Twitter : la certification va coûter 1 000 $ par mois à toutes les entreprises sauf...

Robin Lamorlette
Publié le 03 avril 2023 à 11h30
© mundissima / Shutterstock.com
© mundissima / Shutterstock.com

Vous vous souvenez de l'abonnement à 950 euros par mois pour les entreprises sur Twitter ? Eh bien, il y a une nouvelle règle tout aussi discutable.

Cet abonnement mensuel salé devait s'adresser aux « organisations vérifiées » et à leurs employés (moyennant 50 euros de plus par employé, car il n'y a pas de petit profit) et empêcher leur marque d'être usurpée. Mais ça, c'était avant.

C'est gratuit si vous êtes beaucoup suivis

Alors que Twitter cherche à tout prix un moyen de garder financièrement la tête hors de l'eau, les certifications historiques sont sacrifiées ce mois-ci sur l'autel de la rentabilité. En lieu et place, à destination des entreprises, arrive ce système de certification à 950 euros (et 50 euros de plus par collaborateurs) par mois pour toutes les organisations souhaitant y adhérer. Toutes ? Non !

Dans un nouveau plot twist issu d'un rapport du New York Times, cité en source ci-dessous, nous apprenons que les 10 000 entreprises les plus suivies sur la plateforme seront exonérées de ce fort coûteux abonnement. En d'autres termes, une grande partie des entreprises qui auraient eu les moyens de verser autant d'argent… n'auront finalement pas à le faire.

© Sergei Elagin / Shutterstock
© Sergei Elagin / Shutterstock

Une décision qui interroge donc à juste titre, mais qui pourrait avoir un soupçon de bon sens pour le réseau social. Depuis quelque temps, les revenus publicitaires de Twitter sont en chute libre. Faire payer ses plus gros clients pourrait être le coup de grâce et les faire fuir de la plateforme. À ce titre, les 500 plus gros publicitaires sur le réseau social profiteront également de ce geste.

Mais qui va donc payer cette certification ?

Ainsi donc, on peut légitimement se demander qui sera réellement prêt à payer une telle somme pour avoir une jolie gommette dorée, bénéficier des avantages de Twitter Blue et être en mesure de bloquer des comptes cherchant à usurper son identité.

Une telle politique risque en effet de creuser encore plus l'écart entre les plus grosses entreprises et celles cherchant à développer leur audience sur Twitter, mais qui ne peuvent se permettre de verser une telle somme chaque mois. D'autant que, dans ce cas, elles risquent de voir leurs efforts sabotés par de faux comptes se faisant passer pour elles.

La plateforme a toutefois mis en place des garde-fous pour essayer de limiter cette pratique. Ainsi, changer l'image de profil, le nom affiché ou le nom suivant le symbole @ désactivera la marque de vérification Twitter jusqu'à ce que le profil soit certifié comme n'étant pas un faux compte. Mais cela n'empêchera certainement pas les plus aventureux d'essayer, pour le plaisir, d'ajouter encore un peu plus de chaos à un réseau social qui est déjà en péril.

Par Robin Lamorlette

Fan absolu de tech, de films/séries, d'heroic-fantasy/SF et de jeux vidéos type RPG, FPS et hack&slash qui se shoote à coups de lore sur Star Wars, The Witcher, Cyberpunk, Game of Thrones et Donjons & Dragons/Baldur's Gate 3.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
ccvman

Sincèrement qui va payer, faut ouvrir les yeux, Twitter va fermer dans 2 ans

a-snowboard

Ce qu’il y a de bien, c’est que plus t’es gros/riche, moins tu paye. :sweat_smile:

ayaredone

oulà, il va me falloir un guide de twitter pour m’y retrouver à force

et le changelog il va finir par être plus gros que Wikipédia ! :wink:

Devilmax71

Ca devient ridicule la gestion de cette pastille de certification…

vidarusny

On dit souvent les meilleurs blagues sont les plus courtes. Il serait temps de mettre fin a celle ci non ?

JRC

Si tu as les numéros du loto de mercredi, je suis preneur :slight_smile:

ABC

Si ça, c’est pas un aveu de flop, ça y ressemble comme 2 gouttes d’eau. :money_mouth_face:

Ou comment annuler une énième décision dommageable sans en avoir l’air, pour tenter d’éviter le ridicule et le discrédit. Car en effet, tous les grands comptes des grandes entreprises qui communiquent et voient un intérêt dans Twitter, se retrouveront forcément dans les 10000 comptes les plus lus. Il va pas rester grand monde pour payer, à part des PME qui auront mieux à faire et se détourneront de ce racket organisé en plusieurs coups.

ABC

ccvman : « Sincèrement qui va payer, faut ouvrir les yeux, Twitter va fermer dans 2 ans »

Pas forcément fermer, mais progressivement glisser vers un MySpace, Tumblr, ou Blogger… Réseaux qui existent encore mais ne sont plus que l’ombre de ce qu’ils étaient. En clair, un réseau lambda.

La crainte de Musk, c’est de faire fuir les comptes prescripteurs : grandes entreprises, institutions, gros influenceurs. Ça ne représente pas grand monde mais ce sont eux qui génèrent les millions de clics. Sans eux c’est mort. Les faire payer est un non sens car Twitter existe grâce à eux. C’est Musk qui devrait les payer et non l’inverse. Le retour de la gratuité, c’est le minimum. En plus d’être un aveu.

Après, si Musk est incapable de rentabiliser son réseau avec la pub parce qu’il a fait fuir ses plus gros annonceurs, c’est son problème.

a-snowboard

C’est clair qu’à 1000€/ mois il y a très certainement des investissements en terme de com/marketing plus intéressant à faire.

Enfin ça dépend des entreprises en vrai.

Morlac

Toujours pas de news sur la décertification du compte du NYT par Twitter ?

Visiblement la liberté d’expression de Twitter s’arrête là ou l’on est pas d’accord avec son propriétaire.