Popzilla, épisode 1 : Dunderpatrullen, de la Bitpop venue du froid

10 octobre 2015 à 16h10
0
Popzilla est une série de reportages en 5 épisodes qui s'intéresse à des genres musicaux particuliers, le chiptune et la synthwave. Au programme, immersion dans cet univers et interviews d'artistes rencontré au film des festivals et des conventions par Pauline, une adepte du genre. On commence la série avec le groupe suédois Dunderpatrullen.

Des musiques qui fleurent bon les années 90 et les consoles de jeux de l'époque, des Game Boy qui côtoient des tables de mixage et des danses de geek endiablées façon rave party de nerds : bienvenue dans l'univers de Popzilla ! Cette série de 5 reportages, initiée précédemment sur Jeuxvideo.fr, revient sur Clubic dans une version revisitée. Nous vous proposons de découvrir cet univers de façon hebdomadaire. Les amateurs de ce genre musical et de ses déclinaisons pourront y découvrir des interviews d'artistes, et pas seulement des Français, tandis que les néophytes peuvent voir ici une introduction à cette univers aux inspirations variées.

0226000008191038-photo-popzilla.jpg

Dans ce premier épisode, Pauline nous emmène en Suède à la rencontre de Dunderpatrullen, un groupe de Bitpop fondé en 2007 qui puise ses inspirations dans des classiques du jeu vidéo comme Megaman, Zelda ou Super Mario Bros. Les 6 membres du groupe parlent de leurs influences et de leur univers.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Sondage : qu'avez-vous pensé de la conférence de Microsoft ?
Live Japon: le Ceatec sans les géants
Test parse vidéo
Chromecast : que faites-vous avec le vôtre ? (votre avis)
5 infos qui nous ont échappé cette semaine
On Refait le Mac : Quand Microsoft veut devenir Apple
Maliterie.com, l'exemple d'une entreprise qui n'a pas peur de la transformation numérique
Infos US de la nuit : Apple Pay arrive chez Starbucks
Données personnelles : les Français ne sont pas prêts à tout partager avec les marques
Axelle Lemaire imagine une fusion entre la Cnil et la Cada, mais sans la Hadopi
Haut de page