Chez Twitter, dans le chaos général, Musk licencie à vue

15 novembre 2022 à 14h20
44
musk twitter money © Mario Breda / Shutterstock.com / Clubic.com
© Mario Breda / Shutterstock/ Clubic

Coupable d'avoir publiquement remis en cause le diagnostic d'Elon Musk sur la version Android de Twitter, un ingénieur du réseau social a été remercié dans la foulée. Il n'est pas le seul à subir les foudres du nouveau propriétaire de l'oiseau bleu.

Rien ne va plus dans la maison Twitter, où les licenciements se multiplient et où les décisions, parfois contradictoires, s'enchaînent avec de fâcheuses conséquences pour certains acteurs économiques, piégés par la nouvelle fonction de certification. Eric Frohnhoefer, développeur Android depuis plus de 6 ans pour Twitter, a été licencié pour avoir contredit Elon Musk sur la lenteur de l'application sur l'OS de Google.

Quand le privé déborde sur Twitter

Elon Musk et Eric Frohnhoefer ont tous deux réussi à illustrer, en l'espace de quelques tweets, le côté néfaste des réseaux sociaux, qui permettent à des centaines de milliers d'utilisateurs d'assister à des règlements de comptes professionnels, jusqu'à la rupture totale. Un peu à l'image de ces procès à scandale retransmis en direct à la télévision dans les pays anglo-saxons.

Dans un premier temps, Elon Musk a critiqué la lenteur de l'application Twitter sur Android dans de nombreux pays du globe, évoquant les 2 secondes d'actualisation aux États-Unis et les 20 secondes nécessaires en Inde.

Développeur Android chez Twitter depuis 6 ans, Eric Frohnhoefer a eu le malheur de répondre, directement sur le réseau social, à celui qui vient de licencier la moitié des salariés du groupe californien. Pour lui, les arguments dégainés par Elon Musk pour justifier la lenteur de la version Android sont « faux », ce à quoi le milliardaire lui a rétorqué : « Twitter est super lent sur Android. Qu'avez-vous fait pour résoudre ce problème ? »

Un échange surréaliste, des licenciements à la volée et une ambiance délétère en interne

L'échange s'est ensuite poursuivi entre les deux hommes sur différents fils de discussion, à la vue de tous. Eric Frohnhoefer a justifié la certaine lenteur de l'application par un trop grand nombre de fonctionnalités, certaines d'entre elles n'étant jamais utilisées par les mobinautes.

Un twittos lui a alors répondu en lui indiquant qu'il aurait peut-être dû informer son nouveau boss de ces différents soucis en privé, et non sur Twitter. « Peut-être qu'il devrait poser des questions en privé », a alors répondu le développeur. « Peut-être en utilisant Slack, ou par e-mail ».

Peu après, Musk a déclaré qu'il venait de remercier Frohnhoefer. Le technicien a relayé, toujours sur Twitter, l'écran verrouillé de son Mac en guise de séparation : « Je suppose que maintenant, c'est officiel », a-t-il ajouté, faisant directement référence à son licenciement.

Un peu plus tard, le nouveau patron de Twitter a confirmé dans un autre tweet vouloir mettre fin à la mention de l'appareil depuis lequel un message a été écrit sur la plateforme, invoquant un « gaspillage d'espace d'écran et de calcul ».

Deux autres ingénieurs de Twitter, Sasha Solomon et Ben Leib, ont aussi été licenciés après avoir contribué aux discussions et appuyé la position de leur désormais ex-collègue Eric Frohnhoefer. Cette purge « à la volée » d'Elon Musk conduit aujourd'hui à ce que « plus personne ne fasse confiance à personne » au sein de l'entreprise, comme le soulève Frohnhoefer.

