Pokémon Go bannira les tricheurs

18 août 2016 à 17h59
0
Niantic Labs vient d'avertir les tricheurs. Un joueur qui truque sa position, exploite un logiciel non-officiel pour utiliser Pokémon Go sera passible d'un bannissement.

Niantics Labs, la société à qui l'on doit l'application mobile Pokémon Go vient de mettre à jour ses conditions d'utilisation. Ce rafraîchissement concerne tout particulièrement les personnes qui seraient tentées de contourner les fonctions du jeu ou d'utiliser des moyens détournés pour collecter toutes les créatures.

Dans une note publiée sur son site, l'éditeur précise que le fait de « falsifier sa localisation, utiliser des émulateurs qu'ils soient modifiés ou non-officiels, accéder à un client Pokémon GO d'une manière non autorisée via un logiciel tiers » pourra être puni. Tout tricheur sera banni à vie.

Niantic Labs ne précise pas la manière par laquelle il entend surveiller les dresseurs de Pokémons. Toutefois, si un joueur est exclu, il peut faire appel de la décision en remplissant un formulaire dédié. En attendant, l'éditeur souhaite mettre un terme à l'utilisation de bots de dressage et autres outils permettant de mettre en échec les services de localisation du jeu.

0258000008510494-photo-pok-mon-go-level-40.jpg


A lire également

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Cyberpunk 2077 : un bug bloquant introduit dans le patch 1.1, mais une solution temporaire par CD Projekt Red
Scavengers Studio, développeurs du très attendu Season, éclaboussé par des accusations de harcèlement
Soldes : ce super PC portable convertible Dell Inspiron est à prix cassé sur Amazon
Shell se paye Ubitricity, le plus gros réseau de charge électrique du Royaume-Uni
WhatsApp Gate : Signal et Telegram se partagent plus de 32 millions de nouveaux utilisateurs
Somfy dévoile à son tour Door Keeper, sa nouvelle serrure connectée
Forfait mobile 4G : Free lance une série spéciale 70 Go à 10,99€ par mois
Volkswagen a écoulé 4200 ID.3 en France en 2020, et fait évoluer sa gamme
Jim Bridenstine, administrateur de la NASA, quitte son poste et appelle à l'unité dans l'exploration spatiale
Avec la crise sanitaire, l'admission numérique en établissement de santé est en plein boom
Haut de page