🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT ! 🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Twitter : après les licenciements, ajoutez 4400 prestataires externes sur le carreau

14 novembre 2022 à 12h10
11
twitter smartphone © Sattalat Phukkum / Shutterstock.com
© Clubic.com / Twitter

Se séparer de la moitié des employés de Twitter après son rachat ne suffisait pas : des prestataires externes en ont aussi fait les frais.

Ce week-end, 4 400 personnes externes au réseau social désormais détenu par Elon Musk ont en effet découvert au débotté qu'elles n'ont plus de travail.

Nettoyage d'automne

Après les licenciements massifs ayant mené vers la porte la moitié des employés du réseau social, l'entreprise s'est attaquée ce dimanche aux prestataires. Ce dans le but d'opérer des coupes budgétaires afin d'éviter une éventuelle faillite de Twitter.

Selon différentes sources, plus de 4 000 personnes ont ainsi appris de manière peu cérémonieuse la mauvaise nouvelle. Certains prestataires l'ont découvert en se préparant à travailler et en constatant qu'ils avaient perdu leur accès aux systèmes internes de Twitter.

D'autres l'ont su simplement en lisant des rapports relatifs aux dites coupes budgétaires sur le réseau social. Le dénominateur commun de toutes ces pertes d'emploi est le fait que les prestataires externes n'ont reçu aucun avertissement en bonne et due forme par la plateforme.

Des emplois et une plateforme en danger

Les 4 400 prestataires externes ainsi écartés sans sommation travaillaient majoritairement dans le marketing, la maintenance du réseau social ou encore la modération. Une mesure qui s'inscrit dans une volonté pour le nouveau dirigeant de Twitter de limiter au maximum la modération en son sein.

Un manager de la plateforme a ainsi rapporté qu'un de ses contractuels avait « perdu subitement ses accès alors qu'il apportait des changements critiques à notre politique pour la sécurité des enfants ». Cette séparation subite laisse ainsi potentiellement la modération et l'infrastructure même de Twitter en friche.

Depuis la vague de licenciement opérée au début du mois, nombre de prestataires externes s'étaient de plus retrouvés dans des équipes réduites à peau de chagrin, sans personne pour valider leurs heures de travail. Il se pourrait donc qu'ils ne soient jamais payés pour les deux dernières semaines réalisées.

Entre cela et le chaos généré par le système de certification payante Twitter Blue, l'oiseau bleu est certes « sorti de sa cage », mais lâché dans un terrible capharnaüm.

Source : Casey Newton via Twitter

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
11
10
dimebag
Je me pose toujours la question…que faisait Twitter avec autant de monde pour gérer une seule application, des serveurs et de la pub…un boulot bien moindre que des entreprises bien plus petites
Loposo
Quand je vois le nombre de personnes qui travaillaient pour Twitter je me dit que Skyblog ça doit encore employer 10 000 pers<br /> Ok les équipé de modérations boîte extern, les serveurs ,mais après ça restait quand même une app très simple loin d un truc type Amazon ou même un c discount. C était juste un blog
clockover
Je ne comprends pas qu’il y ait tant de monde pour gérer une plateforme de SMS…<br /> C’est ahurissant.
lnho
Idem, c’est juste incompréhensible autant de gens… sauf si en effet la majorité des licenciés concernaient la « modération ».
Fathzer
« les prestataires externes n’ont reçu aucun avertissement en bonne et due forme par la plateforme » : S’ils sont prestataires, ils ne sont pas employés par Twitter. C’est à la société qui les emploie de les prévenir … du moins dans le droit du travail français.
Pinkuik333
Au deuxième trimestre 2022 (avant le rachat donc), Twitter affichait une perte nette de 270 millions de dollars. Ça ne pouvait pas durer : après, est-ce la bonne méthode ? Chacun y répondra suivant sa sensibilité.
MattS32
Fathzer:<br /> S’ils sont prestataires, ils ne sont pas employés par Twitter. C’est à la société qui les emploie de les prévenir<br /> Oui, mais si leur employeur ne les a pas prévenus, c’est sans doute qu’il n’a lui même pas été prévenu…
Fathzer
Dans ce cas, la société de prestation pourra continuer à envoyer ses factures
MattS32
Les sociétés sont prévenues maintenant. Ce que je voulais dire, c’est juste qu’elles n’ont pas eu de préavis, ce qui les a empêchées de prévenir leurs employés.<br /> On pourrait imaginer que Twitter ait prévenu les entreprises à l’avance et qu’une ait « oublié » de prévenir ses employés, mais là vu le nombre de sociétés différentes concernées (4400 prestas, sur des postes très variés et dans plusieurs pays, y a aucune chance qu’ils soient tous de la même boîte), ce n’est pas possible, c’est forcément qu’elles n’ont pas été prévenues.<br /> D’ailleurs d’après les témoignages, même les internes de Twitter qui travaillaient avec ces presta n’ont pas été prévenus. Il y a notamment un manager qui dit qu’il a vu un de ses prestas se faire désactiver alors qu’il était en train de travailler sur des éléments critiques (« one of my contractors just got deactivated without notice in the middle of making critical changes to our child safety workflows »).
Aegis
Tu rêves
Oli1
Quoiqu’il en soit, cela ne donne pas envie de postuler chez Twitter. De cette manière, Musk se privera sans doute à l’avenir des meilleurs programmeurs…
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Attention, cette extension Chrome veut voler votre portefeuille crypto ET vos mots de passes
Black Friday Amazon et Cdiscount : les 50 bons plans encore disponibles !
Est-ce l'avenir ? Cette maison a été imprimée en 3D et assemblée en une demi-journée
Quand l'app de billetterie de la Coupe du monde crashe... et laisse les spectateurs hors du stade
Black Friday Apple : économisez 100€ sur le dernier iPad Air et sa puce M1
3 bonnes raisons de s’équiper du VPN CyberGhost durant le Black Friday
Mettez votre casque de pilote, Star Wars: Squadrons est actuellement gratuit !
Voici les dernières offres du Black Friday chez Amazon 🔥
Dernier jour du Black Friday et ce pack Nintendo Switch + Mario Kart 8 est à prix canon !
Black Friday : dernières heures pour le stockage en ligne pCloud à prix cassé
Haut de page