Source : The Verge

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
44
28
g-m1n1
Pour un gars sois disant adepte de la liberté d’expression, il aime pas trop quand qqn lui dit qu’il raconte de la merde…
Damros
Quel abruti ce mec, l’exemple parfait d’un gars ayant le syndrome du petit chef.<br /> Des captures de la conversation sont partout sur reddit, pour ceux que ça intéresse
sylvebarbe78
Euhhhh un petit chef qui vaut quand même 300 milliards de dollars…
TheWitcher
Il a racheté 44 milliards une daube qui ne les vaut pas et qui ne lui rapportera jamais rien, il ne doit rien aux employés de truc…
Damros
« Le petit chef est un manager imbu de pouvoir, à tendance tyrannique, qui use de son titre pour imposer » ou encore « le syndrome du petit chef est une déviance du rôle de manager qui se caractérise par une focalisation sur le contrôle des tâches et l’ignorance de tout l’aspect relationnel et humain de la fonction ». Voilà, rien à voir avec son compte en banque donc…
Doss
g-m1n1:<br /> Pour un gars sois disant adepte de la liberté d’expression, il aime pas trop quand qqn lui dit qu’il raconte de la merde…<br /> En même temps le mec lui dis que c’est faut et après il reponde que c’est à cause d’un trop grand nombre de fonctionnalités, donc à la fin il lui donne raison.<br /> Mais bon nettoyer son linges salles en publique ça ne ce fait pas et dans n’importe quel boite comme le dis @Polico il aurait été sanctionné.<br /> Après je pense que Musk risque de perdre plus que de gagné en devenant l’employeur le plus détestable au monde car les ingénieurs sont exigent au niveau condition de travaille et si twitter ne fait plus rêver il va avoir de mal à recruté les talents. Et le pire c’est que ça risque de concerner ses autres activités comme Tesla et SpaceX.
Blap
C’est dingue que certains arrivent a defendre son comportement, on est vraiment dans un monde fantastique.<br /> Pour d’autres il suffit d’avoir de l’argent pour avoir raison, c’est pas mieux.
Werehog
D’un côté on peut imaginer le patron tyrannique qui n’y connaît rien , de l’autre l’employé incapable et en plus arrogant. Tout est possible.<br /> Sauf que là ça s’est déroulé sous nos yeux à l’américaine. Aucun état d’âme pour l’employé, aucune position du côté de Musk non plus. On ne sait pas pour juger…
SlashDot2k19
Quand t’affiches ton patron en publique, tu vas pas t’en sortir avec une tape dans le dos et un merci…<br /> Sinon avec toutes ces histoires, cela m’étonne que Musk ne passe pas encore plus pour un guignol auprès des investisseurs…
sylvebarbe78
Rien de nouveau sous soleil, à son niveau ils sont tous pareils. Jobs, Gâtes, Bezos, Zukerberg, Arnaud, Bolloré, etc… La prochaine fois que le gars aura quelques choses à dire à son futur patron, il le fera en privé et non via les réseaux Associaux…
toast
Il ne lui a pas interdit de s’exprimer, il l’a viré.<br /> Une entreprise n’est PAS une démocratie. Il ne convient pas à Musk, il le vire (Musk est détestable mais c’est son droit. Aux US en tout cas).<br /> Mais à aucun moment il ne lui a interdit de s’exprimer. Faudrait arrêter de voir de la liberté d’expression bafouée partout…
Bibifokencalecon
Mes sentiments sont partagés.<br /> D’un côté, on a un ingénieur expérimenté qui connaît sûrement bien son domaine et qui est clairement insatisfait de ce qu’il vit (vivait) depuis l’arrivée de Elon Musk (des décisions erratiques et autoritaires, un changement 180° de la culture interne, des vagues de licenciement, des messages du président plus chaotiques les uns que les autres, etc.). Humainement, on le comprend. Il est à bout.<br /> De l’autre côté, un nouveau président qui agit régulièrement de manière irrationnelle en utilisant l’outil de la compagnie pour publier des messages publics critiquant sa propre compagnie (et ses employés). Une méthode d’incendiaire.<br /> Professionnellement, l’ingénieur a eu tort et il le reconnaît. Et oui, au niveau professionnel, quelque soit les circonstances, cela reste une faute. La sanction n’a d’ailleurs pas tardé.<br /> Mais c’est le problème lorsqu’une compagnie (ou plutôt ici son président) perd la loyauté et la fidélité de ses employés. Les membres ne ressentent plus le besoin de protéger leur compagnie. Et l’exemple de cet ingénieur n’est probablement que la partie visible de l’iceberg. Je peux imaginer que des actes de résistance ou de désintérêt profond envers leurs tâches et missions sont en cours en interne.<br /> Les méthodes managériales de Musk sont préhistoriques. Elles auraient fonctionné parfaitement à l’ère industrielle, mais avec la société d’aujourd’hui, où la relation employé-employeur est bien différente, les moyens de communication et la couverture médiatique bien plus puissants, et le regard des citoyens bien plus critiques, le retour de bâton a déjà commencé.
