Une équipe de Dota 2 disqualifiée à cause d'une souris

Par
Le 28 juin 2018
 0
Thunder Predator, une équipe péruvienne en course pour participer à The International 2018 de Dota 2, a été disqualifiée. Cette décision serait due au fait qu'un de ses joueurs a utilisé une souris Razer Synapse durant un match de qualification le 19 juin 2018.

Le joueur incriminé est accusé d'avoir utilisé une commande programmée lors de la partie. La supercherie aurait été dénoncée sur Reddit par les internautes, et l'organisation en charge du tournoi a donc décidé de sévir.

Un coup dur pour l'équipe péruvienne


Une équipe originaire du Pérou, Thunder Predator, a été renvoyée des phases de qualification régionale pour le tournoi The International de Dota 2, qui se déroulera cet été, du 20 au 25 août 2018. The International est le tournoi final du Dota Pro Circuit. Chaque année le prize pool généré dépasse le million de dollars. Et pour sa huitième édition, il devrait être proche de 20 millions de dollars.

Le joueur Atún serait responsable de la disqualification de son équipe. Ce dernier aurait utilisé une souris Razer programmable, ce qui est considéré comme un atout désavantageux. Il y aurait de surcroît installé des commandes macro en utilisant l'outil de configuration Synapse. Ce genre de pratique est complètement interdit par l'éditeur du jeu, Valve, lors des tournois. Et généralement, l'organisme se montre impartial quand une tricherie a lieu.



La supercherie dénoncée sur Reddit, mais Thunder Predator se défend


La tricherie d'Atún aurait été dénoncée sur Reddit par certains internautes. Dans le troisième match de Thunder vs SG, il a choisi d'utiliser un personnage du jeu difficile à maîtriser, Meepo, un gobelin qui a la particularité d'engranger de puissants dégâts grâce à ses clones téléportés autour de la carte. Mais chaque Meepo doit être géré individuellement, et il est difficile pour des joueurs qualifiés de gérer autant de personnages individuels dans le feu de l'action. Durant la partie Atún aurait fait une manipulation suspecte, il a bougé trois de ses clones presque simultanément. Ce qui demande normalement plusieurs secondes à un joueur ne lui aurait pris qu'une demi-seconde. Une manipulation impossible pour les humains.

Mais la team péruvienne Thunder Predator se défend dans un post sur Facebook : « nous dénonçons cette accusation, et affirmons qu'à aucun moment notre joueur « Atún » n'a utilisé un quelconque hack ou programme particulier qui a facilité son mode de jeu avant et pendant le match d'hier avec l'équipe SG ». Dans ce post il est expliqué qu'Atún a « une souris Razer Synapse. Comme tous les joueurs professionnels, il utilise ses propres configurations pour tirer un meilleur bénéfice du hardware et ainsi augmenter ses performances, nous tenons à dire qu'aucun hack n'a été utilisé ».

L'équipe restera tout de même disqualifiée et ne participera pas à la huitième édition du tournois The international.

Modifié le 28/06/2018 à 09h37
scroll top