Diablo III : Blizzard bannirait les joueurs utilisant Wine sous Linux (màj)

03 juillet 2012 à 10h24
0
00FA000004977998-photo-blizzard.jpg
De nombreux joueurs de Diablo III ont récemment vu leur compte bloqué par Blizzard pour « usage inapproprié d'un logiciel tiers ». En réalité, ces joueurs utilisaient Wine, un logiciel permettant de faire tourner des programmes destinés à Windows sous Linux.

Dans la mesure où il n'est pas possible de faire tourner Diablo III sous Linux directement, les adeptes de l'OS qui ne disposent pas de Windows sur leur machine doivent utiliser Wine, un outil permettant de lancer des programmes destinés à Windows sous Linux. Mais cette solution, salvatrice pour beaucoup, n'est visiblement pas du goût de Blizzard.

Sur un forum dédié à Wine, de nombreux utilisateurs se plaignent du blocage de leur compte. Le premier d'entre eux explique avoir vu son compte bloqué sans aucun avertissement de la part de Blizzard. Après avoir ouvert un ticket de support, il a été informé que la clôture de son compte résultait de « l'usage inapproprié d'un logiciel tiers. » Blizzard explique ensuite qu'un logiciel tiers est « un fichier ou programme qui est utilisé en complément du jeu pour en tirer un avantage injuste » permettant d'accéder à des informations dont un joueur ne peut pas disposer dans des conditions standards. Une chose que ne fait pas Wine dans un usage normal.

Parmi les réactions des utilisateurs de Wine, un joueur italien n'ayant jamais eu de souci avec ce logiciel en jouant à World of Warcraft - autre titre de Blizzard - a contacté l'éditeur pour en savoir plus. Ce dernier lui a expliqué que si Linux n'est pas supporté, il n'y a, a priori, pas de risque de se faire bannir en parvenant à le faire fonctionner quand même sur l'OS, du moment qu'aucun fichier de base du jeu n'est modifié.

Pour autant, les joueurs dont le compte a été bloqué et dont le seul dénominateur commun apparaît comme étant l'usage de Wine ont reçu des réponses négatives de Blizzard concernant la réhabilitation de leur compte. L'éditeur explique que, dans tous les cas, l'enquête approfondie a « confirmé l'usage d'un logiciel non autorisé sur le compte ». « Les actions sont basées sur la gravité de la violation, et prennent en considération les violations antérieures » explique Blizzard, qui ajoute qu'aucun remboursement ne sera effectué : le compte et les jeux qui y sont associés sont tout simplement perdus pour le joueur.

En somme, les adeptes de Linux utilisant Wine ont des risques de voir leur compte clôturé sans aucun recours possible, alors qu'ils n'effectuent pas de modifications sur leur jeu. Un nouveau constat rocambolesque qui s'ajoute à la liste, déjà longue, des problèmes rencontrés par les joueurs de Diablo III depuis la sortie du jeu. Un topic a été ouvert sur le forum officiel de Diablo III mais, pour l'heure, l'éditeur n'a pas fait de communication officielle.

Mise à jour : la communication réalisée par Blizzard au sujet de ce problème souligne que les joueurs utilisant Linux ne sont pas pénalisés, seuls ceux modifiant les fichiers de base le sont : « Nous avons fait des tests concernant les faux positifs, y compris les configurations impliquant une réplication du système pour les joueurs estimant avoir été bannis injustement. Nous n'avons pas trouvé toutes les situations qui pourraient déboucher sur un faux positif, mais nous avons déterminé que les circonstances pour lesquelles ils ont été bannis étaient claires et précises, et nous sommes très confiants dans nos conclusions.
En jouant au jeu sous Linux même s'il n'est pas supporté, vous ne serez pas bannis. En trichant, si.
 »

Si Blizzard est confiant quant à sa décision, les utilisateurs de Wine pénalisés soutiennent quant à eux ne pas avoir triché. Le pot de terre contre le pot de fer.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Une webcam 4K et USB 3.0 de la taille d'un glaçon
Twitter publie son rapport de transparence
xPrintServer : dotez n'importe quelle imprimante d'AirPrint
Déclaration pour un Internet libre : vers un lobby des internautes ?
Suite à des bugs, Samsung stoppe la mise à jour du Galaxy Note vers Android 4.0
Google Analytics dispose désormais d'une application Android dédiée
LG Optimus 4X HD : un second smartphone Tegra 3 en Europe (màj)
Mozilla renomme Boot to Gecko en Firefox OS et dévoile ses partenaires
Blocage des ventes du Galaxy Tab 10.1 aux USA : l'appel de Samsung rejeté
Alain Crozier devient président de Microsoft France
Haut de page