La reconnaissance faciale sera bientôt opérationnelle à l'embarquement à Paris Orly

04 octobre 2019 à 18h04
0
Reconnaissance Faciale
© Delta News Hub

Ce dispositif devrait permettre de simplifier l'embarquement, dont les informations seront associées aux données biométriques du voyageur. L'expérimentation va durer 18 mois, sous le contrôle de la CNIL.

L'Aéroport de Paris Orly va mettre en place dès le début de l'année 2020 la reconnaissance faciale aux portes d'embarquement. Deux compagnies aériennes, Air France et une autre encore inconnue, vont donner la possibilité à leurs usagers d'enregistrer avant le vol une empreinte de leur visage qui servira de carte d'embarquement. Plus besoin de ce fait de carte papier ou numérique pour accéder à l'avion.

Une authentification immédiate mais strictement régulée

La Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sera impliquée dans cette expérimentation, qui devrait durer 18 mois, et se chargera de contrôler l'utilisation des données personnelles recueillies par les compagnies aériennes.

L'organisme a déjà édicté ces conditions, comme le consentement explicite de l'usager lors de la réservation mais également le fait que les empreintes biométriques soient immédiatement détruites après réalisation de l'authentification.


Seuls trois vols réguliers feront partie de ce test grandeur nature, « vraisemblablement dans l'espace européen » selon un porte-parole d'Aéroports de Paris (ADP) interrogé par L'Express. Les clients ne souhaitant pas participer à l'expérience pourront utiliser leur carte d'embarquement, de la même manière qu'aujourd'hui.

Les Aéroports de Paris expérimentent depuis quelques mois la reconnaissance biométrique

Le Figaro rappelle que les aéroports parisiens utilisent déjà la reconnaissance faciale pour les arrivées à la frontière, à travers des sas appelés « PARAFE » (Passage Automatisé Rapide Aux Frontières Extérieures). Ces systèmes ont permis en quelques mois de réduire de moitié le temps d'attente avant d'entrer sur le sol français.


Le déploiement de l'embarquement par reconnaissance faciale pourrait quant à lui prendre plusieurs années, ADP a pour objectif la fin de l'année 2024 pour adopter plus largement le dispositif et l'étendre à la majorité des vols commerciaux.

Source : Le Figaro
Modifié le 07/10/2019 à 07h31
6
6
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Volvo va brider toutes ses nouvelles voitures à 180 km/h pour lutter contre l'insécurité routière
La NASA vous explique pourquoi la montée des eaux est difficilement perceptible
Air France et l'Airbus A380 : c'est fini, et avec deux ans d'avance
Vers une possible suppression de la TVA sur les voitures électriques ?
À Singapour, une peine de mort prononcée... par ZOOM
DOOM Eternal : id Software annonce le retrait de l'anti-triche Denuvo
Les constructeurs tentent l'aventure de la voiture électrique depuis près de 50 ans
Windows 10 : la mise à jour de mai arriverait dans la semaine, mais pas en automatique
L'application de traçage des contacts d'Apple et Google est désormais disponible

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top