Etude : le surf au bureau c'est bon mangez-en !

23 août 2011 à 15h43
0
La navigation sur des sites Web serait utile non seulement pour se rafraîchir les idées mais également afin d'améliorer sa productivité. Selon une étude menée par des chercheurs de l'université de Singapour, ce « surf utile » serait même plus reposant que de répondre à un appel téléphonique personnel, envoyer un SMS...

00FA000002009606-photo-internet.jpg
L'étude de Don J.Q. Chen et Vivien K.G Lim de l'université de Singapour va peut-être soulager certains travailleurs harassés par leurs tâches quotidiennes et qui fuient leur labeur en allant naviguer sur de nombreux sites. Baptisée « Impact of Cyberloafing on Psychological Engagement », l'analyse tente de déchiffrer l'impact des ces navigations à travers le Web parfois sauvage.

Concrètement, les spécialistes ont mené deux types de tests. Dans le premier, ils ont partagé 96 étudiants en 3 groupes. Le premier était sous contrôle et devait exécuter toute tâche demandée, le second était chargé de se reposer comme il le souhaitait (à défaut de la consultation d'Internet). Enfin, le troisième devait naviguer à travers les sites de son choix. Pendant les 20 premières minutes, chaque groupe devait surligner la lettre « e » dans un texte fourni. Puis, durant les 10 minutes suivantes, chaque groupe pouvait vaquer à ses occupations propres.

Après ces minutes de repos, le Wall Street Journal explique que les trois groupes devaient encore surligner un texte. Résultat, les chercheurs ont estimé que le groupe des « Web surfeurs » était significativement plus productif et efficace, participaient plus au test... La seconde étude, menée sur un panel plus large d'adultes (191 personnes) a montré sensiblement les mêmes résultats.

Un plaidoyer en faveur de la serendipité ?

Malgré cette étude, il est amusant de noter qu'elle prend le contrepied d'une autre analyse menée en France en aout 2010. Celle-ci expliquait que la consultation fréquente de sites non-professionnels à la manière d'un zapping était nuisible. Romain Chevallet de l'Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail (Anact) précisait alors que : « Cette interruption permanente est néfaste pour le salarié. Selon une étude de l'institut psychiatrique de Londres, passer perpétuellement d'une tâche à l'autre induit une perte de 10 points du quotient intellectuel, soit l'équivalent d'une nuit blanche ».

Entre les deux études, il semble donc qu'un juste milieu soit possible. D'autant que d'autres études ont également prouvé que la navigation à travers la Toile pouvait aboutir à la réalisation de découvertes inattendues grâce au hasard et à l'intelligence. Le principe de serendipité peut donc être renouvelé... tant qu'il n'empiète pas trop sur les heures de travail.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Voitures électriques : le réseau de chargeurs Ionity facturera désormais au kWh
HP désactive vos cartouches d’encre à distance en cas de résiliation à son service d’abonnement
Taxation du numérique : après une discussion Macron/Trump, la taxe provisoirement suspendue
Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
Démarchage téléphonique : plusieurs associations lancent une pétition pour y mettre fin
La police va pouvoir extraire toutes les données de vos smartphones en 10 minutes chrono
Rachat de Maxwell : Elon Musk s'exprime enfin sur l'impact sur les batteries Tesla
Lucid Air : la berline électrique concurrente de la Model S ouvre ses précommandes en France
L'ESA travaille sur une usine capable de transformer la poussière de Lune en oxygène
La Toyota Mirai propulsée à l'hydrogène, prévue en 2020, promet 650 km d'autonomie

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top