Pernel
Et ça ne change pas les faits.
pc2001
Ca devient maladif de reporter chaque fait et geste de cette personnalité arrogante.<br /> Petit scoop<br /> on s en balek et on en a marre de savoir chacun de ses faits et gestesClubic devrait se recentrer sur la high tech, l informatique ect…<br /> Aux US « ca vire à vue » de manière générale.
gamez
il n’y a pas de lois concernant le licenciment abusif? pas de prud’hommes?
Francis7
Quoiqu’il en soit, il ne faut pas critiquer son entreprise en public. Il devrait y avoir un règlement intérieur interdisant de parler sur les réseaux sociaux au nom de son entreprise.
MattS32
Polico:<br /> Le fautif est bien Eric Frohnhoefer qui a répondu publiquement a son patron au lieu de lui envoyer un mail explicatif en privé.<br /> Pourquoi le fautif serait celui qui a répondu publiquement et pas celui qui a étalé publiquement un prétendu problème interne ? Désolé, mais c’est bien Musk qui a décidé d’ouvrir une discussion publique sur le sujet hein…<br /> Doss:<br /> En même temps le mec lui dis que c’est faut et après il reponde que c’est à cause d’un trop grand nombre de fonctionnalités, donc à la fin il lui donne raison.<br /> Non, il ne lui donne pas raison. L’explication qu’il donne n’a rien à voir avec la cause avancée par Musk.<br /> toast:<br /> Il ne lui a pas interdit de s’exprimer, il l’a viré.<br /> Si s’exprimer sur Twitter quand on est un employé de Twitter peut mener à un licenciement, c’est bien une entrave à la liberté d’expression, en faisant peur aux gens pour qu’ils s’auto-censurent…<br /> Francis7:<br /> Quoiqu’il en soit, il ne faut pas critiquer son entreprise en public.<br /> Celui qui critiquait l’entreprise à la base, c’est Musk, en prétendant que l’appli Twitter est mal faite et que c’est ce qui cause les ralentissements. L’ingénieur n’a pas critiqué l’entreprise, il a critiqué les propos du patron.
Peggy10Huitres
Je suis rassuré, j’ai ma petite news Twitter du jour …<br /> Elon Musk est un génie, depuis qu’il est aux commandes c’est une pub gratuite par jour !<br /> "Qu’on parle de moi en bien ou en mal, peu importe. L’essentiel, c’est qu’on parle de moi "<br />
Bombing_Basta
Donc monsieur musk a le droit de t’humilier en public en demandant pourquoi « ton » application est « lente ».<br /> Et monsieur musk le chantre de le liberté d’expression, te vire si tu uses de ton droit de réponse ?
toast
Pas sûr que le résultat eut été différent s’il l’avait rembarré en privé.<br /> Et son compte n’est pas suspendu après le licenciement.<br /> De plus, la liberté d’expression ne veut pas dire qu’il ne peut pas y avoir de conséquences à nos paroles / écrits. On est libre de s’exprimer, il faut juste être prêt à en assumer la suite.
Doss
MattS32:<br /> Non, il ne lui donne pas raison. L’explication qu’il donne n’a rien à voir avec la cause avancée par Musk.<br /> Eric Frohnhoefer a justifié la certaine lenteur de l’application par un trop grand nombre de fonctionnalités,<br /> Si il lui donne raison, on enlève des features et l’app sera plus rapide, une logique imparable <br /> Bombing_Basta:<br /> Donc monsieur musk a le droit de t’humilier en public en demandant pourquoi « ton » application est « lente ».<br /> A quel moment il l’a humilié en publique ? je pense pas qu’il visait « Eric Frohnhoefer » en particulier quand il parlait de lenteur. Ils sont probablement plusieurs dizaine (voir centaine) de dev, des PO, de manager etc… a bossé sur la version Android.<br /> Bref, de tout façon je ne justifie rien et défend personnes, je pense que Musk va perdre bcp avec cette purge car les talents vont fuire twitter et je me fait aucun soucie pour l’avenir pro d’Eric Frohnhoefer qui avec son CV n’aura aucun mal a trouvé un nouveau Job avec un salaire annuel à 6 chiffres. Et je pense que Eric savait ce qu’il risquait en prennent position sur Twitter.
