Microsoft et Paradox lancent une plate-forme commune de modding sur Xbox One

le 23 février 2019
 0
Surviving Mars
Crédits : Paradox Interactive

Microsoft a une nouvelle fois concédé une ouverture en matière de modding sur sa Xbox One. Hier, la firme officialisait avec Paradox Interactive l'ouverture d'une plate-forme commune, permettant aux joueurs PC et console de profiter des mêmes mods sur les titres du studio.

Vous l'aurez compris : Paradox Mods (c'est son nom) se limitera aux jeux de l'éditeur. Cities : Skyline et le plus récent Surviving Mars (qui devient par ailleurs compatible avec le clavier et la souris sur Xbox One) sont par exemple particulièrement visés par la démarche.

Mais les titres à venir, comme Stellaris (à paraître sur consoles le 26 février prochain) pourront également en profiter.



Fluidifier l'expérience des joueurs console


Se cache à peine derrière cette manoeuvre la volonté commune d'atténuer les frictions entre le monde du PC et de la console. Autrement dit : la marotte de Microsoft depuis quelques années (pensez au programme Play Anywhere, qui rend les exclusivités Xbox One jouables sur PC).

Très concrètement, Paradox Mods se pose comme une boutique en ligne permettant la distribution de mods conçus pour PC sur consoles. Pour reprendre le cas de Surviving Mars : il suffit aux joueurs de mettre à jour leur jeu, de se connecter à leur compte Paradox depuis l'écran d'accueil et d'aller fouiner dans le catalogue de mods nouvellement intégré.

Surviving Mars Paradox Mods
Le catalogue de mods semble déjà bien garni. Crédits : Paradox Interactive

Pour Anders Törlind, responsable de Paradox Mods, cette nouvelle approche signe également le constat de l'éditeur qu'un nombre croissant de joueurs consoles s'intéressent aux productions du studio.

Considérant l'expérience du modding constitutive des jeux qu'il développait, Paradox a donc tenté d'en intégrer dans la version Xbox de Cities : Skylines, en février 2018. Une expérience qui n'a pas vraiment été couronnée de succès. "Le problème avec cette solution était que vous ne pouviez nous soumettre aucun mod parce qu'ils devaient être validés au préalable par Microsoft", raconte Törlind à Gamesindustry.

Le précédent Fallout 4


Les problèmes soulevés par le responsable de Paradox Mods rappellent forcément la jurisprudence Fallout 4. En mai 2016, Bethesda et Microsoft étaient parvenus à un accord permettant aux joueurs Xbox One de profiter d'un certain nombre de mods. Ici aussi, chaque créateur qui souhaitait implémenter sa modification en jeu devait passer par la très réglementée et chronophage étape de validation par Microsoft avant d'arriver - ou pas - dans le magasin virtuel du jeu.

fallout 4 hero
Fallout 4 a été le premier jeu à porter les mods sur console de huitième génération. Crédits : Bethesda

Six mois plus tard, Sony avait même emboîté le pas à son concurrent et lui aussi ouvert un magasin de mods au sein de Fallout 4. Une ouverture des plus timides : seul 1 Go d'espace pouvait être alloué au modding, contre le double chez Microsoft. Et cela sans même parler du catalogue qui, sur PS4, ne comprenait à la sortie que quelque 300 références contre plus de 4000 sur Xbox One.

Tout cela pour appuyer à quel point l'idée du modding sur consoles fait du chemin depuis le temps. La plate-forme inaugurée hier par Paradox signe une avancée majeure en la matière, et pourrait même permettre de créer des émules.
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Facebook travaille sur son propre assistant vocal, pour concurrencer Alexa et Siri
Face aux géants comme Alibaba, Amazon ferme sa marketplace en Chine
Pinterest pèse 12,7 milliards de dollars et fait une entrée réussie en Bourse
Une association porte plainte contre Xiaomi en raison des DAS trop élevés de ses smartphones
L'UE vote en faveur d'une nouvelle limite d'émission de CO2 pour les camions
Test LIFX Beam : l’éclairage connecté au service du design d’intérieur
Oups : Facebook a
Programmation : quels langages sont les plus recherchés et rémunérateurs ?
Google et Amazon font la paix : Chromecast va désormais supporter Amazon Prime Video
Finalement, Pepsi abandonne son idée de mettre de la publicité en orbite
MSI annonce que les cartes mères en chipset AMD 300 supporteront bien les Ryzen 3000
Mi 9 SE, trottinette électrique : Xiaomi signe une distribution exclusive avec Fnac Darty
Notre-Dame de Paris : Drones, robots... La technologie de plus en plus sollicitée par les secours
Les GAFAM désarment un projet de loi protégeant les données personnelles des utilisateurs
Les Furtifs, le dernier livre phénomène d'Alain Damasio, sort aujourd'hui
scroll top