Pour le fondateur d'Oculus, "Le futur va être ennuyeux si on le compare à la science-fiction"

21 mars 2016 à 13h32
0
Les avancées en matière de réalité virtuelle, de réalité augmentée et autres voitures autonomes poussent parfois à imaginer un futur pas si lointain qui rejoindra les mondes fantasmés dans les films de science-fiction. Mais pour Palmer Luckey, le fondateur d'Oculus VR, partir de ce principe reviendra à rapidement être déçu par les avancées technologiques présentes et à venir.

A l'occasion d'une conférence donnée samedi au Silicon Valley Comic Con, qui s'est déroulé à San Jose en Californie, l'entrepreneur a expliqué qu'il gardait la tête froide concernant l'évolution technologique pour cette raison. « Beaucoup de gens se tournent vers la science-fiction pour imaginer ce que vont devenir les technologies. C'est une démarche qui peut s'avérer aussi passionnante qu'erronée  » estime-t-il.

Citant notamment le monde virtuel de Matrix, ou encore Skynet, l'effrayante intelligence artificielle de Terminator, Luckey considère qu'il s'agit de visions alarmistes de l'évolution de l'intelligence artificielle, présentées de « manière cauchemardesque » à des fins de « sensationnalisme ».

Le point de vue de Palmer Luckey se focalise donc plus spécifiquement sur les réflexions inquiétantes que la science-fiction au sens large souligne dans un grand nombre d'œuvres. Qu'il s'agisse de films comme Matrix ou Terminator, tournés vers l'action, ou de films plus centrés sur la réflexion, comme Ex Machina ou Transcendance, il est vrai que ces dernières décennies ont été riches en films s'interrogeant sur l'évolution de l'intelligence artificielle. Des auteurs comme Isaac Asimov ou Philip K. Dick ont également réfléchi dès les années 50-60 à la place des robots dans la société et même dans l'évolution de l'humanité. Sorti en 1995, le film Strange Days de Kathryn Bigelow évoquait une réalité virtuelle intrusive, qui tenait à l'époque de la science-fiction, mais qu'on pourrait presque considérer aujourd'hui comme de l'anticipation.

0258000008388248-photo-strange-days.jpg
Ralph Fiennes équipé du casque SQUID dans Strange Days (1995)

« La vérité, c'est que quand on va finir par disposer d'une IA parfaite dans la réalité, le résultat sera bien plus ennuyeux que ce que les gens imaginent. Ça ne fera probablement pas un grand roman de science-fiction » estime le fondateur d'Oculus VR. Un point de vue que ne partageraient sans doute pas les entrepreneurs et scientifiques qui cherchent, depuis plusieurs années déjà, à imposer un contrôle plus rigoureux du développement de l'intelligence artificielle, Stephen Hawking ou Elon Musk en tête.

Là où Palmer Luckey n'a sans doute pas tort, c'est dans le fait que la science-fiction restera sans doute, globalement, de la science-fiction, et que même si la réalité semble parfois la rattraper, imaginer un quotidien à la Star Trek semble encore bien loin. Mais cela ne doit pas nous empêcher de nous questionner sur la place des technologies dans notre vie, comme durant le MWC de février dernier, où la photo de Mark Zuckerberg déambulant au milieu d'une foule dotée de centaines de casques Gear VR a créé le malaise sur la Toile.
« Je pense que nous allons comprendre comment utiliser les technologies de la bonne façon. Je suis un éternel optimiste à ce sujet » ajoute Palmer Luckey. Un optimiste qui s'apprête à sortir son casque de réalité virtuelle Oculus Rift le mois prochain.

A lire également : Intelligence artificielle : faut-il s'inquiéter des mises en garde des scientifiques ?
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
Il y a maintenant 300 satellites Starlink au-dessus de nos têtes
L'Arctique révèle deux millions de points chauds de méthane, selon un rapport de la NASA
Bugatti dévoile un concept d'hypercar dément, conçu par un étudiant en design
La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
Jeff Bezos lance un fonds de 10 milliards de dollars pour lutter contre le dérèglement climatique

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top