Francis7
Oui, enfin la liberté d’expression, c’est comme la liberté tout court :<br /> 1 - La liberté des uns s’arrête où commence celle des autres<br /> 2 - Il ne peut pas y avoir de liberté s’il n’y a pas d’interdits. Par exemple, on est libre de circuler sur la voie publique librement mais il est interdit de griller un feux rouge ou interdit de dépasser excessivement les limitations de vitesse ou de rouler en état d’ébriété.<br /> La liberté consisterait avant tout à ne pas entraver celle des autres.
toast
Dans cette situation, Musk devrait donc s’interdir de virer un mec qui ne lui plait pas (quelles que soient les raisons, même si elles sont sûrement basées sur l’égo ici) parce que celui-ci s’est exprimé publiquement et que de fait il se retrouve protégé par la liberté d’expression ?<br /> La liberté du mec ne s’est pas retrouvée amoindrie, il a « juste » perdu son taf. La conséquence c’est de perdre son boulot, pas de voir ses libertés diminuées. S’il est blindé, son niveau de vie ne s’en verra même pas affecté.
Francis7
De toute façon, je suis solidaire du gars qui a été licencié.<br /> Ce ne sont pas des méthodes en tout cas en France.<br /> Mais il vaut mieux éviter de parler boulot avec des affects personnels sur les réseaux sociaux.<br /> Des gens se font virer à cause photos de vacances sur Facebook en envoyant balader leur employeur. Et la justice donne raison à ce dernier. C’est sec !
ullbach
@Clubic<br /> Je vous ai en favori parce que le site est bien présenté et que je m’intéresse aux nouveautés de la tech.<br /> Vous êtes en train de répercuter de la politique interne américaine avec l’affaire Musk ce qui risque de donner à votre site une couleur politique.<br /> Restez neutres, informez sur la tech, mais ne « qualifiez pas trop ». Cela n’empêche pas d’avoir des avis sur les rapports de forces « géo » politiques basés sur la tech. Mais plusieurs articles sur Musk par jour, vous êtes dans la politique interne américaine, alors peut-être sans le savoir.<br /> Enfin ce n’est qu’un point de vue. Ca n’enlève en rien à la qualité du travail fait par le site et l’équipe.
toast
Mais je suis bien d’accord, je suis solidaire avec le mec qui s’est fait licencier également.<br /> Mais beaucoup confondent justice et liberté.<br /> Ce qui s’est passé n’est clairement pas juste, mais en rien n’a entamé ses libertés.
jbobby
Je suis assez d’accord. Clubic doit rester neutre et informer sur l’actualité tech. Là, par exemple, la situation est d’évidence surréaliste mais Eric Frohnhoefer n’a pas été viré pour avoir contredit Elon Musk. C’est pour l’avoir fait publiquement. En France on a l’obligation de loyauté qui est un élément essentiel du contrat de travail et il y a eu plusieurs licenciements et condamnations d’employés pour cette raison. Ce n’est pas une « purge », c’est le salariat.
MattS32
Doss:<br /> Si il lui donne raison, on enlève des features et l’app sera plus rapide, une logique imparable <br /> Non. Musk a donne une raison précise à la lenteur de l’application : selon lui elle ferait trop de requêtes au serveur parce qu’elle est mal optimisée.<br /> Eric Frohnhoefer a bien contredit ça, en donnant une autre raison à cette lenteur. En aucun cas il donne raison à Musk…<br /> Si tu dis « Il y a une alternance jour/nuit parce que la Terre tourne autour du Soleil » et que je te réponds « C’est faux, il y a une alternance jour/nuit parce que la Terre tourne sur elle même », à aucun moment je ne te donne raison, même si je suis d’accord avec toi sur les fait qu’il y a une alternance jour/nuit.<br /> toast:<br /> Dans cette situation, Musk devrait donc s’interdir de virer un mec qui ne lui plait pas<br /> Fondamentalement, un dirigeant d’entreprise ne devrait pas virer un mec juste parce qu’il ne lui plait pas. Quelque soit la raison.<br /> toast:<br /> La conséquence c’est de perdre son boulot, pas de voir ses libertés diminuées.<br /> La conséquence, c’est de diminuer la liberté de ses collègues qui n’oseront plus s’exprimer publiquement sur certains sujets de peur d’être virés par Melon (et le pire, c’est qu’avec lui, ils pourraient même se faire virer pour des propos n’ayant rien à voir avec Musk ou avec Twitter, juste des propos qui plaisent pas à Melon).<br /> jbobby:<br /> C’est pour l’avoir fait publiquement.<br /> C’est Melon lui même qui a mis le sujet sur la place publique.<br /> jbobby:<br /> En France on a l’obligation de loyauté qui est un élément essentiel du contrat de travail<br /> Obligation de loyauté vis à vis de l’entreprise. Pas vis à vis de l’égo du patron. En l’occurrence, celui qui n’a pas été loyale vis à vis de l’entreprise en critiquant publiquement un de ses produits, c’est Melon. Pas Eric Frohnhoefer, qui au contraire à cherché à défendre le produit…
