Nintendo aurait tenté de réparer les Joy-Con de la Switch Lite, sans succès

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
02 octobre 2019 à 09h13
0
nintendo switch lite
© Nintendo

Attaquée en justice par un groupe de joueurs américains suite aux problèmes récurrents de « dérive » des Joy-Con de la Switch (et de la Switch Lite), Nintendo aurait tenté de corriger ces problèmes sur sa dernière console.

C'est en tout cas ce que tend à penser un joueur qui, en démontant la nouvelle Switch Lite, a noté quelques menues différences de conception au niveau des sticks analogiques.

Nintendo ne serait pas parvenue à réparer ses Joy-Con

Sur Twitter, un joueur victime du désormais fameux problème de « drift » sur la Nintendo Switch s'est décidé à mettre les mains dans le cambouis. Également détenteur d'une Switch Lite, celui-ci a ainsi pu comparer les deux modèles pour voir si des mesures avaient été prises par Nintendo pour éviter le problème.

D'après les observations du joueur, le problème de dérive des Joy-Con est causé par une surface de contact trop plane entre le Joy-Con et le circuit imprimé. Ainsi, le stick peut se promener comme bon lui semble sur toute la surface, et momentanément rester coincé dans une position causant un mouvement involontaire en jeu.



L'utilisateur a constaté que sur le Joy-Con de la Switch Lite, une sorte de « gouttière » semble avoir été installée par Nintendo afin d'éviter au joystick de sortir de son pré carré. L'idée est donc de mieux accompagner les mouvements du joystick et de le guider au mieux pour éviter qu'il déraille.

Une idée ingénieuse qui, pourtant, ne semble pas avoir porté ses fruits. Sur Reddit et Twitter, les témoignages de joueurs équipés en Switch Lite se multiplient, pointant les mêmes problèmes que leurs homologues sur la Switch classique.

Un manque de transparence inquiétant

La situation de mutisme dans laquelle s'emmure Nintendo n'est pas sans rappeler celle d'Apple. Depuis 2015 et l'arrivée des claviers « papillon » sur les MacBook, la firme de Cupertino est témoin d'innombrables témoignages de clients constatant des soucis de touches bloquées ou inutilisables après un temps d'utilisation plus ou moins long.

Apple a néanmoins fini par admettre à demi-mot son échec d'ingénierie, et a mis en place un programme de réparation des claviers défectueux.


Quelques jours après le dépôt de la plainte initiale visant Nintendo, le constructeur nippon avait discrètement informé ses équipes de remplacer les Joy-Con défectueux sans poser de question, ni même demander de garantie aux utilisateurs touchés par le problème. Mais sans jamais reconnaître publiquement qu'il existait un souci de « dérive » sur ses manettes.

Via : Nintendo Life
Modifié le 02/10/2019 à 09h42
8
8
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Covid-19 : Twitter connaît une hausse de 900% des discours racistes contre la Chine
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
Le stockage d’énergie sous forme d’hydrogène fait un bond en avant
Xiaomi lancera la très attendue Mi TV 4S 65
Des Macbook propulsés par des processeurs ARM prévus pour l'an prochain
Office 365 devient Microsoft 365 et fait le plein de nouveautés
Folding@home dépasse l'ExaFLOP pour lutter contre le Coronavirus
Renault prête 1 300 véhicules au personnel soignant, dont 300 ZOE électriques
Square-Enix avance (officieusement) la date de sortie de Final Fantasy VII Remake !
scroll top