Facebook se sert-il du "10 Year Challenge" pour sa reconnaissance faciale ?

Bastien Contreras Contributeur
20 janvier 2019 à 18h05
0
Sans titre-1.jpg

En ce début d'année, le « 10 Year Challenge » connaît un véritable succès. Certains observateurs se sont demandé s'il ne s'agissait pas en réalité d'un défi orchestré par Facebook, pour entraîner ses algorithmes de reconnaissance faciale. Alerte paranoïa ?

Vous l'avez sans doute vu passer, sur Facebook, Twitter ou Instagram. Le « 10 Year Challenge » est un défi simple, qui consiste à poster deux photos de soi à dix ans d'écart, pour prouver son évolution. Mais ce petit divertissement ne serait-il pas le fruit d'un complot manigancé par Mark Zuckerberg ?

Une série de photos permettant d'alimenter l'intelligence artificielle ?

C'est en somme la thèse défendue (bien que légèrement caricaturée) par l'écrivaine Kate O'Neill, dans un article publié sur le site de Wired. D'après elle, ce challenge paraît inoffensif, mais il pourrait servir à entraîner les algorithmes de machine learning de Facebook, dédiés à la reconnaissance faciale.

Le réseau social disposerait ainsi d'une grande quantité de photos, précisément datées, lui permettant d'identifier des individus et les effets de l'âge sur eux.

Facebook n'a pas besoin de votre concours pour vous connaître

En réponse, le site Intelligencer (appartenant au New York magazine) a mis en ligne un article battant en brèche cette théorie.

Premièrement, son auteur indique que Facebook dispose déjà d'une grande base de photos datées, lui permettant, au besoin, d'entraîner ses algorithmes : il s'agit du site Facebook lui-même. Et si l'entreprise était à la recherche d'autres data sets à cet effet, elle pourrait en trouver des dizaines, aisément accessibles. Alors pourquoi le réseau nécessiterait d'autres images, n'apportant aucune précision supplémentaire ?

Mais surtout, Facebook, comme d'autres grands acteurs, n'a pas besoin de vous reconnaître physiquement pour ses opérations de marketing ciblées. La société possède déjà une quantité inouïe d'informations à votre sujet, et continue à en acquérir grâce à toutes vos interactions sur sa plateforme, mais aussi sur d'autres sites web, via des applications tierces. En postant deux photos de vous sur Facebook, vous n'apprenez rien au réseau social qu'il ne connaisse déjà.

Malgré tout, la théorie émise par Kate O'Neill est révélatrice de la défiance des utilisateurs envers les plateformes sociales. Elle invite d'ailleurs à la plus grande prudence, de façon générale, quant au partage de données sur Internet. Mais la vigilance individuelle suffit-elle à se protéger de l'exploitation de ses informations personnelles ?

3 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Consommation de
Débat | YouTube change-t-il pour le pire ?
Un TER n’émet pas toujours moins de CO2 qu'une voiture ou un autobus !
Le Japon va-t-il vraiment déverser de l’eau radioactive dans l’océan ?
Les camions électriques Volvo sont désormais en vente (et bientôt sur nos routes)
Facebook active la caméra et le micro des iPhone en permanence sans en avertir les utilisateurs
Sonic le Film : après la polémique, le hérisson bleu dévoile son nouveau look
Plombé par son coût environnemental, le projet géant EuropaCity tombe à l'eau
Le saviez-vous ? Il n’a mis que 16 secondes pour résoudre un Rubik's Cube les yeux bandés

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top