Kepler-452b : une exoplanète, si proche, si loin

24 juillet 2015 à 11h10
0
Hier soir, la NASA a révélé avoir découvert « une autre Terre », une exoplanète placée à une distance de son étoile équivalente à celle qui nous sépare de notre Soleil. Problème : pour communiquer avec un éventuel habitant, il nous faudrait 2 800 ans.

Lancés en 2009, le satellite Kepler et son capteur de 95 millions de pixels ont donc donné hier à la NASA l'occasion de briller. L'agence spatiale américaine a en effet annoncé avoir décelé, dans la constellation du Cygne, une planète dont certaines caractéristiques la rapprochent de notre Terre.

0226000008120410-photo-vue-d-artiste-de-kepler-452b-et-de-son-toile.jpg

À ce jour, un peu plus de 1 000 planètes situées hors de notre système solaire ont été confirmées. Baptisée Kepler-452b, celle présentée hier par la NASA est la première à donner de réels espoirs de trouver une autre trace de vie dans l'Univers que la nôtre.

Si l'on se concentre sur la vie comme nous la connaissons sur notre monde, les processus physico-chimiques complexes mis en oeuvre pour aboutir au résultat que nous connaissons sont très dépendants de la quantité d'énergie reçue par le Soleil, et donc de la distance par rapport à notre étoile.

Or l'espace qui sépare Kepler-452b de son étoile ne diffère que de 5% par rapport aux 149 597 870 km qui existent et nous et le Soleil. De quoi faire naître de grands espoirs quant à la présence de vie sur cette super-Terre, dont le diamètre est 60% plus important que celui de notre planète.

Rêvons les pieds sur Terre

Il reste toutefois beaucoup d'incertitudes concernant cette planète, dont on sait peu de chose finalement, alors même que sa présence n'a en aucun cas été décelée « visuellement » par le satellite, mais grâce à de complexes mesures. Impossible par exemple de connaître, pour l'instant, la composition de Kepler-452b. Planète rocheuse comme la Terre, ou gazeuse comme Jupiter ? Sa taille, que les instruments ont pu mesurer, ne peut apporter de réponses fermes sur le sujet.

La présence d'une atmosphère, indispensable à la vie telle que nous la connaissons, n'est pas non plus établie. Enfin, l'étoile qui abreuve la planète de son énergie est plus vieille que notre Soleil. Elle entre dans une partie de son cycle de vie au cours de laquelle l'énergie qu'elle envoie à Kepler-452b croit.

01F4000008120038-photo-kepler.jpg

L'un des instruments de mesure du satellite Kepler - Crédit : ballaerospace.com

Comme le rappelle Doug Caldwell, un astronome du SETI, « si Kepler 452b est bien une planète rocheuse, sa position par rapport à son étoile pourrait indiquer qu'elle vient d'entrer dans une période de fort réchauffement dans l'histoire de son climat. L'augmentation de l'énergie dégagée par l'étoile vieillissante pourrait chauffer sa surface et provoquer une évaporation des océans qui s'y trouveraient, entraînant la perte à jamais de l'eau de la planète. »

Si ce scénario était vérifié, Kepler 452b pourrait bien se révéler être une sœur de la Terre, mais plutôt sa grande sœur, tant par sa taille que par son évolution. L'étudier reviendrait alors plutôt à entrevoir ce que subira la Terre dans un milliard d'années plutôt qu'à chercher une hypothétique présence de vie.

035C000008120412-photo-vue-d-artiste-comparant-la-terre-kepler-452b.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla aurait six ans d’avance technologique sur ses principaux concurrents
Le cascadeur Mike Hughes meurt après le crash de sa fusée artisanale
L'Espagnol Renfe va bâtir le réseau TGV des États-Unis pour 6 milliards de dollars !
Comment l'Unreal Engine a permis de créer l'univers de The Mandalorian
La Renault ZOE est une des voitures électriques les plus vendues au monde
5G : Martin Bouygues n'exclut pas d'attaquer l'État en justice s'il ne peut pas travailler avec Huawei
Microsoft détaille les caractéristiques de sa Xbox Series X
Asus resserre les vis des dissipateurs sur les GPUs... pour mieux les refroidir
Linky : un bug à plus de 14 000 euros pour un habitant de Quimper
Huawei présente le Mate Xs : son smartphone pliant sera disponible en mars pour 2499€

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top