🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Pour Twitter, la nouvelle politique de vie privée d'Apple est un cadeau

05 mars 2021 à 13h32
2
histoire de Twitter
© Pixabay

Contrairement aux autres géants de la tech, Twitter affirme ne pas être inquiet de la nouvelle politique de vie privée d'Apple. Le réseau social y verrait même une opportunité.

Après avoir obligé les éditeurs à dévoiler les données collectées par leurs applications, Apple s'apprête à publier iOS 14.5. Cette mise à jour intégrera l'ATT, l'Application Tracking Transparency, un dispositif via lequel les utilisateurs choisiront eux-mêmes s'ils souhaitent être traqués via l'IDFA, le numéro unique de leur iPhone.

L'IDFA n'est pas primordial pour Twitter

Dans un entretien recueilli par CNBC, Ned Segal, le directeur financier de Twitter , explique que la société est plutôt confiante face aux changements qu'Apple s'apprête à opérer sur iOS.

L'homme explique que la société analyse son réseau de manière plus pertinente au fur et à mesure que l'audience se développe. L'entreprise n'aurait effectivement pas besoin d'exploiter systématiquement l'identifiant des iPhone pour retourner des contenus pertinents.

Cette pratique diffère de celle de Facebook, qui collecte un nombre important de données personnelles, dont l'IDFA, et qui n'a pas hésité à traîner Apple en justice pour ces nouvelles conditions imposées aux développeurs d'applications.

Twitter décomplexe sur le marché publicitaire

Pour Twitter, iOS 14.5 rebattra les cartes pour tout le monde. Ned Segal avoue que le réseau social n'a pas su développer un modèle publicitaire aussi avancé que chez la concurrence. Il déclare : « Nous sommes dans une industrie au sein de laquelle beaucoup sont historiquement meilleurs que Twitter pour exploiter toutes ces données disponibles, de l'identifiant de l'appareil à ce que les gens faisaient sur d'autres sites. »

Bien évidemment, Twitter fait référence au fameux Facebook Pixel permettant de recibler les internautes sur son réseau en fonction de leur surf.

Twitter n'exclut cependant pas d'exploiter l'IDFA, et donc de demander la permission aux utilisateurs. Cependant, la société explique ne pas être pressée : « Vous n'avez qu'une chance pour demander à quelqu'un si vous pouvez accéder à l'identifiant de l'appareil pour leur retourner de la publicité plus pertinente. » La société entend alors laisser les autres essuyer les échecs et analyser les bonnes pratiques à mettre en œuvre.

Soulignons qu'au regard de ses faibles revenus publicitaires, Twitter s'oriente vers un modèle premium en introduisant des fonctionnalités payantes.

Source : CNBC

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
HAL1
D’accord. Donc, en résumé : Twitter ne se sert pas d’un truc, donc ça ne dérange pas Twitter que les conditions d’utilisation de ce truc changent.<br /> Voilà qui est étonnant…
jvachez
Ils peuvent stocker toutes les infos grâce au profil connecté c’est encore plus précis que l’identifiant de l’Iphone.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

La nouvelle montre connectée de Vivo fuite en image et offrirait une meilleure autonomie que sa grande sœur
Xiaomi 12 : le nouveau smartphone sous Snapdragon 8 Gen1 sera-t-il présenté le 12 décembre ?
Le Samsung Galaxy Note, c'est fini !
Profitez du Black Friday et optez pour la recharge rapide avec ce chargeur 100W Ugreen
MediaTek s'attaque au haut de gamme avec son Dimensity 9000
L'OPPO Reno 7 fuite et ressemble étrangement au OnePlus Nord N20
Le Google Pixel 6a se montre déjà
Le nouveau Pixel Stand, le chargeur sans-fil signé Google, est désormais disponible en précommande
Motorola annonce le G200 5G, un flagship sous Snapdragon 888+
iPhone 13 : avec l'iOS 15.2 bêta, le changement d'écran ne casse plus Face ID
Haut de page