nathakzra35
Si j’étais investisseur de twitter, je le verrais d’un bon œil. Il a licencié un salarié qui avait pour mission de travailler sur l’application Android de twitter. Les problèmes de lenteurs sont sur cette version, donc l’employé ne faisait pas l’affaire. Les investisseurs veulent du rendement, ils s’en foutent des salariés d’une entreprise. Eux c’est prêter leur argent pour le faire fructifier. C’est ce que Musk à toujours fait. Et c’est ce qu’il fait avec twitter. Il y a un bashing incroyable sur lui et twitter en ce moment car cela dérange le têtes bien pensantes de notre société. Mais au final, il a de grande chance de réussir et de rendre twitter encore plus attractif.
toast
Oui, mais encore une fois, tu pars sur ce qui est juste, là ou je répondais sur la liberté d’expression à l’origine.<br /> Je répète ce que j’ai déjà écris : Ce qui est arrivé au mec n’est pas juste mais n’entrave pas ses libertés.
juju251
nathakzra35:<br /> Si j’étais investisseur de twitter, je le verrais d’un bon œil. Il a licencié un salarié qui avait pour mission de travailler sur l’application Android de twitter. Les problèmes de lenteurs sont sur cette version, donc l’employé ne faisait pas l’affaire.<br /> Ben voyons …
Belgarath
Vu la manière dont on découvre Musk, même s’il lui avait répondu en privé, il l’aurait quand même viré.
supersebastigor
La justice n’a rien de juste.<br /> Et quand bien même ton patron soit le dernier des cons (ce qui semble approximativement le cas), la sanction est normale si il est critiqué en public.<br /> Bien entendu, je pense que cette politique est néfaste à l’entreprise qui perdra ses talents, la confiance interne…<br /> Du coup, musk l’a autorisé à le critiquer, puisqu’il n’est plus son patron.
_Troll
Chez Twitter ou ailleur, les salaries ont toujours ete du betail. Si l’employe ne veux pas etre traite de la sorte, c’est a lui d’etre un travailleur independant.
juju251
_Troll:<br /> c’est a lui d’etre un travailleur independant.<br /> Oh, ben oui, tiens, comme chez Uber par exemple.<br /> On sait bien que les indépendants qui bossent pour Uber ont de supers conditions de travail.<br /> Oh, wait …<br /> Ca va bien cinq minutes de troller systématiquement, passé ce temps, ça devient lourd.
Doss
MattS32:<br /> Non. Musk a donne une raison précise à la lenteur de l’application : selon lui elle ferait trop de requêtes au serveur parce qu’elle est mal optimisée.<br /> Eric Frohnhoefer a bien contredit ça, en donnant une autre raison à cette lenteur. En aucun cas il donne raison à Musk…<br /> plus de fonctionnalité = plus de requête.
Doss
_Troll:<br /> Chez Twitter ou ailleur, les salaries ont toujours ete du betail. Si l’employe ne veux pas etre traite de la sorte, c’est a lui d’etre un travailleur independant.<br /> Twitter avant Musk était une des boites tech qui payait le mieux, les débutants était à plus de 130K$ annuel donc bon, j’aurais bien voulut etre du bétail à ce tarif.
tfpsly
Doss:<br /> plus de fonctionnalité = plus de requête.<br /> Ou des requêtes dont le nombre ne change pas mais plus grosses, au choix.<br /> Par contre plus de requêtes = plus de parallélisation; mais aussi plus de coût CPU.<br /> Doss:<br /> Twitter avant Musk était une des boites tech qui payait le mieux<br /> +1, et les conditions de travail avaient l’air excellente.
MattS32
