Le studio Paradox Interactive s'insurge contre les 30% prélevés par Steam

Thibaut Popelier Contributeur
03 juillet 2019 à 10h22
0
Steam
© Casimiro PT / Shutterstock.com

La guerre entre Steam et l'Epic Game Store est loin d'être terminée. Alors que les joueurs pestent sur les exclusivités obtenues par la boutique en ligne du créateur de Fortnite, les studios ont décidé de prendre la parole à leur tour.

Ainsi, le patron de Paradox Interactive n'a pas mâché ses mots au sujet du service de Valve.

Steam vs Epic Game Store : le match continue !

Il faut bien le reconnaître, l'Epic Game Store offre plusieurs avantages pour les studios de développement. Le principal vient du fait que la boutique ne prélève que 12% des revenus générés par un jeu, contre 30% du côté de Steam. Ce net avantage a poussé des jeux d'envergure à s'exiler (Borderlands 3, Shenmue III, Metro Exodus...) et les joueurs n'ont pas dissimulé leur mécontentement par rapport à cette tendance qui n'est pas prête de s'inverser.

En effet, lors d'un entretien retranscrit par GamesIndustry.biz, le PDG de Paradox Interactive (Surviving Mars, Cities Skyline, Pillars of Eternity...), Frederik Wester, s'est lâché à l'encontre de Steam. Wester juge que la plateforme de Valve prend beaucoup trop d'argent aux développeurs en qualifiant cela de « scandaleux ».

Epic en véritable sauveur ?

Voici une partie de sa déclaration : « Je pense que les propriétaires de ces plateformes prennent trop d'argent ». Pour lui, cette politique initiée par Warner Bros dans les années 1970 avec les VHS, n'a plus lieu d'être : « C'était sur un support physique. Cela coûtait beaucoup d'argent à produire. Maintenant, cela ne coûte plus rien (de faire du dématérialisé). Donc Epic a fait du très bon travail pour toute l'industrie, parce que vous touchez 88% avec eux. C'est un superbe geste. Merci beaucoup »

Bien entendu, Frederik Wester exagère un peu. En effet, Steam propose un service bien plus complet qu'une bonne partie de la concurrence avec une bande passante qui doit supporter le passage de millions de joueurs ainsi que des éléments pour le multijoueurs, les succès ou encore des systèmes anti-triche. Mais cela ne veut pas dire pour autant que prélever 30% des recettes n'est pas excessif...

La semaine dernière via Twitter, le PDG et cofondateur d'Epic Games, Tim Sweeney, a précisé que l'achat d'exclusivités pour l'Epic Game Store était essentiel pour faire bouger le marché. La firme espère que les recettes supplémentaires versées aux développeurs pousseront ces derniers à réinvestir et à entraîner des baisses de prix qui seront bénéfiques pour tout le marché. Pour le moment, Steam ne semble pas décidé à s'aligner sur cette stratégie.

Source : GamesIndustry.biz
13 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Porn : Macron veut
Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
La loi d'orientation des mobilités (LOM) a été adoptée par le Parlement
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top