Pour lutter contre le cyberharcèlement, Instagram va prévenir quand une légende semble offensante

19 décembre 2019 à 17h08
0
Alerte légende offensante Instagram
© Instagram

Instagram a annoncé le lancement d'une nouvelle fonctionnalité pour limiter les messages injurieux sur sa plateforme. À l'instar de ce qui a déjà été mis en place pour les commentaires, le réseau social utilisera désormais l'IA pour détecter si une légende peut paraître blessante et avertira l'utilisateur avant qu'il ne publie son post.

Le cyberharcèlement figure dorénavant parmi les préoccupations majeures des plateformes sociales. La semaine dernière, YouTube avait, par exemple, publié une série de modifications dans ses règles de modération. À présent, c'est au tour d'Instagram de renforcer son contrôle, poursuivant une politique déjà entamée l'été dernier.

Pas d'obligation de modifier le contenu

À cette époque, la filiale de Facebook avait en effet déployé une fonctionnalité pour limiter le nombre de commentaires offensants. L'idée était d'analyser le contenu du texte avant même sa publication et d'envoyer un message à son auteur, en l'invitant à modérer ses propos.

Ce système d'alerte préventive a semblé porter ses fruits, puisqu'Instagram a décidé de l'étendre aux légendes des posts, comme l'entreprise l'a expliqué sur son blog, lundi dernier. Le fonctionnement sera donc similaire : si la plateforme détecte du contenu ressemblant à d'autres ayant fait l'objet d'un signalement, à l'aide de ses algorithmes d'intelligence artificielle, elle préviendra l'utilisateur.

Celui-ci aura alors la possibilité de modifier son texte, mais sans aucune obligation. Il pourra également cliquer sur un bouton pour en savoir plus ou ignorer l'avertissement et mettre son post en ligne.

Un système qui aurait déjà fait ses preuves

D'après le réseau social, le simple fait d'alerter les utilisateurs sur le caractère potentiellement blessant de leurs propos aurait permis de réduire significativement le nombre de commentaires injurieux. Il espère donc que cette nouvelle initiative contribuera également à réduire le harcèlement en ligne, de la même façon que la fonction Restrict, qui permet de filtrer les commentaires d'une publication.

Mais il croit aussi aux vertus éducatives de ce système : les messages d'avertissement aideraient également les utilisateurs à prendre davantage connaissance des règles d'utilisation de la plateforme. Et à mieux comprendre ce qui est autorisé et ce qui doit être banni du réseau.

Dans un premier temps, l'outil sera mis en œuvre « dans certains pays », sans que l'entreprise ne précise lesquels. Puis, dans les prochains mois, il sera déployé à l'échelle mondiale.

Source : TechCrunch
Modifié le 20/12/2019 à 09h16
Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Soldes : 2 trottinettes électriques Xiaomi au meilleur prix chez Cdiscount et Amazon
Test ASUS ZenBook Duo 14 (2021) : l’ultraportable créatif est-il à l’aise en création ?
Avec OVNI(s) et ses bonnes ondes, on a envie de croire en 2021
VPN : quel est le service le plus adapté à vos usages en ce début d'année ?
À bord du nouveau Mercedes EQA : un GLA peut en cacher un autre
Test Yale Linus Smart Lock : cette serrure connectée simplifie t-elle vraiment la vie ?
Soldes Amazon : nouvelle baisse de prix sur la souris Logitech G903 Lightspeed
Forfait mobile : toutes les offres du moment chez RED, Free, B&You et Sosh
Soldes : la TV LG Nanocell 8K est soldée à prix cassé chez Fnac et Darty
2048 : bienvenue à Newropa, là où le cyberpunk côtoie la magie
Haut de page