Facebook : ça bloque toujours entre Zuckerberg et les acteurs du boycott

08 juillet 2020 à 11h12
11
Mark Zuckerberg © Frederic Legrand - COMEO / Shutterstock.com
Mark Zuckerberg (© Frederic Legrand - COMEO / Shutterstock.com)

Le patron du réseau social s'est entretenu avec les représentants d'organisations de défense des droits civiques qui portent le boycott, mardi. Mais en fin de réunion, la déception dominait.

Alors que Facebook subit le boycott de plus de 900 entreprises , dont certaines sont des multinationales, ayant provisoirement mis en pause leur budget publicitaire sur les réseaux sociaux du groupe dans le cadre du mouvement anti-haine et anti-raciste Stop hate for profit, Mark Zuckerberg avait coché dans son agenda une réunion en visioconférence avec les représentants d'associations de défense des droits civiques, mardi 7 juillet. Sauf que celle-ci ne semble pas avoir été fructueuse.

Les associations déçues par le manque de réaction de Facebook

Tout s'annonçait bien pourtant. Quelques heures avant la réunion, Facebook avait annoncé, par l'intermédiaire de la sulfureuse numéro deux de l'entreprise Shery Sandberg (d'ailleurs présente durant l'entretien), que la firme californienne allait s'engager à faire plus d'efforts dans la lutte contre les contenus haineux, provocateurs et racistes, au travers de mesures concrètes.

Mais dès la fin de la vidéoconférence, la co-présidente de l'association américaine Free Press, Jessica Gonzalez, a fait part de son amère déception. "Je suis très déçue que Facebook continue de refuser de se montrer responsable vis-à-vis de ses utilisateurs, de ses annonceurs et de la société en général", a-t-elle déclaré.

Se faisant le relais des représentants des autres organisations de défense des droits civiques à l'origine du boycott, Jessica Gonzalez a d'ores et déjà prévenu que le mouvement allait se poursuivre et qu'il serait, comprenons-le, suivi par la plupart des annonceurs qui ont renoncé à faire figurer leurs publicités sur les réseaux sociaux du groupe de Mark Zuckerberg, du moins tant que celui ne fera pas preuve d'un "engagement à agir."

Joindre les actes aux paroles

Pour les associations de défense des droits civiques, Facebook insiste un peu trop sur le dialogue et tarde à s'engager dans l'action. Un comportement quelque peu attentiste qui irrite les organisations. "Nous savons que nous serons jugés par nos actions et non par nos paroles et sommes reconnaissants envers ces groupes et d'autres pour leur engagement au quotidien", a réagi le réseau social dans un communiqué, alors que la co-présidente de Free Presse attendait, elle, "de l’humilité et une réflexion profonde sur l’influence disproportionnée de Facebook sur l’opinion publique, les croyances et les comportements, ainsi que sur les nombreux torts qu’il a causés dans la vraie vie."

Facebook et ses 1,73 milliard d'utilisateurs quotidiens est en train de perdre des dizaines de millions de dollars, amputée des revenus publicitaires portés par des groupes comme Unilever, Starbucks, Ford, LEGO, Coca-Cola, Levi's, Puma, Adidas, Ben & Jerry's ou Verizon, qui ont tous accepté de s'associer au mouvement né du décès tragique de l'afro-américain George Floyd, le 25 mai dernier.

