Yahoo! pourrait racheter Groupon

11 octobre 2010 à 06h49
0
Le web hyperlocal est en vogue aux Etats-Unis. Outre les nombreuses start-ups proposant des services spécialisés, de type Foursquare, les géants de la Toile remanient leur stratégie de développement. Si avec Patch.org AOL entend développer l'actualité locale des petites villes du pays, Yahoo! mise de son côté sur le commerce de proximité.

AllThingsD, l'un des blogs du Wall Street Journal, rapporte en effet, que la firme de Sunnyvale serait actuellement en train de discuter avec la société Groupon. Fondé en 2008, Groupon est installé dans plusieurs pays dont la France et propose aux internautes tous les tarifs promotionnels des commerçants de leur ville. Théâtres, centres culturels, cinémas, restaurants ou encore clubs de gym, beaucoup ont joué le jeu et accepté de d'offrir un tarif promotionnel limité aux quelques milliers d'internautes les plus réactifs afin d'obtenir davantage de visibilité.

Au fil des années, Groupon a racheté plusieurs sociétés pour s'étendre à l'échelle internationale. En Europe, la firme a apposé sa marque sur MyCityDeal, au Japon elle s'est payée Qpod.jp puis Darberry.ru en Russie. Groupon est évalué à 1 milliard de dollars. Actuellement, sur ses sites locaux, Yahoo! propose des offres en partenariat avec DealSocial.

0226000003629846-photo-groupon.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
scroll top