Fausses infos : Facebook en appelle au bon sens

26 avril 2017 à 18h55
0
La bataille de Facebook contre les fausses informations n'en finit pas. Le réseau social vient d'annoncer que les articles d'actualité s'accompagneront désormais d'un bloc "Articles liés", où s'afficheront d'autres articles sur le même sujet, tous issus de sources différentes. A l'internaute de faire lui-même preuve de discernement donc.

Facebook : l'affichage d"actualités liées" devrait se généraliser



Vous l'avez sans doute déjà vu sur Facebook : lorsque vous avez cliqué sur un article de presse et que vous revenez sur le réseau social, il vous propose parfois d'autres articles sur le même sujet, ou bien sur d'autres sujets de même source. Désormais, cette pratique va se généraliser, et son objectif va changer. Avant, Facebook vous proposait ces articles pour enrichir votre expérience et vous faire passer plus de temps sur son réseau. Bientôt, il en sera autrement : ces trois articles supplémentaires serviront à aider les internautes à déceler les fausses informations.

Par exemple, le soir du 13 novembre 2015, une rumeur a circulé sur les réseaux sociaux selon laquelle un attentant avait également été perpétré à Châtelet, à Paris (ce qui n'a jamais eu lieu). Si un site d'information avait repris cette information, Facebook vous l'aurait peut-être montré, mais en regardant les trois articles liés, vous vous seriez tout de suite aperçu qu'ils n'en disaient pas un mot. De quoi rendre l'information suspecte : il n'est en effet pas concevable que de grands médias ne parlent pas d'une actualité aussi importante.

01F4000008538960-photo-mark-zuckerberg-facebook.jpg


La mesure reflète la vision personnelle de Mark Zuckerberg



En généralisant cette approche, Facebook renvoie la balle dans le camp de ses utilisateurs : c'est désormais aux internautes eux-mêmes de faire preuve de discernement. Dans son manifeste du 16 février 2017, Mark Zuckerberg affirme d'ailleurs : "Une approche plus efficace serait de montrer un pavé d'opinions, de permettre aux gens de se rendre compte que leurs opinions font partie d'un spectre et de se faire eux-mêmes une idée de ce qui est correct. Avec le temps, notre communauté identifiera les sources qui offrent un large panorama d'opinions, et ce type de contenus sera davantage mis en avant".

A côté de cela, les dispositifs mis en place par Facebook plus tôt devraient continuer à fonctionner. Pour rappel, en décembre 2016, le réseau social a commencé à expérimenter avec des mini-sondages où les internautes peuvent dire si un article qu'il viennent de lire s'accompagne de tournures trompeuses. Facebook s'appuie aussi sur une armée de "fact-checkers" bénévoles, qui lui signalent des informations lancées pour induire les internautes en erreur.

Voir aussi :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top