Publicité : Instagram admet s'être trompé et revient en arrière

21 décembre 2012 à 11h31
0
Face à la débâcle provoquée par ses changements de condition d'utilisation, en particulier en lien avec la vente potentielle des photos de ses utilisateurs, Instagram a décidé de revenir à la case départ. Le service de photos a tout simplement remplacé le paragraphe concernant la publicité avec celui en vigueur depuis 2010.

00FA000005273794-photo-logo-instagram.jpg
Instagram avait déjà plié sous la pression de ses utilisateurs, très échaudés par l'annonce du service concernant sa politique publicitaire : la nouvelle mouture de cette dernière, qui devait être appliquée à partir du 13 janvier prochain, stipulait que les inscrits acceptaient automatiquement la vente potentielle de leurs photos sans avoir aucun droit de regard, et sans toucher un centime. Mercredi, Kevin Systrom, le co-fondateur d'Instagram, avait annoncé une refonte des conditions d'utilisation sur ce point.

Mais s'il était certain que la forme allait changer, on pouvait imaginer que le fond allait moins bouger. Au final, la plateforme sociale orientée autour des photos à tout simplement fait machine arrière de manière radicale, en revenant à son ancienne politique, « en vigueur depuis le lancement du service en octobre 2010 ».

Pour Instagram, l'échec est avoué, et il est cuisant : « Il est clair que nous n'avons pas réussi à accomplir ce que je considère comme l'une de nos plus grandes responsabilités, à savoir vous communiquer clairement nos intentions » explique Kevin Systrom dans un billet de blog. « Je suis désolé pour ça. »

Certains observateurs notent cependant que ce retour en arrière n'est pas totalement positif : The Verge souligne que les nouvelles conditions d'utilisations proposées par Instagram, si elles étaient abusives sur certains points, étaient bien plus ciblées que celles qui resteront finalement en vigueur. Car le service dispose toujours de cette fameuse « licence non-exclusive » qui lui ouvre des perspectives d'utilisation des clichés dans des conditions floues, et précise également que la publicité peut se servir des données de l'utilisateur pour être contextualisée.

En somme, Instagram pourra malgré tout proposer de la publicité sur ses pages en exploitant les informations de ses membres... comme la grande majorité des plateformes sociales et autres services de stockage de contenu. Néanmoins, la polémique survenue cette semaine a mis en avant les conséquences d'une communication mal gérée, qui peut s'avérer catastrophique quand on rassemble plusieurs dizaines de millions d'utilisateurs.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
Renault accuse une perte nette de 141 millions d'euros en 2019
L'Europe s'est équipée de parcs éoliens offshore d'une capacité record de 3,6 GW en 2019
La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Des températures supérieures à 20 °C enregistrées pour la première fois en Antarctique
Volkswagen et E.ON dévoilent un projet de stations de charge rapide pour véhicules électriques
Citroën devrait dévoiler une voiture électrique particulièrement abordable le 27 février
L'iPhone 11 Pro émet deux fois plus de radiations que la limite recommandée
Le Batman interprété par Robert Pattinson se dévoile en vidéo

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top