Nintendo : en France, les Joy-Con défectueux seront remplacés gratuitement (même hors garantie)

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
10 janvier 2020 à 15h11
0
Nintendo Switch
© Corey Motta / Unsplash.com

Le Monde a eu l'occasion d'interviewer Philippe Lavoué, Directeur de Nintendo France, lequel est notamment revenu sur les problèmes de « dérive » qui touchent un nombre inquiétant de Joy-Con.

Ce souci, aussi appelé « Joy-Con drift », occasionne des déplacements fantômes en jeu à cause d'un problème matériel situé au niveau des sticks analogiques des manettes Nintendo Switch. Sommé, en novembre dernier, par UFC-Que choisir de réparer gratuitement les périphériques défectueux, Nintendo annonce qu'il se pliera sans difficulté à ces attentes.

« Des consignes strictes »

Plutôt qu'une annonce, Philippe Lavoué a davantage misé sur une précision. Selon le directeur de Nintendo France, le service après-vente français de l'entreprise dispose d'ores et déjà de « consignes précises » permettant aux joueurs·euses de voir leurs Joy-Con défectueux remplacés sans difficulté. Et cela, précise l'intéressé, « même lorsque la garantie commerciale est expirée ».

Cependant, à lire les avis de plusieurs internautes confrontés à ce problème, il apparaît que la définition de « sans difficulté » est à géométrie variable. Si certain·e·s ont effectivement pu bénéficier d'un échange gratuit, d'autres ont dû régler la somme de 45 € pour procéder à la réparation de leur manette. D'autres, enfin, n'ont tout simplement jamais reçu de réponse de la part de Nintendo.




Des chiffres précis, mais un déficit de transparence

Toujours dans Le Monde, Philippe Lavoué ajoute « être au courant des rapports récents (au sujet du Joy-Con drift), mais à la connaissance de Nintendo France, le nombre de cas est extrêmement faible ».

Même constat en ce qui concerne la Nintendo Switch Lite qui, lancée en septembre dernier, semble être également victime de ces problèmes de dérive. Les concernant, le préjudice est d'autant plus important que les joueurs·euses doivent renvoyer leur console entière au SAV — les manettes y étant greffées. Pour autant, Philippe Lavoué admet ne pas avoir reçu de « remontées de dysfonctionnements significatifs sur la Switch Lite ».


Enfin, l'homme d'affaires conclut en assurant que Nintendo possède « des chiffres véritables » concernant le problème du Joy-Con drift et le nombre de périphériques effectivement touchés. Des chiffres que, pour l'heure, l'entreprise n'a pas daigné divulguer.

Source : Le Monde
Modifié le 10/01/2020 à 15h21
6
7
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
scroll top