Source : New York Times

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
11
12
obbiclubic
Ils finiront par fatiguer … FB reste le meilleurs point publicitaire des ces rigolos. S’ils pouvaient virer qq pubs à la TV aussi … ca nous éviterait de couper de son ou de zapper.
jedi1973
les propos haineux sont de la responsabilité des internautes… pas de facebook !!! C’est comme si on denoncait Renault pour l’utilisation illegale de leurs voitures de certains individus sur la route ( transport de drogue, l’enfant enlevé, course de voiture, viols d’auto stopeuse, transport de cadavre… C’est quand meme fort qu’on reproche a FB ce genre de chose, qu’il reagit pas… mais la censure est un acte aussi abjecte que ceux qui insultent oui crient leurs haines… C’est dans un pays sous dictature qu’on censure telle ou telle chose sous couvert de paix sociale…
Thomas_Mallen
J’ai lu «&nbsp;les meurtres ne sont pas de la faute des fournisseurs d’armes&nbsp;».<br /> Quand on voit la stupidité humaine, fournir l’outil pour c’est aussi devoir en prendre la responsabilité. Sinon qui est le coupable? Le pseudo qui se cache derrière son commentaire haineux?<br /> De plus moderer un «&nbsp;tuez ceci&nbsp;», ou un «&nbsp;butez jedi1973&nbsp;», «&nbsp;Jedi1973 est un [insere l’insulte de ton choix ici]&nbsp;» c’est différent de la censure. C’est aider au respect de la loi. Quand une chose est illégale IRL, elle doit l’etre sur les reseaux sociaux aussi et ne dois pas être mise en avant.
lfr
@Thomas Mallen<br /> Et demain tu voudras aussi interdire les couteaux a la vente ? Tout ça parce qu’il y’a des personnes qui les utilisent pour commettre des attentats en criant Allahu akbar.<br /> Moi, j’ai envie de continuer a pouvoir couper ma viande et éplucher mes fruits et légumes moi même avec un couteau!
Goodbye
C’est deja me cas en fait , la il demande plus que ça.<br /> Ils demandent que tout contenus en desaccord avec le progressisme americain soit censuré, les insultes ou menaces sont deja modéré sur Facebook…
Thomas_Mallen
«&nbsp;Quand un mec tag les murs d’un immeuble avec des insultes racistes ou discriminatoires, tu accuses les ouvriers qui ont construit l’immeuble et le vendeur de peinture&nbsp;»<br /> Ta mairie n’efface pas le tag? Tu cries à la censure quand c’est le cas? Le taggeur est responsable, la mairie est responsable si elle le laisse dans la durée.<br /> «&nbsp;Si un mec écrit une lettre haineuse, tu vas accuser le fabriquant de papier et le fabriquant du stylo&nbsp;». Si cette lettre est pour moi, et reste dans le privé c’est okay, j’en voudrait qu’à l’auteur. Par contre si un journal diffuse cette lettre haineuse oui, c’est la responsabilité du journal ET de l’auteur.<br /> Hate de voir te voir essayer de faire retirer des infos diffamantes sur toi, où un appel au meurtre des gens de ton quartier sous couvert de liberté d’expression.<br /> Partager les idées de terre plate, et d’idéologie anti-vax ou autre abbération de ce genre je suis okay avec ca. Donner le droit d’appeler au lynchage de gens ou de communautés, via une platforme sans réagir, et ne réagir que quand il y a perte de profit, c’est honteux &amp; illégal .<br /> Ne te méprend pas, je ne dénigre pas la faute des auteurs , je suis convaincu de la pourriture du monde depuis bien longtemps; et je pense que tous les harceleurs devrait être juger très severement. Il n’empêche que Facebook à la possibilité de modérer ce qui se dit et se doit de le faire quand c’est pour propager de la haine contre une ethnie, une religion, une communauté etc…
Doss
Sauf que les armes de base c’est fait pour tué ce qui n’est pas le cas de Facebook, de la voiture ou du couteau de boucher.<br /> Thomas_Mallen:<br /> Le problème, c’est que le pseudo, c’est personne.<br /> Sur Facebook t’es censer utilise ton vrais nom, c’est même de la CGU. Et souvant le propos haineux sur Facebook ne sont pas anonyme contrairement a Twitter.
arbor111
«&nbsp;FB reste le meilleurs point publicitaire des ces rigolos&nbsp;»<br /> Facebook ne vend pas. Facebook fait du buzz, caresse dans le sens du poil les fachos, les haters, les homophobes, les gilets jaunes, etc, mais si tu veux vendre, ce n’est pas sur ce réseau social qu’il faut le faire. Les grosses boîtes commencent à comprendre qu’elles gaspillent des fortunes. Facebook s’est fait épingler pour le trucage de ses audiences. Facebook est une grosse vache paralysée par trop de règles et des algorithmes qui met le mauvais en évidence.
arbor111
"les propos haineux sont de la responsabilité des internautes… pas de facebook !!! "<br /> N’importe quoi. Dès l’instant où Facebook manipule l’audience de son réseau social, il est responsable de son contenu. On ne peut pas dire que Facebook soit innocent quand il pousse (grâce à l’argent des Russes) Trump à la présidence ou quand il fait monter le climat de haine sociale en France via des posts mensongers à propos des gilets jaunes (avec l’argent Russe également). À partir d’un moment il faut choisir. Soit Facebook devient Open Source et libère son algorithme, soit il reste un putaclic à l’algorithme corrompu et paie de vrais modérateurs (et ses impôts) avec une ligne éditoriale et claire et visible par tous. Pour l’instant Facebook est aussi sournois que son propriétaire.
mcbenny
Les propos haineux sont de la responsabilité de leurs auteurs, tout le monde est d’accord. Mais Facebookj a aussi une responsabilité : ils offrent un cadre pour cette expression, il sdoivent s’occuper de ce cadre.<br /> Facebook c’est une cour d’école. Les gamins qui s’insultent sont responsables de leurs actes. Mais l’école, par l’intermédiaire de ses profs et surveillants se doit de «&nbsp;faire la police&nbsp;» dans une certaine mesure. Maintenir un cadre propice à l’expression de chacun dans le respect des lois fait partie du boulot de l’encadrant. Le harcèlement numérique existe et doit être réprimé. Porter à la connaissance de la justice les faits qui se déroulent dans l’enceinte de l’école/Facebook fait partie de leurs devoirs.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Apple va arrêter le support technique pour les iPad Mini de première génération
Le Xiaomi Redmi Note 9S à seulement de 189,99€ chez Cdiscount
Microsoft veut interdire aux studios de faire payer les upgrades Xbox Series X
European Payment Initiative : l'Europe lance un concurrent à Visa et Mastercard
Beaucoup plus d'oxyde de fer et de titane découverts sous le manteau lunaire
Apple retire discrètement le serveur web Zoom caché via une mise à jour sur Mac
Les meilleures séries d'anthologie
Les meilleurs series animes
Black Friday Amazon : Microsoft Surface Pro 7 à 799€ au lieu de 1069€
RED, Free, B&You ou Sosh : quel forfait pas cher et sans engagement choisir ?
Haut de page