Elon Musk a viré tout le conseil d'administration de Twitter

01 novembre 2022 à 16h30
18
musk twitter money © Mario Breda / Shutterstock.com / Clubic.com
© Mario Breda / Shutterstock / Clubic

Ça y est, Twitter est passé sous le contrôle d'Elon Musk, devenu unique administrateur de l'entreprise.

C'est officiel, le milliardaire a racheté Twitter et en est devenu le nouveau propriétaire. Nous savions qu'il comptait faire le ménage dans les effectifs de la société, mais il n'a pas perdu de temps pour se débarrasser des dirigeants du réseau social.

Elon Musk seul aux commandes

Twitter a transmis des documents à l’autorité américaine des marchés, la SEC, selon lesquels l'une des premières décisions d'Elon Musk à la tête de l'entreprise a été d'en dissoudre le conseil d'administration et d'en licencier les neuf membres. Parag Agrawal, l'ancien directeur général, en faisait partie. « Le 27 octobre 2022, à la suite de la finalisation de l’acquisition, Elon Musk est devenu le seul administrateur de Twitter », apprend-on de ces documents.

Ceux-ci révèlent également que le prince saoudien Al-Waleed Bin Talal est devenu le deuxième plus important actionnaire de Twitter. Pour boucler l'acquisition, Elon Musk n'a pas seulement mis en jeu sa fortune personnelle : il a obtenu la participation de fonds d’investissement et d’hommes d'affaires, dont Bin Talal. Des prêts bancaires ont aussi été contractés et devront être remboursés par Twitter même.

Rappelons qu'Elon Musk avait communiqué son ambition de faire sortir Twitter de la Bourse afin d'avoir moins de comptes à rendre aux investisseurs et de pouvoir élaborer une stratégie à moyen et long terme.

Une vague de licenciements à venir

D'autres têtes risquent de tomber prochainement chez Twitter. Elon Musk souhaiterait faire payer les comptes certifiés presque 20 dollars par mois pour conserver leur badge bleu. Il aurait demandé à ses équipes de mettre en place très rapidement cette fonction, sous peine de licenciements.

Sarah Personette, qui était à la tête du département en charge des revenus liés à la publicité chez Twitter, a annoncé sa démission. Elle a également fait savoir que ses accès aux projets avaient déjà été suspendus par la société.

Elon Musk a fait appel à des ingénieurs de chez Tesla pour surveiller et analyser le travail des salariés de Twitter, une opération qui va sans doute mener à une vague de licenciements.

