Vos anciens tweets dévoilent précisément votre localisation

Par
Le 13 janvier 2019
 0
twitter.jpg

Vos vieux tweets s'avèrent nettement plus riches en information que vous ne l'auriez peut-être imaginé. Une équipe de chercheurs américains et grecs a développé un algorithme capable d'estimer avec précision, et en tout juste quelques minutes, votre adresse exacte, mais également votre lieu de travail ou les endroits que vous avez l'habitude de fréquenter. Plus étonnant peut-être, cet outil - baptisé LPAuditor - s'appuie uniquement sur les tweets géolocalisés publiés avant avril 2015.

« S'il vous plaît, oubliez où j'étais l'été dernier », c'est le nom de l'étude publiée le 3 janvier dernier par l'équipe greco-américaine. Elle présente les résultats obtenus par les chercheurs en utilisant leur outil LPAuditor, mais en complétant ses prestations par un long travail d'analyse du contenu même des tweets. On y découvre qu'il est possible de déterminer avec justesse (mention est faite de résultats précis jusqu'à 90%), les lieux les plus fréquentés par un utilisateur, y compris des endroits que d'aucuns préféreraient garder secret.

L'ancienne politique de géolocalisation des tweets pointée du doigt


Le LPAuditeur (pour Location Privacy Auditor, précise Wired), se base sur les tweets géolocalisés publiés avant avril 2015 pour une bonne raison. Avant cette date, les conditions générales d'utilisation de Twitter permettaient au service de recueillir les données de localisation exactes du smartphone depuis lequel un tweet géolocalisé était publié.

En clair, les utilisateurs qui souhaitaient simplement géolocaliser leur tweets à New York, voyaient en sous-main leur position GPS précise être enregistrée dans l'interface de programmation. Ainsi, si le tweet publié ne mentionnait qu'une vague localisation à New York, Twitter avait pour sa part accès à des données nettement plus précises. Ce sont ces informations, toujours contenues dans les métadonnées de vos vieux tweets, qui servent de source au LPAuditeur.

Malgré des CGU qui ont changé, Twitter refuse de supprimer les données déjà enregistrées


Depuis, Twitter a revu les conditions générales d'utilisation de son service, et permet désormais à ses utilisateurs de gérer plus finement les données de géolocalisation qu'ils souhaitent partager. Le groupe assure ainsi que l'immense majorité des utilisateurs n'utilisent désormais qu'une géolocalisation approximative de leurs tweets.

Pourtant, la firme refuse à l'heure actuelle de supprimer la localisation précise des tweets partagés avant avril 2015, arguant qu'il ne « serait pas approprié de faire marche arrière en prenant la décision de modifier unilatéralement les tweets des gens sans leur accord ». Avant 2015, précise un porte parole de Twitter à Wired, les utilisateurs pouvaient toutefois supprimer les données de géolocalisation collectées en se rendant dans la section 'help' du service (c'est à dire le centre d'assistance en français).

Peu mise en avant et compliquée à prendre en main pour les moins avertis, cette section se révélait déjà à l'époque d'une utilité discutable pour Jason Polakis (l'un des co-auteurs de l'étude), qui note que si l'utilisateur n'était pas mis au courant du problème, il ne risquait pas de supprimer ces données GPS précises, collectées à son insu.

Les dernières actualités Twitter

scroll top