Le collectif NoFakeScience lance un appel pour réconcilier scientifiques et journalistes

Alexandre Boero Contributeur
17 juillet 2019 à 07h13
0
NoFakeScience.png

Composé d'une vingtaine de membres, le collectif milite contre les dérives sensationnalistes et idéologiques dangereuses, qui nuisent à la parole scientifique et au journalisme.

Formé il y a un peu, le collectif NoFakeScience, constitué de journalistes, scientifiques, vulgarisateurs et citoyens, vient de publier une tribune dans la presse française, ces 14 et 15 juillet. Le collège l'a rédigée pour faire bouger les lignes en ce qui concerne le traitement de l'information scientifique dans les médias. Elle est intitulée « Santé, Environnement, Recherche : la méthode scientifique oubliée des médias ».

Stopper le dévoiement grandissant du travail des scientifiques

En 2019, la défiance envers les journalistes et l'information en général n'a peut-être jamais été aussi forte. Pour NoFakeScience, le journalisme ne doit pas biaiser le travail effectué par la communauté scientifique.

Pour mettre fin au « dévoiement grandissant du travail des scientifiques », le collectif appelle les scientifiques et journalistes à travailler main dans la main : les uns « ne devant pas s'isoler médiatiquement par crainte de voir leurs travaux déformés », les autres « ne pouvant pas se permettre de travestir ni le travail des premiers, ni les faits ».

Le collectif appelle au respect des consensus scientifiques

Dans sa tribune, NoFakeScience demande aux médias de prendre plus en considération les consensus scientifiques, qui ne sont pas de simples opinions balancées mais bien des « conclusions issues de la littérature scientifique et soutenues par des institutions scientifiques » fiables, comme l'Académie européenne des Sciences ou l'OMS.

S'agissant des consensus indiscutables, le collectif prend l'exemple de l'efficacité propre des produits homéopathiques, pour laquelle il n'existe absolument aucune preuve ; ou du changement climatique, bien réel et d'origine principalement humaine ; ou encore de l'énergie nucléaire, qui constitue une technologie à faible émission de CO2 pouvant contribuer à la lutte contre le changement climatique.

« Les journalistes se trompent de cible s'ils et elles croient que les scientifiques sont leurs ennemis », lit-on dans la tribune. Le collectif redoute les risques de s'éloigner davantage des journalistes. « Il est urgent que la place de l'information scientifique dans nos médias et dans le débat public soit revue, pour éviter de creuser le fossé entre scientifiques et journalistes. Réfléchissons ensemble à la façon de rendre à la science la place qu'elle mérite », conclut le collège, dont il est possible de signer la tribune.


Source : No Fake Science
Modifié le 17/07/2019 à 09h45
5 réponses
6 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Agence internationale de l'énergie met en garde contre la popularité des SUV
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Le navigateur Brave atteint les huit millions d'utilisateurs
Du code malveillant utilise un format audio pour éviter les antivirus
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top