Source : Le Parisien

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
18
16
D_Sponge
« Des prêts bancaires ont aussi été contractés et devront être remboursés par Twitter même » Vous êtes sûrs de votre coup, là ? Le mec contracte un prêt pour racheter Twitter et c’est à Twitter de rembourser le prêt ?
D_Sponge
Ah oui, je me rappelle de ça. Ca pas un nom du genre « leverage quelque chose » ou un effet de levier ? C’est beau le capitalisme !
Kaggan
C’est les jeux de la finance. Pour ce genre de coup, le fonctionnement est simple : Twitter vaut de l’argent donc on l’achète avec de l’argent. Par contre, Twitter (contrairement à ta voiture ou ta maison) produit de l’argent aussi. Du coup, si tu possède une partie de Twitter, tu possède aussi une partie de l’argent produit par Twitter. Du coup, tu mets non seulement ce que tu possède mais aussi ce que tu va gagner en garantie.<br /> Quand on parle d’entreprise, c’est toujours l’entreprise achetée qui rembourse le crédit (sinon, on ne l’achèterait pas). Le nouveau patron a pour seuls rôles de rassurer les marchés financiers et d’augmenter les bénéfices.
fioh
Tu veux certainement dire « LBO (Leveraged buy-out) », non ?
Sodium
J’ai fait l’erreur de lire les réponses aux Tweet the Sarah Personnette. Ca me fait toujours mal de voir à quel point les gens se comportent comme des ordures, cette masse de déchets humains se réjouissant de pouvoir dire les pires horreurs sans aucune limite.
Keorl
Exactement @Kaggan<br /> Quand ma boité de l’époque (Logica) a été rachetée, elle a aussi dû s’auto-payer, in fine.<br /> Moi ce qui me choque le plus dans cette histoire, c’est qu’il fait travailler des employés de Tesla sur Twitter. Étant actionnaire majoritaire des deux il s’en fiche, mais si j’étais actionnaire Tesla je ne serais pas jouasse : c’est un vol de ressources … à moins que Twitter ne paye Tesla.
Keepah
la plupart des top commentaires semblent positif
Space_Boy
Bon, comme j’ai compris, il y avait du gras chez Twitter. Si t’as 10 managers pour un codeur, t’as un gros problème. Donc tu vire tout ce beau monde qui ne sert à rien, sauf vider ton capital. Chez Tesla et SpaceX c’est très tendu visiblement, mais ils arrivent à délivrer aussi (sans doute dans la douleur). 8000 employées chez Twitter pour un réseau qui se remplit par les utilisateurs? A suivre…
D_Sponge
Probablement. Merci !
Bombing_Basta
Ceux-ci révèlent également que le prince saoudien Al-Waleed Bin Talal est devenu le deuxième plus important actionnaire de Twitter.<br /> Un grand défenseur de la liberté d’expression, à n’en pas douter…<br /> Comment des gens peuvent encore défendre musk, ça me dépasse…<br /> Elon Musk a fait appel à des ingénieurs de chez Tesla pour surveiller et analyser le travail des salariés de Twitter<br /> Le parfait petit despote avec son nouveau joujou…
yam103
Et tout ce beau monde viré avant le 1er novembre, date de l’épandage des stocks options, pour faire référence à l’article sur le sujet qui suit.<br /> Clubic.com – 1 Nov 22<br /> Pourquoi Musk veut licencier un maximum d'employés de Twitter avant le 1er...<br /> Désormais propriétaire de Twitter, Elon Musk risque d'avoir de sérieux problèmes avec un nombre croissant d'employés de la firme.<br />
ezechielxae
Oui c’est la base de n’importe qu’elle entreprise, tu contractes un pret pour acheter une boulangerie par exemple, tu dis au banquier je rembourserai ce pret avec les benefices de ma future boulangerie. Apres etude du dossier on te fait confiance ou pas.<br /> Ici il a garantie qu’avec Twitter il pourra rembourser le pret contracté pour son acquisition
Kaggan
Je comprends ton ressentit mais voyons les choses différemment : En tant qu’actionnaire de Tesla (imaginons), je préfère que le big patron prenne les effectifs temporairement. Déjà, il y a un gage de qualité et de confiance mais surtout ça évite la création d’une autre structure sur laquelle je n’aurais pas la main et qui débaucherait les meilleurs salariés.<br /> Enfin, après, c’est une supposition.
ovancantfort
@Kaggan<br /> [troll mode on]<br /> Mais non, les ingénieurs Tesla on fait cela sur base bénévole, sur leur temps libre personnel, après les " 100 heures / semaines prestées chez Tesla. " Elon a gentiment du leur faire comprendre que ce serait de la fainéantise de ne pas se porter volontaire.<br /> De toute façon, le processus peut être très rapide:<br /> « Montrez moi votre code des trois dernières semaines »<br /> « Je ne code pas, je suis modérateur »<br /> « OK. Vous êtes viré! »<br /> [troll mode off]
Popoulo
« Elon Musk a viré tout le conseil d’administration » : Rien d’anormal à cela et c’est même la première chose à faire lorsqu’on reprend les rênes d’une société.
xryl
C’est de l’abus de bien social, sauf s’il a établi un contrat entre Twitter et Tesla (ce qu’il a pu faire d’ailleurs). Dans ce cas, c’est un audit qui lui rapport indirectement, vu qu’il est juge et partie.
StephaneGotcha
« des ingénieurs de chez Tesla pour surveiller et analyser le travail des salariés de Twitter »<br /> Ça va vraiment être génial de travailler pour Twitter …
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

BMW Série 3, Peugeot 308, Renault Mégane... les hybrides rechargeables polluent 3 fois plus qu'annoncé
Baidu, Alibaba, JD... Tous les grands groupes tech chinois veulent leur ChatGPT
Ce kit RAM Corsair est à son prix le plus bas en ce moment chez Amazon
Vous vous souvenez Squid Game ? Après la téléréalité, le jeu arrive en VR !
iPhone 15 et 15 Plus : vers un nouveau module photo, avec quelles capacités ?
Chez AMD, comme chez NVIDIA, le PCIe 4.0 x8 pour réduire les coûts ?
Vous devez absolument voir ce dernier trailer de The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom
2 ans après son lancement, la gamme Rocket Lake en
Le renouvelable, première source d'électricité dès 2025 ?
Radars en ville : le projet encore reporté
Haut de page