Facebook teste le suivi de curseur sur ses pages

04 novembre 2013 à 16h21
0
Facebook teste actuellement la collecte d'un nouveau type de données auprès de ses utilisateurs : l'activité de leurs souris ! Le réseau social cherche en effet à analyser les zones de ses pages sur lesquelles les internautes attardent leurs curseurs.

00FA000006746368-photo-les-vid-os-violentes-sur-facebook-d-cri-es.jpg
Si vous pensiez que Facebook avait fait le tour des données qu'il pouvait récupérer auprès de ses membres, vous n'êtes pas au bout de vos surprises : à l'occasion d'une interview accordée au Wall Street Journal, l'analyste en chef de Facebook, Ken Rudin, a expliqué que la plateforme teste actuellement un nouveau programme permettant de recueillir des informations liées à la navigation de ses utilisateurs. Les données en question concernent la manière dont le curseur de la souris circule sur l'écran.

Ken Rudin explique que Facebook se focalise sur deux types de données : les données démographiques, et les données comportementales. C'est dans cette seconde catégorie que la récupération des données liées à la circulation du curseur entre, car elle permet de déterminer les endroits de la page où l'utilisateur s'est attardé. Pour Facebook, ce genre d'information pourrait permettre de comprendre ce qui intéresse les internautes, et pourquoi - et si ce n'est pas le cas, optimiser les espaces délaissés.

Dans la ligne de mire du réseau social se trouve principalement la publicité et la manière dont cette dernière est présentée à l'utilisateur. L'analyse précise de la navigation permettrait, selon le Wall Street Journal, d'emmagasiner une quantité très importante de données supplémentaires vis-à-vis des internautes. Néanmoins, l'analyse du suivi du curseur est une fonctionnalité qui n'est qu'en phase de test chez Facebook. « Je ne peux pas assurer qu'elle va être exploitée. Nous le saurons dans quelques mois » commente Ken Rudin.

Si une telle technologie était employée, Facebook devrait augmenter considérablement l'espace alloué à la collecte de données. Le réseau social dispose déjà d'un datacenter dédié hébergeant 300 pétaoctets d'informations, séparées des données « visibles » des utilisateurs, et utilisées notamment pour le ciblage publicitaire.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

10 jeux bacs à sable et simulateurs de promenades pour explorer l'univers malgré le confinement
Le TOP des promos high-tech à saisir ce samedi soir en attendant le Black Friday
Test vélo électrique VanMoof S3 : une jolie réussite
Le smartphone POCO M3 est (déjà) en promo chez Amazon !
Test Creative Outlier Air V2 : des écouteurs toujours aussi bien pensés, à l’autonomie monstrueuse
La célèbre enceinte Ultimate Ears Megaboom à moins 46% ce week-end
Qu'est-ce qu'un spyware et comment s'en protéger avec un antivirus ?
100€ de remise immédiate sur le Marshall Monitor II ANC chez Amazon
Une TV QLED TLC de 65 pouces à un prix imbattable pour le Black Friday (100 € ODR)
Idée cadeau Noël : la célèbre Fabrique à histoires Lunii est de retour en promo
Haut de page