Smartphones et réseaux sociaux réduisent le bonheur des adolescents

01 juin 2018 à 15h36
0
Après les critiques faites à Facebook concernant ses dangers pour la société, voilà qu'une étude en psychologie publiée le 22 janvier 2018 dévoile un lien direct entre le temps passé sur les écrans et le bonheur chez les adolescents aux Etats-Unis. Malheureusement, il semblerait que plus les enfants regardent leurs écrans, moins ils sont heureux. Mais l'inverse n'est pas vrai.

Ce résultat n'est peut-être pas une surprise, plusieurs études menées ces dernières années semblent pointer dans cette direction, mais pourrait être une mise en garde pour les jeunes et leurs parents.

Qui dit plus d'écrans dit moins d'interaction sociale

Jean M. Twenge, auteur principal de l'étude intitulée « Réduction du bien-être psychologique chez les adolescents américains après 2012 et lien avec le temps passé devant un écran au moment de l'avènement des smartphones » publiée le 22 janvier 2018 dans la revue Emotion, a analysé les réponses de plus d'un million d'adolescents ayant entre 12 et 17 ans. Il semble avoir trouvé un lien direct entre l'utilisation massive des smartphones et la baisse du sentiment de bonheur.

Selon lui, ce serait le temps passé devant un écran toutes activités confondues qui réduit le bonheur. L'inverse n'est toutefois pas vrai : un adolescent malheureux ne passera pas forcément plus de temps sur un écran. Mais attention : ne pas utiliser d'écrans, que ce soit de smartphone ou d'ordinateur, n'est pas une solution car l'abstinence totale entraîne également une réduction du sentiment de bonheur.

01F4000008460974-photo-smartphone-jeunes.jpg


La formule parfaite pour associer smartphone et bonheur

Jean M. Twenge, professeur de psychologie à l'Université de San Diego en Californie, dévoile donc ce qui pourrait être une formule parfaite pour les adolescents. Il faut qu'ils passent du temps à l'extérieur à faire des activités physiques et à interagir avec les autres. Mais ils peuvent également utiliser leur smartphone, qui va participer au sentiment de bonheur.

En fait, selon l'étude, les adolescents les plus heureux n'utilisent des écrans que moins d'une heure par jour. À partir de deux heures par jour, le sentiment de bonheur se réduit fortement. Il estime donc que les jeunes devraient limiter leur utilisation d'écrans à un maximum de deux heures par jour, voire moins, et profiter du temps ainsi libéré pour sortir et avoir des interactions sociales ou faire des activités avec leurs amis.

En effet, dans le détail, Internet, les jeux vidéo et les réseaux sociaux ont l'indice d'impact négatif sur le bonheur le plus important , respectivement -0,11, -0,08 et -0,07 tandis que le sport, les interactions sociales et les activités religieuses ont l'impact positif le plus élevé, respectivement +0,14, +0,12 et +0,09.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

God of War : l'épisode PS4 disponible le 20 avril !
Il mord une batterie de smartphone qui… explose
Ralentissements, sites inaccessibles : comment régler la panne Free
Amazon Go : un premier vol à l’étalage (involontaire) au magasin sans caisses
Qualcomm : une amende de près d'un milliard d'euros
Nvidia préférerait que ses cartes graphiques soient vendues aux gamers
Les Indiens sont trop polis et Internet en pâtit
Thor Ragnarok proposé sur iTunes un mois avant sa sortie DVD
Facebook invente le Flick, une nouvelle unité de temps
Ivre au volant, il tente l’excuse du pilotage automatique
Haut de page