L'éditeur de Firewatch lance Playdate, sa console de jeux indé de poche

Thibaut Popelier
Spécialiste Gaming
23 mai 2019 à 17h38
6
Playdate
© Panic

Alors que la PS5 et les prochaines Xbox sont déjà sur le devant de la scène, un acteur inattendu a décidé de se joindre à la « guerre des consoles ».

La Playdate ne boxe bien évidemment pas dans la même catégorie que les deux futurs mastodontes mentionnés précédemment, mais elle a le mérite de proposer une approche plus... rétro du jeu vidéo.

Retour vers le passé

Nous devons cette machine à l'éditeur Panic, qui a notamment travaillé sur Firewatch avec le studio Campo Santo (depuis racheté par Valve). Cette console portable toute jaune est équipée d'un écran noir et blanc 2,7 pouces avec une définition maximale de 400 x 240 pixels. Avec de telles spécificités techniques, les joueurs se retrouveront propulsés à l'époque du Game Boy, surtout que le rétroéclairage ne sera pas de la partie.

Les traditionnels boutons A, B ainsi que la croix directionnelle seront les seules touches présentes sur la Playdate. La plus grosse curiosité vient de la manivelle sur le côté de la console portable. Rassurez-vous, il ne sera pas nécessaire de la tourner pour faire fonctionner la machine (un port USB-C est là pour ça). En réalité, les joueurs pourront s'en servir pour interagir directement dans certains titres. Elle permettra par exemple de remonter le temps dans Crankin's Time Travel Adventure, par le créateur de Katamari Damacy.

Une douzaine de titres et un prix en dessous de 150 $

Évoquons maintenant le catalogue qui sera composé de 12 jeux pour la « première saison ». Un jeu sera vendu avec la Playdate et les suivants seront lancés chaque semaine. Pour le moment, Panic n'a pas voulu dévoiler les jeux en question. Ce qui est certain, c'est qu'il s'agira de petits titres indépendants et tous seront offerts pour les possesseurs de la console (à hauteur d'un par semaine, donc).

La Playdate ne sera pas disponible avant début 2020 et son prix est fixé à 149 $ avec les douze jeux de la « saison 1 ». Panic a tenu à préciser que les stocks seront « très limités ». D'autres exemplaires seront fabriqués si le succès commercial est au rendez-vous. De même, selon la réception des joueurs, une nouvelle saison de jeux pourrait voir le jour dans les mois qui suivront le lancement.

Vous pouvez retrouver toutes les informations sur la Playdate et vous inscrire à la newsletter à cette adresse.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
0
Azito
On retourne dans le passé pour 150 dollars… Elle est pas belle la vie?
arises
Trop chère, pour une Game Boy.<br /> Basse def, pas de couleur…<br /> A coup sûr, il y a du NiMh en batterie…
dapitech
Les cibles de ce produit sont, sans doute, des fans.<br /> En l’état, son avenir est à vérifier.<br /> Car, pour 99€ tu as un smartphone (couleur, millier de jeux … ) + le joystick.
LeVendangeurMasque
Non ça n’a absolument rien à voir avec une gameboy, c’est du hardware moderne et de qualité. Faudrait rappeler pour ceux qui connaissent pas, Panic est un éditeur Mac depuis bientôt 20 ans, et que baignant dans cet environnement, ils sont clairement pas dans une démarche de produit de [m]erde… Rien à voir avec les pseudo consoles rétro chinoises qu’on trouve sur Banggood ou Alibaba !
gwlegion
ou sinon y’a le raspberry pi zero, et l’impression 3D …<br /> Bien plus de possibilitées.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Jeff Bezos refuse de répondre à la lettre publique pour le climat de ses employés
Alpha Two : des infos dévoilées sur le taxi volant autonome d'Airbus
Free va supprimer une partie de son offre mobile
Ouya : la console stoppée pour de bon le 25 juin
Suite aux protestations meurtrières, l’Indonésie ralentit Facebook, Whatsapp et Instagram
⚡ Bon plan : notre sélection ordinateur portable à prix cassé !
La dégringolade continue : Panasonic aussi lâche Huawei
Atari : voici le joystick et la manette de la console néo-rétro Atari VCS
HP Omen lance sa gamme de périphériques gaming
Epic Games bloque les comptes d'utilisateurs ayant acheté trop de jeux pendant les soldes
Haut de page