Doss:<br /> plus de fonctionnalité = plus de requête.<br /> Arrête, tu t’enfonces… Ça n’a rien à voir, le nombre de requêtes n’est pas lié au nombre de fonctionnalités, tu peux avoir 1 seule requête tout en ayant toutes les fonctionnalités, tout comme il pourrait y avoir 10 fois plus de requêtes avec la moitié des fonctionnalités actuelles.<br /> Musk parlait de milliers de requêtes mal ordonnancées, pour dire que c’est beaucoup trop par rapport à ce que fait l’application. Eroc Frohnhoefer conteste bien ce point : « We have done a bunch of work to improve performance and we found that it correlates well with increasing UAM and Ad spend. Agree, there is plenty of room for performance improvements on Android. However, I don’t think the number of requests is the primary issue. […] For a cold start of the app there are ~20 requests to load home timeline. Most of the requests are non-blocking and happen in the background. This includes things like images, user settings, hashflags, etc. […] I think there are three reasons the app is slow. First it’s bloated with features that get little usage. Second, we have accumulated years of tech debt as we have traded velocity and features over perf. Third, we spend a lot of time waiting for network responses. […] One performance focused holdback (go/ddg/7601) showed a causal increase of 40M UAM. For reference Mixed Media only showed +10M UAM. If we want to improve things we need to make tradeoffs that favor performance over new feature work. »<br /> 20 vs 1000 prétendues par Melon… Et encore, Melon parlait de 1000 requêtes RPC… Or sur ce point, Frohnhoefer est encore plus catégorique : « Zero. The apps don’t make RPC calls. »<br /> C’est ballot, dans la discussion y en a clairement un des deux qui savait de quoi il parlait, l’autre non. Et Melon a viré le mauvais.<br /> Visiblement Melon est ton nouveau Jobs, mais essaye d’être quand même un peu objectif… Ou alors c’est que tu ne comprends pas ces aspects techniques…
Doss
MattS32:<br /> Arrête, tu t’enfonces… Ça n’a rien à voir, le nombre de requêtes n’est pas lié au nombre de fonctionnalités, tu peux avoir 1 seule requête tout en ayant toutes les fonctionnalités, tout comme il pourrait y avoir 10 fois plus de requêtes avec la moitié des fonctionnalités actuelles.<br />
MattS32
Devant un tel argumentaire, je m’incline. On voit à quel point tu comprends de quoi tu parles…
Doss
Mais bien sur, c’est mon metier, mec <br /> Il y a toujour à une niveau ou il y a plus de requete si plus du fonctionnalité soit entre BDD ← API soit entre API ← Client.
MattS32
Ben réfléchi un peu à la différence entre un rendu 100% server side et un rendu 100% client side… Et à tous les intermédiaires possibles entre les deux. Et tu verras que non, le nombre de requêtes n’est pas lié au nombre de fonctionnalités.<br /> Vraiment, à aucun moment Frohnhoefer ne donne raison à Musk. C’est bien pour ça qu’il a été viré d’ailleurs, Melon ne supporte pas la contradiction.
StephaneGotcha
Plus ça va et plus il ressemble à Trump.<br /> C’est chaud quand même
tfpsly
Tous les bureaux de Twitter sont désormais fermés aux employés <br /> Tous les badges d’accès ont été désactivés, jusqu’au 21 novembre.<br /> twitter.com<br /> Zoë Schiffer<br /> @ZoeSchiffer<br /> NEW: Twitter just alerted employees that effective immediately, all office buildings are temporarily closed and badge access is suspended. No details given as to why.<br /> 11:52 PM - 17 Nov 2022<br /> 170K<br /> 38K<br /> twitter.com<br /> Zoë Schiffer<br /> @ZoeSchiffer<br /> We're hearing this is because Elon Musk and his team are terrified employees are going to sabotage the company. Also, they're still trying to figure out which Twitter workers they need to cut access for.<br /> 11:53 PM - 17 Nov 2022<br /> 43K<br /> 6.5K<br /> We’re hearing this is because Elon Musk and his team are terrified employees are going to sabotage the company.<br /> Sauf que c’est Musk qui sabote la compagnie là…
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

CCleaner se met à jour et s'attaque un peu plus à Windows 11
Forfait mobile : voici sans doute la meilleure offre du moment (100 Go + 1 mois gratuit)
Droit à l'oubli : l'UE vous donne le droit de faire supprimer de fausses informations sur Google
Box Internet : la Freebox a moitié prix la première année (avec TV by Canal inclus)
Le smartphone Xiaomi POCO X3 perd 110 € au compteur chez Cdiscount
Intel : quand vont arriver les nouveaux processeurs pour ordinateurs portables ?
Pixel Fold, découvrez le premier smartphone pliant de Google en image
100 W ! La recharge sans-fil et rapide va se démocratiser, et pas que pour les smartphones
Google fusionne les équipes qui travaillent sur Maps et Waze, qu'est-ce que ça va changer ?
Cdiscount brade l'unité centrale Lenovo Ideacentre G5 et sa RTX 3060 12 Go
Haut de page