un peu de soutien (aussi bien moral que financier) ne fait jamais de mal lorsqu'on se lance dans l'aventure.

C'est partant de ce constat, et probablement démotivé de la jungle qu'est devenue Steam, que le studio de développement OtterWays lance aujourd'hui RedBricks : une plateforme de financement éthique à destination des développeurs indépendants.



Financer sa création et impliquer les joueurs

L'objectif de RedBricks est double. D'une part, grâce au nombre pour le moment restreint de projets hébergés par la plateforme, les développeurs en herbe bénéficient d'une tribune pour leur création. Tribune qui leur permet, peut-être, d'attirer des soutiens financiers souhaitant apporter leur pierre (ou plutôt leur brique) à l'édifice.

Mais au-delà du simple aspect financier, RedBricks ambitionne surtout d'impliquer le joueur dans la conception des jeux qu'il peut backer.

RedBricks
© OtterWay

Grâce à des outils simples de gestion de la communauté, les développeurs peuvent organiser des débats et favoriser l'échange d'idées avec leurs futurs joueurs. Chaque « brique » du projet représentant une avancée du développement, les donateurs disposent ainsi d'un droit de parole.


Une plateforme « éthique »

Dans sa note d'intention, OtterWays affirme son ambition de faire de RedBricks une plateforme de financement éthique.

Pour ce faire, RedBricks compte sensibiliser « la sphère vidéoludique aux problématiques de présentations et d'inclusivité dans le secteur du jeu vidéo, au travers de partenariats et de soutiens aux structures luttant pour cette cause ». L'association Women in Games est notamment citée dans le communiqué de presse.


Lancée au terme d'un an de bêta test, RedBricks compte à l'heure actuelle 17 projets qui ont émergé durant cette période. Certains sont encore dans un état embryonnaire, quand d'autres ont d'ores et déjà vu le jour comme le jeu de gestion Seeds of Resilience.

RedBricks
© OtterWay

Source : RedBricks
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
3
Cassin
Double combo grammar nazi / prononciation nazi dès le premier post. Bien.
Cassin
Bon, marre des trolls, dehors.
GRITI
L’initiative a l’air pas mal. Créer un lien entre créateurs/dév et le joueur final peut amener à une belle synergie et déboucher sur de bonnes créations. Et de la satisfaction de part et d’autre. A suivre.
Cassin
Attention à ne pas tomber dans l’excès inverse non plus, écouter tout et n’importe quoi du premier backer venu peut conduire à de belles boulettes <br /> Un développeur doit trouver l’équilibre entre écouter sa communauté, et rester fidèle à ses idées de départ ^^
GRITI
Ah bah vi.Si le jeu de départ est une simulation de survie post apo qui se transforme en élevage de bisounours… Le dév va aller se pendre…
Jacky67
Quelqu’un pourrait expliquer ce que veut dire “backer” ?
GRITI
C’est celui qui met de l’argent dans le projet. Comme sur Kickstarter. Il me semble en tout cas.
Jacky67
Ah ben merci car j’avoue que je n’aurais jamais deviné la réponse tout seul.
Cassin
Désolé pour l’anglicisme ^^<br /> Je crois que le terme français le plus proche serait “investisseur” ?
GRITI
Des donateurs qui investissent? <br /> J’aime pas la connotation sur le terme investisseur mais je vois que ça.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Fini les problèmes de stockage pour Red Dead Redemption 2 avec ces SSD
Hyundai dévoile un plan de 35 milliards pour des voitures volantes, autonomes, à hydrogène...
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Honda tease son prochain modèle hybride, la Honda Jazz
Les autorités britanniques lancent une enquête sur l'investissement d'Amazon dans Deliveroo
Une photo du futur Meizu 16T dévoilée par un cadre de la marque
Hyundai voudrait qu'un de ses véhicules sur trois vendu en France soit électrique
Samsung veut faire de ses smartphones des terminaux de paiement... Une petite révolution ?
🔥 200€ de moins pour la tablette Apple 11
L'AIE conseille moins de primes gouvernementales et plus de véhicules électriques à bas prix
Haut de page