Le surf perso au bureau réduit l'attention

01 juin 2018 à 15h36
0
Selon certains spécialistes des conditions de travail, la consultation de sites non-professionnels au bureau nuirait à la concentration des salariés. L'apport des sites 2.0 seraient également néfastes à la productivité et peuvent conduire, en cas de sur-dose, à des licenciements.
00A0000002082424-photo-consultation-publique-sur-l-internet-du-futur.jpg

L'Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail (Anact) s'est penchée sur les usages Web des salariés français. Selon le chargé de mission Romain Chevallet, consulter fréquemment des sites non-professionnel à la manière d'un zapping est nuisible : « Cette interruption permanente est néfaste pour le salarié. Selon une étude de l'institut psychiatrique de Londres, passer perpétuellement d'une tâche à l'autre induit une perte de 10 points du quotient intellectuel, soit l'équivalent d'une nuit blanche ».

Par principe, le code du travail estime que l'utilisation à des fins personnelles d'Internet doit se faire de manière raisonnable. Chacun est libre ensuite d'appliquer ce critère comme il l'entend, sinon un juge peut s'en charger en cas de litige...

Demeure la question de savoir si les réseaux sociaux peuvent être utilisés ou visités pour des motifs professionnels. Il devient alors compliqué de décompter le temps passé pour des raisons professionnelles de celui passé pour le plaisir. Une réponse peut être apportée au cas par cas. Après tout, selon LeMonde.fr il paraît que certains journalistes trouvent même des sujets sur Facebook...
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Google exploite la reconnaissance faciale de Picasa avec Face Movie
Star Wars Uncut : que la bidouille soit avec vous (MAJ)
Microsoft Arc Touch Mouse : souris pliable à molette tactile
Eric Schmidt : changez de nom pour échapper à Google
Le Web est mort selon le site Wired
Red Hat veut faire certifier la sécurité de RHEL 6 et de son hyperviseur
Thierry Saussez, France.fr : 4 millions d'euros ?
Revoview : Acer préparerait un lecteur multimédia de salon plutôt complet
Apple : vers un iPad 7 pouces pour Noël ?
En Chine, Foxconn va embaucher 400 000 nouveaux employés en un an
Haut de page